Poitou-Charentes : la maison traditionnelle a la cote

Publié par -

Fière de son patrimoine, terre d’élection de la maison, la région favorise les architectures de tradition. Ce qui n’empêche pas les constructeurs de proposer un habitat à la pointe du progrès et du confort !

Faire construire une maison individuelle en Poitou-Charentes, rattachée à la grande région Aquitaine, c’est avoir le choix entre diverses ambiances : la campagne avec la Vienne et les Deux Sèvres et le fameux Marais poitevin, l’Océan avec les îles d’Oléron et de Ré mais aussi Royan, l’urbain avec La Rochelle, Poitiers, Saintes, Niort et le semi-urbain avec des communes se situant dans un rayon de 5 à 15 km de la ville principale. 

Cette multiplicité d’emplacements séduit les régionaux, les habitants du centre de la France. Mais pas seulement : de plus en plus de Franciliens veulent venir passer leur retraite dans un environnement et un climat privilégié. Entre les secundo accédants au pouvoir d’achat confortable et les primo-accédants débutant dans le parcours résidentiel, il y a une place pour tout le monde et pour tous les budgets.

Des volumes plus compacts et une organisation judicieuse des ouvertures pour cette familiale classique qui saura trouver sa place en ville. www.maisons-france-atlantique.com

Maison traditionnelle ou maison contemporaine ?

Entre églises romanes, marais poitevins, dunes, littoral, fortifications et sites classés, faire construire en Poitou- Charentes se mérite. Si le plan local d’urbanisme de la commune définit les grandes règles de construction, les architectes des Bâtiments de France (ABF) veillent à la préservation du paysage comme à l’intégrité du patrimoine bâti.

La maison de plain pied avec une toiture en tuile terre cuite est de rigueur en Charente-Maritime même si, dans certains lotissements, un étage peut être toléré. Dans certains sites protégés comme Oléron ou Royan, les architectes des Bâtiments de France sont très vigilants. Pour ne pas se voir refuser un permis de construire, mieux vaut travailler très en amont avec eux pour obtenir un pré-accord. 

Parmi les caractéristiques requises : une toiture faible pente, des fenêtres plus hautes que larges, des volets battants, de petits carreaux aux fenêtres à Rochefort, un enduit clair dans les îles mais coloré à Châtelaillon-Plage, des menuiseries blanches ou anthracites… Dans ces conditions, difficile de bâtir des maisons contemporaines d’autant que les grandes baies vitrées, même sur jardin, sont parfois prohibées.

Si l’architecture niortaise de la longère est simple avec toiture tuilée à deux ou quatre pans, certains secteurs, comme ceux en bordure du Marais poitevin et du parc naturel régional sont difficilement constructibles, tant sur un plan architectural que sur celui des fondations avec risque d’inondation l’hiver et de sécheresse l’été le sol étant argileux.

Une grande demeure qui joue de l'ombre et de la lumière pour choyer ses habitants. www.igc-construction.fr

Des plans de maison classiques 

Sobre à l’extérieur, le plus souvent sous forme de longère ou parfois en L ou en U, la maison charentaise offre des volumes simples et fonctionnels. Côté primo-accédants, les préférences vont vers une cuisine ouverte afin d’augmenter le volume de la pièce. Ceux qui achètent pour la seconde fois souhaitent davantage une pièce fermée avec des baies style loft ou bâtiment industriel. Et toujours la suite parentale avec douche, salle de bains pour les enfants…

Classique de conception, la maison joue la carte de la modernité avec les équipements connectés. La plupart des constructeurs prééquipent la maison pour que le smartphone puisse gérer les volets, le chauffage, l’alarme. Certains professionnels restent toutefois plus réservés et ne la propose pas dans le contrat de base, estimant que c’est un surcoût budgétaire pour un primo-accédant. 

