La cote des terrains en Poitou-Charentes

Publié par -

En Poitou-Charentes, le foncier est cher et les acquéreurs se tournent de plus en plus vers des terrains plus petits.

Faire construire, c’est d’abord trouver un terrain. Et comme partout en France, le marché est marqué par les phénomènes de localisation. Sur le littoral, l’offre est réduite à la portion congrue. Une situation qui ne risque pas de s’arranger. Les règles d’urbanisme sont très strictes, la loi Littoral veille au grain et de nombreuses zones sont protégées. Du côté de Royan ou de Saint-Palais, les rares opportunités partent à prix d’or. On a vu des terrains se vendre aux alentours de 300, 400, voire 500 € le mètre carré.

En rentrant dans l’intérieur des terres, les parcelles sont moins chères. À dix, quinze ou vingt kilomètres des côtes, il faudra compter entre 75. 000 et 130.000 € pour un terrain d’environ 500 m² bien placé, c’est-à-dire près des transports et des services. Ces valeurs se rencontrent notamment en deuxième ou troisième couronne des agglomérations de la région, notamment du côté de Poitiers. Saintes ou Angoulême. Dans cette dernière agglomération, la fourchette pour des lots d’environ 500 m2 tourne autour de 40 à 60.000 € en fonction de l’emplacement.

Comme souvent en France, les secteurs ruraux restent abordables. Des terrains de 700 à 800 m² valent de 30.000 à 40.000 €. Un prix qui ne déclenche pas de ruée. Car aujourd’hui, les familles ne veulent plus être coupées du monde et misent sur les villes à l’économie dynamique. Elles savent également que les adresses proches des pôles économiques assurent une meilleure valorisation du patrimoine et facilitent la
revente. Les banques apprécient cette stratégie : un terrain bien placé résiste mieux à un retournement du marché, ce qui les sécurise puisque la maison vient en garantie du crédit immobilier.