Construction : la maison neuve garde la forme !

Publié par -

Adaptation aux nouvelles demandes nées des confinements, excellent rapport qualité/prix, accessibilité financière : les ventes de maisons neuves se portent plutôt bien !

En janvier 2021, les ventes de maisons à construire progressent de 4,5% en rythme annuel selon le Markémétron/Caron Marketing/Fédération française du bâtiment (le seul indicateur qui analyse ce marché) diffusé fin mars dernier. Si ce rythme est conservé, près de 120 000 transactions pourraient être enregistrées en 2021, contre 114 900 en 2020. Ces chiffres sont d’autant plus spectaculaires que chez les promoteurs, les réservations plongent de 24% en rythme annuel et que l’ancien enregistre, dans le même temps, un recul d’environ 5 à 10 % des ventes.

Habitat adapté. Les Français ont envie d’espace, de confort, de calme et de nature, ils sont de plus en plus nombreux à télétravailler. Autant de besoins que la maisons neuve sait satisfaire. Avec en plus une performance technique de premier plan : les consommations d’énergie tournent, pour une villa d’une centaine de mètres carrés, autour de 500 à 600 € par an. Avec ces factures trois à cinq fois plus faibles que celle de l’ancien, la famille qui fait construire sécurise ses finances et ses remboursements de prêt. 

Prix compétitif. Autre atout de la maison neuve : son prix. Une villa moyenne de 120 m² et son terrain de 900 m² valent moyenne 258 000 € selon le ministère de la Transition écologique. De quoi s’acheter un appartement de trois pièces certes confortable et performant mais sans jardin à un promoteur. Quant à l’ancien, il doit faire l’objet de travaux lourds et onéreux pour offrir le même confort et la même performance que la construction. Bref, la maison neuve affiche le meilleur rapport qualité/prix du marché !

Financement accessible. Pour bien comprendre ce que ces 258.000 € représentent en termes sonnants et trébuchants, nous nous sommes livrés à un petit calcul. Avec un apport de 15 % de ce montant, soit 38 800 €, il faut un crédit de 220.000 € pour financer ce projet. A 1,50% sur vingt-cinq ans, la mensualité s’établit à 880 €. Compte tenu des règles en matière de taux d’effort, ce crédit est accessible à un couple qui gagne dans les 3.000 € nets mensuels. Et c’est sans compter les aides financières comme le prêt à taux 0 % !

Avenir compliqué ? Deux écueils toutefois. D’une part, la prochaine réglementation environnementale RE 2020, qui entrera en vigueur en janvier 2022, va imposer un bâti encore plus performant, mais aussi une décarbonation des énergies et des matériaux. A la clé : une hausse des prix qui pourrait bien atteindre voire dépasser les 10 %. D’autre part, les objectifs de zéro artificialisation nette des sols pris par les pouvoirs publics vont sans doute entraîner, d’ici quelques années, raréfaction et hausse du prix des terrains à bâtir…