Les nouveaux matériaux isolants

Les isolants font leur révolution. Leurs performances augmentent alors que leur épaisseur diminue. Découverte de quelques matériaux vraiment innovants qui augmentent le confort et les économies d'énergie dans les maisons neuves.

L'isolation des maisons neuves occupe une place essentielle dans leur conception. Sans elle, aucune construction ne pourrait répondre aux exigences de la Réglementation thermique 2012 et de la future Réglementation bâtiment responsable (RBR), des normes techniques qui insistent notamment sur les économies d'énergie.

Pour atteindre des niveaux de performances inimaginables il y a quelques années, les industriels rivalisent d'ingéniosité. Ils proposent des matériaux toujours plus performants, innovants et écologiques. Si les laines minérales traditionnelles (laine de verre et de roche) ainsi que les polystyrènes expansés (PSE) sont encore majoritairement utilisés, de nouveaux matériaux plus fins et beaucoup plus isolants font leur apparition. Encore marginaux ils seront certainement la norme dans quelques années.

Quarante ans de réglementation en matière d'isolation

L'isolation des maisons est une préoccupation relativement récente qui ne date que du début des années soixante-dix. Il faut attendre en effet 1974 et le premier choc pétrolier pour qu’une première réglementation concernant l’isolation thermique voie le jour. Et à cette époque l'isolation était presque symbolique.

Les années 80 voient arriver les premiers labels. Le label Haute Isolation devient obligatoire pour tous les logements en 1982, ainsi que le label Haute Performance énergétique l’année suivante. En 1994, la Nouvelle Réglementation acoustique impose des exigences plus strictes, notamment en définissant une isolation minimale de 30 dB contre les nuisances sonores ainsi qu’une réduction des bruits. Des règles sont également établies à propos du bruit produit par les équipements à l’intérieur du logement (appareils de chauffage ou VMC, par exemple).

Le respect de la RT 2012 ou de la RBR impose des solutions isolantes innovantes très performantes qui n'ont plus rien à voir avec ce qui était proposé il y a quelques années.

Ce n'est que dans les années 2000 que l'isolation rime définitivement avec économies d'énergie. La signature du protocole de Kyoto instituant une division par quatre des émissions de gaz à effet de serre est passée par là. La Réglementation thermique 2000  (RT 2000) introduit alors une nouvelle notion : le confort d’été. L’isolation de l’habitat doit ainsi être aussi performante en été qu’en hiver.

Cinq ans plus tard, la Réglementation thermique 2005 (RT 2005) poursuit les objectifs de la réglementation précédente en augmentant davantage les niveaux d’isolation requis. Une carte des zones climatiques françaises est dressée afin d’adapter les exigences de l’isolation en fonction de chaque région, et le label BBC (Bâtiment basse consommation) est mis en place.

La maison neuve et la RT 2012

Le 1er janvier 2013, la RT 2012 limite la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs : elle ne peut plus dépasser 50 kWhEP/m2/an, un plafond modulable selon les régions et l'altitude (40 kWhEP/m2/an sur l'arc méditerranéen, 65 kWhEP/m2/an en Lorraine, par exemple). L’utilisation des énergies renouvelables est rendue obligatoire. Surtout, la RT 2012 institue un coefficient bioclimatique (le Bbio), qui prend en compte le besoin en énergie de la maison. Résultat : une maison neuve d'aujourd'hui consomme trois à cinq fois moins d'énergie qu'une villa bâtie avant 1974.

Prochaine étape : la RE 2018 (Réglementation Energie Carbone) et la RBR 2020 (réglementation bâtiment responsable). En cours d'élaboration, ces nouvelles normes renforceront l'aspect économies d'énergie de la RT 2012. Elles lui ajouteront les notions d'habitat décarboné avec notamment l'analyse du cycle de vie des matériaux. Et d'ici quatre ans, tous les logements neuf devront produire davantage d'énergie qu'ils n'en consomment. Les maisons entreront alors dans l'ère du Bâtiment à énergie positive, le Bépos.

 

Publié par
© construiresamaison.com -