2021 : une bonne année pour la maison !

Publié par -

Cette année, les facteurs positifs se cumulent pour les candidats à la construction. Du crédit aux services des constructeurs en passant par les maisons, nous faisons pour vous le tour des opportunités que vous réserve 2021.

2020 est enfin derrière nous. Si l’année écoulée a marqué les esprits, elle a aussi fait émerger de nouvelles tendances en matière de logement. Alors que la métropolisation était vue comme l’alpha et l’oméga de nos modes de vie, les villes moyennes et rurales ont pris une belle revanche. De plus en plus de familles les choisissent pour leur calme, leur taille humaine, leur capacité à générer du lien. Autre tendance : la cote d’amour pour la maison s’est renforcée. De l’espace, de la lumière, un jardin, une adaptation facile au télétravail, elle a confirmé son statut de logement idéal des Français. La maison neuve en a tiré bénéfice, avec un recul des ventes limité à 10 % par rapport à 2019. Une résistance remarquable dans un contexte pour le moins chahuté. Surtout, il y a fort à parier que cet engouement va durer et que de plus en plus de familles vont se lancer dans un projet de construction. C’est votre cas ? Alors vous êtes bien loti, la conjoncture restant favorable à la maison neuve. Démonstration.

De meilleures conditions de crédit. Le 17 décembre 2020, le Haut conseil de stabilité financière (le régulateur du crédit en France) a assoupli les directives qu’il avait prises fin 2019. La durée maximale des prêts passe de 25 à 27 ans pour tenir compte des délais de chantier et vous pouvez placer au maximum 35% de vos revenus dans votre mensualité contre 33% auparavant. Bienvenues, ces mesures vont faciliter vos projets. Mais n’oubliez pas que les banques, dans cette période délicate, restent prudentes. Elles vous demanderont au moins 10% d’apport personnel et appliqueront avec rigueur d’autres critères comme votre situation professionnelle et financière, votre reste à vivre… Pour en savoir plus, reportez-vous à notre dossier Les critères des banques.

Le PTZ prolongé. Principale aide à l’accession à la propriété, le PTZ (Prêt à taux 0%) est valable jusqu’au 31 décembre 2022. Ce crédit gratuit, attribué sous conditions de ressources, représente 40% du projet dans les secteurs tendus (zones A et B1 du dispositif) et 20% ailleurs. Pour en savoir plus, c’est ici.

Une offre de terrains encore solide. L’heure est à la lutte contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols. Du coup, l’offre de terrains à bâtir va reculer dans les prochaines années. Mais aujourd’hui, vous avez encore du choix, notamment dans et autour de ces villes moyennes ou rurales si recherchées. Pour autant, cet achat ne doit pas se faire à la légère. Attention à la desserte, à la proximité des services, mais aussi au dynamisme du marché immobilier. Votre bien doit pouvoir se revendre facilement et à bon prix. Veillez aux contraintes techniques et à la qualité du sol. Depuis le 1er octobre 2020, le vendeur doit vous fournir une étude de sol si le terrain est situé dans un terrain à risque de retrait-gonflement des argiles. Pour en savoir plus, voir Terrain : les 7 questions à se poser.

Des maisons pour tous. Les constructeurs proposent de nombreuses solutions. Villa pour jeunes ménages, grande demeure contemporaine, longère traditionnelle ou maison de ville, tout est possible. Côté budget, la moyenne moyen tourne autour de 1.500 €/m² hors terrain, les maisons d’entrée de gamme démarrant à un peu plus de 1.000 €/m² hors terrain. C’est le meilleur rapport qualité/prix du marché. Donner à l’ancien le même niveau de confort que le neuf coûte plus cher que la construction. De leur côté, les promoteurs ne font pratiquement plus que des appartements (95% de leur offre selon le ministère de la Transition écologique) et le prix moyen du mètre carré atteint 4.400 €… Pour en savoir plus, voir Calculer le prix de votre maison.

Confort et performance au programme. L’autre atout de la maison neuve, c’est son confort et sa performance. Plans bien conçus, lumière, adaptation aux différents besoins de la vie sont à l’ordre du jour. Ce bureau du rez-de-chaussée, par exemple, pourra se reconvertir en suite parents sans escaliers à gravir. Côté performances, les maisons neuves, grâce à une réglementation stricte, à des matériaux et à des équipements dernier cri, sont très économes. Une villa d’une centaine de mètres carrés, par exemple, affiche une facture de chauffage et d’eau chaude d’environ 500 € par an. C’est trois à cinq fois moins que l’ancien. Et cette maison, classée A sur l’étiquette Energie, se revendra plus cher que l’ancien, comme de nombreuses études des Notaires de France le prouvent chaque année.

Bâtir services compris. Les constructeurs mettent un point d’honneur à faciliter vos projets. Ils vous proposent des services d’aide à la recherche du terrain et du financement, ou encore des opérations terrains plus crédit plus maison aux prix optimisés, des solutions qui permettent de gagner du temps. Ils misent aussi sur la personnalisation : leurs catalogues servent de base de travail. Vous pouvez ainsi créer une maison qui vous ressemble vraiment. Et ils sont de plus en plus nombreux à faire dans le sur-mesure. Des applications sécurisées vous permettent de visualiser vos choix, mais aussi de mieux gérer les formalités dans le cadre d’un dialogue constant avant, pendant et après le chantier. Un atout de plus pour faire de 2021 votre année de la maison !