Construire une maison en brique

Publié par & -

Souvent employée dans la construction de maisons individuelles, la brique collée associe capacité d'isolation, résistance, inertie thermique et qualité de l'air intérieur.

Plus d'un tiers des maisons actuellement construites en France le sont en brique collée alvéolée. C'est dire le succès rencontré par cet assemblage de gypse et d’argile cuite. Et ce n'est certainement pas la future réglementation thermique  qui devrait remettre en cause son usage. Selon une étude menée par la Fédération française des tuiles et des briques (FFTB), l'utilisation de la brique permettrait de satisfaire aux exigences des premiers seuils de la réglementation sans aménagement partiuclier. 

Entièrement naturel, ce matériau sain, insensible à l’humidité, ne dégage pas de composés organiques volatils (COV) et ne permet pas le développement de moisissures.

Une brique classique présente des alvéoles verticales et fait généralement 20 cm d'épaisseur. La seule différence notoire entre les produits porte sur leur résistance thermique. Plus cette dernière est élevée, plus le matériau participe aux performances globales du bâti, en ce sens qu’il apporte une meilleure isolation.

Côté mise en œuvre, l'assemblage des blocs se fait selon la technique dite de la pose à joints minces. À l’aide d’un rouleau, on applique un joint de mortier de quelques millimètres d’épaisseur : le travail est plus facile, plus rapide et réclame près de 30 fois moins de mortier que l’ancienne méthode dite à joints épais. Certains fabricants proposent même une mousse sans eau qui colle les briques entre elles. 

 

La brique Monomur®

Dans sa version Monomur®, la brique offre des qualités thermiques accrues qui permettent de réaliser un mur à la fois porteur et isolant. Le principe est toujours le même : allier les qualités mécaniques et thermiques de la terre cuite au très fort pouvoir isolant de l’air grâce aux multitudes de petites alvéoles qui constituent le bloc. Celui-ci agit comme un véritable régulateur thermique : il emmagasine la chaleur diurne pour la restituer la nuit. Aux beaux jours, il agit comme un climatiseur naturel : la maison reste fraîche quand il fait chaud dehors.

 Outre sa capacité à réguler la température intérieure de votre logement, le bloc Monomur® garantit durablement la qualité de l’air intérieur et la salubrité de votre construction. Il ne dégage aucun composé organique volatil et est insensible à l’humidité. D’une épaisseur de 49 cm, les briques présentent une très faible conductivité thermique, rendant possible la construction d’une maison qui respecte toutes les normes de la maison passive. Pour autant, le Monomur® est très peu employé dans la construction de maisons neuves. Il est plus cher que la brique classique, sa mise en œuvre nécessite une grande vigilance pour que ses vertus isolantes soient au rendez-vous et les artisans du bâtiment l'apprécient peu en raison de sa fragilité et de son encombrement.

 

Dernière innovation en date : le bloc Monomur® massif à isolation intégrée. Le principe ? Des coussins de laine de roche haute densité, réputée pour son excellente perméabilité et sa très grande inertie, sont intégrés dans de larges alvéoles. Ce nouveau produit est apte à répondre à des exigences écologiques de très haut niveau avec des matériaux certifiés et des besoins d’isolation très poussés pour atteindre notamment les exigences des maisons passives. Une pose à joints minces permet d’éviter les ponts thermiques et de favoriser l’étanchéité du bâtiment.