D’autres professionnels élaborent des packs habitat connecté. La place pour les équipements est prévue, tout comme le câblage éventuel. L’acquéreur pourra ainsi s’équiper plus tard, au gré de ses envies et de ses moyens. Pour autant, ces équipements sont amenés à se développer. Ils facilitent la vie et permettent de piloter la maison en toute simplicité. L’autre raison du développement programmé de l’habitat connecté, c’est la revente. Une maison ainsi équipée, dans les prochaines années, trouvera plus facilement acquéreur et à meilleur prix.

Une maison pour jeunes familles à petit budget, qui affirme sa personnalité grâce à ses lignes traditionnelles. www.maisons-france-atlantique.com

Economies d'énergie

En matière de chauffage et de performance énergétique, la pompe à chaleur air-eau, c’est-à-dire raccordée à un plancher chauffant, recueille la grande majorité des suffrages. Quelques particuliers recherchent toutefois le chauffage au gaz, notamment dans les bourgs desservis. Et quelques jeunes utilisent le poêle à pellets, peu cher d’utilisation et d’entretien. Certains équipements comme les pompes à chaleur triple service (elles assurent le chauffage, l’eau chaude et le rafraîchissement) gagnent des parts de marché. Les constructeurs régionaux sont également à la pointe de la technologie. Ils préparent activement la prochaine réglementation environnementale 2020. Cette réglementation environnementale 2020 insistera sur la limitation drastique des consommations d’énergie et plus encore sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre des constructions. Les professionnels de Poitou-Charentes sont ainsi de plus en plus nombreux à adopter le label Energie Plus/Carbone Moins, lequel sert à préparer la prochaine réglementation.

Une architecture très classique qui s'inspire de la tradition, de la lumière et du confort pour cette belle charentaise. www.elyseesocean.com

Un projet de maison à quel prix ? 

Les prix ? Le mètre carré moyen tourne autour de 1.400 € selon le Commissariat général au développement durable. Une moyenne qui cache une grande diversité. Les maisons dites d’entrée de gamme démarrent aux alentours de 1.000 € du mètre carré hors foncier et adaptation à la parcelle. Le haut de gamme, lui, peut atteindre des sommets. Une grande villa d’architecte sur mesure aux formes audacieuses dépassera les 2.500 € du mètre carré. Ces prix, donnés à titre indicatif, ne doivent pas cacher que chaque cas est particulier. Surtout, l’acquéreur averti intégrera toutes les autres données (terrain, taxes, etc.) pour calculer son budget et vivre son projet en toute sérénité.

Et justement : en matière de prix, on ne rappellera jamais assez les vertus du Contrat de construction-loi de 1990. Une fois signé, le prix est global, forfaitaire et définitif. Il ne peut plus évoluer (sauf à la marge si le coût des matériaux progresse trop). S’il apparaît par exemple que des fondations spéciales sont nécessaires après la signature, les dépenses supplémentaires sont à la charge du constructeur. L’autre atout de ce contrat, c’est sa garantie de livraison à prix et délais convenus. Elle assure à l’acquéreur que sa maison sera bien livrée sans surcoût et dans les temps impartis, et ce, quoi qu’il arrive !

Un style sobre, qui cache de très hautes performances et un chauffage fourni par pile à combustible. www.batisseursdici.com

Investissement locatif maison 
A La Rochelle et dans sa première couronne, des secteurs classés en zone B1 de l’avantage fiscal Pinel, les immeubles poussent à grande vitesse. Ce qui va amener une déferlante d’appartements mis au même moment sur le marché locatif. En maison, rien de tel car ce produit locatif reste peu connu malgré une demande locative soutenue, l’absence de charges de copropriété… L’autre solution, pour ne pas être enfermé dans des arcanes fiscales et des plafonds de loyers est d’investir sur une ou deux maisons hors loi défiscalisante. Bref, la maison, c’est un très bon plan pour investir en locatif.

Quelques modèles de maisons

 

Louise Granger

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain