Crédit : comment compenser la hausse des taux

Publié par -

Si les taux immobiliers remontent depuis près de six mois, vous disposez de nombreuses solutions pour faire baisser l’addition et réussir à emprunter, comme l’explique Sandrine Allonier, directrice des études du courtier Vousfinancer. Interview.

Entamée à l’automne 2021, la progression des taux immobiliers continue au printemps 2022. La moyenne brute, hors assurance et garanties, s’établit aux alentours de 1,50 % pour les prêts sur vingt ans à la mi-avril, contre 1% en octobre dernier (record à la baisse). Pourquoi cette remontée ? Depuis des mois, l’inflation et les indices financiers augmentent, poussant le prix des prêts à la hausse. Une tendance qui a toutes les chances de durer, mais qui va rester progressive. Les banques affichent d’ambitieux objectifs commerciaux et cherchent des clients à qui prêter. Une envolée brutale des taux remettrait cette stratégie en cause. Mais attention : aucune baisse de taux n’est à attendre. Mieux vaut ne pas tarder à lancer votre projet sous peine de payer votre emprunt vraiment plus cher en 2023. D’autant que vous disposez de moyens financiers pour compenser la hausse des taux des prêts immobiliers, comme l’explique Sandrine Allonier, directrice des études du courtier Vousfinancer.

Construiresamaison.com : Les taux de crédit remontent. Comment les particuliers peuvent-ils compenser pour préserver leur pouvoir d’achat immobilier ?
Sandrine Allonier : La meilleure solution, c’est d’augmenter l’apport personnel en mobilisant davantage d’épargne, en sollicitant une donation familiale, en débloquant la participation aux bénéfices de l’entreprise. Les aides comme le PTZ, le Prêt Accession de 40 000 € à 0,5 % d’intérêts et la Prime Accession de 10 000 € d’Action Logement peuvent rendre le projet réalisable. Autre option : allonger la durée du prêt, une solution qui permet d’emprunter davantage à mensualité constante. Mais il ne sera pas possible, sauf exception, de dépasser vingt-cinq ans plus deux ans pour tenir compte du temps de chantier.

Négocier une baisse, c’est possible ?
Oui. Avec 20 % d’apport, on peut gagner 0,10 % sur le taux de base. Celui qui place son épargne chez la banque prêteuse bénéficiera d’un rabais de 0,05 à 0,10% sur le taux du crédit. Idem s’il souscrit la multirisque habitation du prêteur. Cette option peut aussi faire baisser les frais de dossier. Des banques peuvent faire des concessions pour conquérir de jeunes emprunteurs. Avec des taux plus bas, elles les fidélisent et rentabilisent l’opération sur le long terme en leur vendant produits et services financiers.

Que faut-il éviter pour réussir à emprunter ?
Qu’il s’agisse de faire baisser le taux ou d’obtenir le crédit, les emprunteurs doivent présenter un profil de bon gestionnaire. Découverts, crédit conso trop nombreux, incidents de paiement, dépenses inconsidérées, jeux d’argent ou trading en ligne sont à proscrire. Le reste à vivre, ce qu’il reste une fois la mensualité payée, doit être suffisant. Le saut de charges -la différence entre le loyer actuel et la future échéance de prêt- doit rester raisonnable. Et les banques demandent une épargne résiduelle pour faire face en cas de coup dur. Elle compte en moyenne pour trois à six mois de mensualités, chaque banque fixant ses propres critères en la matière.

Des conseils pour les emprunteurs ?
Il ne faut pas partir battu d’avance. Si la hausse est bien réelle, les taux actuels restent inférieurs à l’inflation. Et puis les veulent prêter, ce qui peut les conduire à baisser leurs tarifs si l’emprunteur présente un dossier solide, comme nous venons de le voir. Surtout, l’emprunteur doit se préparer en amont du projet, notamment pour purger ses comptes des éventuels découverts et pour bâtir son apport personnel. Une étude de faisabilité réalisée par un courtier lui permettra d’identifier les points forts et les points faibles de son dossier, de mettre en place des solutions, de trouver la banque qui prête. L’objectif, c’est d’obtenir le crédit !

Notre rubrique Financer consacre de nombreux dossiers au crédit immobilier. Vous pouvez notamment consulter Les critères des banques pour emprunter ou encore Comment préparer votre financement.