Un bureau de jardin clés en main

Publié par -

Face au manque de place dans les logements, la conquête de l’espace se joue aussi à l’extérieur. Boostées par les épisodes de confinement, les ventes de studios de jardin ont explosé en 2020. Bureau ou dépendance... gros plan sur ces nouveaux espaces à vivre.

Natibox, Tiny house ou Edencube... si le nom diffère, le concept reste le même. Des petites constructions modulaires, préfabriquées en usine, rapides et faciles à installer dans son jardin qui permettent de s’offrir des mètres carrés supplémentaires, agréablement agencés et à moindre coût. Si les épisodes de confinement ont contribué au succès de ces studios de jardin en offrant une alternative au manque d’espace des Français, ces derniers en ont également perçu les nombreux atouts. Personnalisables et polyvalents, ces nouveaux espaces à vivre, livrés clés en main, se muent à la demande en bureau, chambre d’amis, salle de musique ou dépendance pour personnes âgées... avec tout le confort d’une maison traditionnelle.  

Une réponse au manque de place. Agrandir sa maison, on en rêve tous. Et si la supplique n’est pas récente, les épisodes de confinement ont révélé de façon encore plus criante le manque de place au sein des logements français. Dans le dernier baromètre Qualitel-Ipsos, consacré à la qualité du logement, les Français se montrent globalement insatisfaits de la superficie de leur habitat et jugent sévèrement son agencement intérieur. 34 % déplorent ne pas disposer de bureau ou de coin bureau et une proportion analogue estime qu’il n’est pas adapté au travail à domicile.  

Nouvel espace de travail. S’extraire du cocon familial ou de son environnement quotidien pour travailler au calme dans un cadre différent est pourtant devenu une priorité pour nombre de salariés en télétravail. Alors faute de pouvoir pousser les murs et d’inventer les mètres carrés qui manquent, certains se sont tournés vers les bureaux de jardin. « Ce sont des structures qui offrent un espace de travail sur mesure avec un bon éclairage et de la connectique : des prises électriques, des prises Internet. Elles sont construites avec un procédé qu'on appelle l'écobrique, qui a l'avantage de très bien isoler », détaille Greenkub, une société qui commercialise des studios de jardin.

Polyvalent. Sur le plan technique, le studio de jardin répond en effet aux exigences de la réglementation thermique actuelle, la RT 2012. Confortable été comme hiver, il est raccordé à la maison et dispose d'un réseau électrique complet. Ce qui en fait un concept pertinent, notamment par sa simplicité de mise en œuvre, mais aussi pour ses perspectives d’évolution explique le groupe AST, constructeur de maisons individuelles et concepteur de la Natibox. Car ces modules d’habitation ouvrent la voie à d’autres usages : studio pour un adolescent en quête d’indépendance, salle de musique, chambre d’amis, hébergement pour la famille…

Equipements sur mesure. Avec son concept Natibox, le groupe AST propose plusieurs versions du studio de jardin. À l’intérieur, vous pouvez par exemple choisir l’emplacement de votre salle d’eau avec w.c. suspendus ou du coin cuisine. Si le modèle le permet, vous pouvez aussi demander la pose d’un placard mural ou d’une chambre séparée. Pour les modèles Cosy (20 m2) et Maxi (28 m2), vous pouvez installer des volets roulants intégrés, profiter d’une cuisine d’angle plus fonctionnelle, et aménager l’espace de façon à accueillir des personnes à mobilité réduite.

Accueillir les personnes âgées. C’est en effet l’une des conséquences liées à la pandémie. Certains particuliers ont investi dans le studio de jardin pour accueillir des personnes âgées. « Au début de la crise sanitaire, il y avait des grosses difficultés en Ehpad », analyse le fondateur de Greenkub. Et de poursuivre, « plusieurs familles ont pris la décision de rapatrier leurs proches et de les loger dans nos modules connectés. Par exemple, si une personne âgée fait une chute, un proche peut être directement averti sur son téléphone ».

Solution simple et rapide. Ces petites constructions préfabriquées en usine de 15, 20 ou 28 m² s’installent montre en main en moins d’une journée selon les constructeurs. « Le timing entre la commande, la préparation et l’installation dans le jardin est d’un mois et demi », assure le groupe AST. Enfin, à l’instar des abris de jardin, les modèles dont la superficie est comprise entre 15 et 20 m² nécessitent simplement une déclaration préalable de travaux. Au-delà de 20 m2 de surface habitable, un permis de construire devient nécessaire et le projet prend une dimension plus complexe.

Chambre avec vue
Lumipod est un abri circulaire concentrant sur 17 m2 une chambre, une douche, des toilettes et une penderie. Minimaliste mais confortable, la structure intègre une menuiserie en verre courbe de 5 mètres de diamètre. Surtout, les 180° de parois en verre coulissent d’une seule main pour offrir un spectacle grandiose. Au premier rayon de soleil, le module s’ouvre, transformant la zone de couchage en un espace gommant toute frontière intérieure/extérieure. L’habitation est composée de deux demi-modules totalement préfabriqués en atelier et assemblés sur site en moins de deux jours. Assise sur quatre pieux vissés, la cabine est légèrement posée sur le terrain pour un impact minimal sur son environnement. Et pourra un jour disparaître sans laisser aucune trace de son passage. Pour ce produit haut de gamme, comptez environ 70 000 €. Plus d’infos sur www.lumi-pod.com