Calculer votre budget construction

Votre première démarche : calculer votre enveloppe financière pour savoir précisément ce que vous pourrez faire construire.

Faites vos comptes. Commencez par calculer votre budget en fonction de vos revenus et de vos économies. « C’est le meilleur moyen pour ne pas être déçu », explique Christian Louis-Victor, l'ancien président de l'union Les Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du Bâtiment (LCA-FFB). « Un acquéreur qui s’informe bien et qui définit dès le départ ses capacités financières sait précisément ce qu’il peut faire construire en termes d’architecture, de plans, de matériaux, d’équipements et d’aménagements. »

Pensez global. Avec un budget construction solidement bâti, vous soignerez votre cadre de vie. Une fois la maisons terminée, en effet, vous aurez de quoi vous offrir un beau jardin voire une piscine puisque vous aurez tout prévu et qu'il vous restera sans doute de l'argent. Estimer précisément vos moyens vous permettra également de peaufiner votre plan de financement et de bien préparer vos négociations avec les banques pour obtenir votre prêt. Et ces dernières seront sécurisées par votre capacité à bien bâtir votre projet.

Déterminer votre capacité d'endettement

Apport et crédit immobilier. Commencez par calculer votre apport personnel. Il peut être constitué de vos économies, de la participation aux bénéfices de votre entreprise, d’une donation voire d'un prêt familial… Certains financements aidés (PTZ, prêts épargne-logement, prêt Action-Logement, etc.) sont considérés comme de l’apport personnel par les banques.

Combien emprunter pour faire construire ? Ensuite, calculez votre capacité d'emprunt, sachant que votre mensualité de crédit ne peut pas dépasser le tiers de vos revenus en tenant compte de vos autres crédits (on parle de capacité d'endettement nette de charges). Si vous gagnez 3.500 € par mois et que vos autres remboursements de crédits s'élèvent à 500 €, vous ne pourrez pas rembourser plus de 1.000 € par mois (33% de 3.000 €).

Marge de manœuvre. Avec cette mensualité, vous empruntez 197.674 € à 2 % sur vingt ans assurance décès-invalidité comprise (chiffres de fin mai 2018). Si votre apport personnel s’élève à 30.000 €, vous pouvez financer un projet de construction d’une valeur globale de 227.674 €.

Conseil : « L'emprunteur doit garder un peu de marge de manœuvre financière pour faire face à d’éventuelles dépenses imprévues », explique Ulrich Maurel, fondateur de la société de courtage en crédits immobiliers Immoprêt. Comptez environ 8 à 10 % du budget global. Donc, dans notre cas de figure (projet de 227.674 €), votre marge de manœuvre tournera autour de 20.000 €. Vous l'aurez compris : faites attention aux plans de financement trop tendus, qui peuvent vous mettre en difficulté en cas de dépense imprévue.

Cliquez sur un département pour voir
des exemples de prix de terrains + maisons
Publié par
© construiresamaison.com -