Bourgogne : la maison a la cote !

-

Architecture, plans, technique, prix, terrains : nous avons enquêté dans cette région de charme pour vous donner les clés d’un projet de construction réussi. Suivez le guide !

À mi-chemin de l’Île-de-France et de Rhône-Alpes, la Bourgogne et ses 1 138 000 habitants sur 31 600 km² semble bien petite et peu dense. Pourtant, la région figure parmi les plus connues du monde entier grâce à ses vins. Et grand évènement du printemps, la Cité internationale de la Gastronomie et du Vin vient d’être inaugurée à Dijon. Mais la Bourgogne, ce sont ses jolis villages bien préservés aux tuiles rouges, ses vignobles classés bien parcellés et bien sûr ses villes moyennes d’Auxerre, Maçon, Nevers dotées de tous les équipements urbains et pourvoyeuses d’emplois.

Ce cadre de vie rime tout naturellement avec maison individuelle et bel espace extérieur. Et c’est la construction qui tire le mieux son épingle du jeu immobilier. François Balthazard, président de Chênes Constructions, le confirme : « le marché de l’ancien local en maison comme en appartement avec extérieur souffrant de pénurie, la construction d’une maison s’avère une très bonne solution possible pour devenir propriétaire ».

Une maison à étage qui s'adaptera aux terrains plus près des villes, notamment en lotissement. www.maisons-france-confort.fr© Maisons France Confort/Groupe Hexaôm

Les Bourguignons ne sont pas les seuls à troquer un appartement en ville pour une maison, comme le souligne Marguerite Lassalle, directrice du développement commercial chez Val de Saône Bâtiment : « À 1 h 30 de Paris et à 25 mn de Lyon en TGV, le Mâconnais, attire les habitants de ces grosses métropoles qui trouvent des terrains plus abordables et donc peuvent se faire construire une plus grande maison dans laquelle ils vont pouvoir télétravailler. »

Un exemple qui vaut pour toute la région, laquelle se caractérise par ses envies de grandes surfaces, qu’il s’agisse de la parcelle ou de la villa. Une récente étude menée par le ministère de la Transition écologique révèle qu’en Bourgogne, la surface moyenne d’une maison est de 127 m² sur un terrain de 1 200 m² contre 121 m² sur 928 m² de terrain sur la France entière. Bref, à Bourgogne, on aime la maison et on voit grand !

Une grande familiale aux formes travaillées, qui réussit son intégration dans son environnement. www.maisonsdenfrancebourgogne.fr© Maison d'En France Bourgogne

Question de style

La Bourgogne possède un patrimoine très riche d’abbayes et de basiliques, de villages fortifiés et de villages vignerons protégés… Entre le patrimoine classé et les périmètres protégés qui proscrivent toute construction contemporaine, la nouvelle réglementation environnementale, la RE 2020, qui induit des formes compactes pour être efficace et le plan local d’urbanisme qui impose aussi son cahier des charges, l’acheteur a du mal à s’y retrouver. Pas de panique pour autant, le constructeur va le guider, tenant compte de ses envies et les adaptant à l’environnement.

Selon les départements et les usages locaux, l’inclinaison de la pente de toit varie : elle est de 40 % dans le sud de la Saône-et-Loire, mais passe à 70 ou 80 % dans le nord de ce département ou en Côte-d’Or. La toiture classique est en tuile rouge dans le Mâconnais, mais peut prendre une teinte orangée en descendant sur Lyon. L’enduit ton pierre est le plus souvent prescrit. « Chiens assis ou lucarnes peuvent donner du cachet à la maison, mais sont également exigés en bordure d’un site protégé », explique Bulent Demirci, responsable commercial chez Maisons Moyse. Toujours en secteur protégé, fenêtres et menuiseries en PVC sont prohibées, tout comme les volets roulants et les enduits ocre.

Des matériaux nobles et naturels pour cette confortabe demeure de style classque. www.maisons-chenes.com© Chênes Constructions

Les architectes des Bâtiments de France ne sont pas toutefois fermés à toute architecture contemporaine et vont même parfois jusqu’à autoriser des toitures-terrasses et de larges baies vitrées. Une écriture contemporaine qui coûte néanmoins plus cher, la toiture terrasse devant être renforcée en étanchéité. Certaines communes exigent même qu’elle soit végétalisée. Ce qui explique, que bien souvent, sur les conseils du constructeur, les acquéreurs optent pour une solution mixte alliant toiture à pans sur la partie habitation et terrasse au-dessus du garage ou, pour une maison en L, une partie en toiture traditionnelle, l’autre en toiture-terrasse.

Pour répondre à la RE 2020, il faut éviter des décrochés de façades, synonyme de ponts thermiques. « Pour rompre la monotonie des maisons cubiques induites par la réglementation environnementale, on peut jouer sur des modules de différentes hauteurs entre les espaces jour et les espaces nuit », note Jeremy Regnier, directeur de l’agence Maisons Chêne à Avallon. Dans tous les cas, il faut toujours avoir en tête que plus l’architecture de la maison va être sophistiquée, plus la construction va exiger une enveloppe budgétaire conséquente.

L'art et la manière d'optimiser la lumière... www.maisonsdenfrancebourgogne.fr© Maisons d'en France Bourgogne

Confort intelligent

Les constructeurs proposent des maisons à partir de modèles personnalisables et des maisons totalement sur-mesure. Dès la première esquisse, le futur occupant se projette dans son intérieur. Plus facilement encore aujourd’hui avec des maquettes en 3 D et des visites virtuelles que proposent de nombreux professionnels. Des outils numériques qui offrent un autre avantage : grâce à eux, il est bien plus facile de chiffrer la maison et de faire les bons arbitrages.

La pièce de vie principale rime avec espace et lumière et quand la surface de la maison et sa configuration le permettent, les occupants choisissent une pièce centrale traversante pour bénéficier au maximum de la lumière naturelle. « Cette pièce doit être modulable avec une cuisine ouverte sur le living, mais qui peut devenir semi-fermée par une cloison type verrière ou loft et proposer des cloisons coulissantes pour s’isoler en cas de télétravail, d’espace télé ou jeux vidéos… », observe Jérémy Régnier.

Côté chambres, la suite parentale avec douche et dressing est désormais incontournable. Le nombre de chambres varie selon le budget et la composition de la famille. Comme le rappelle Marguerite Lassalle, « dans une maison, la notion de chambre ne se résume pas seulement à celle d’enfants. La maison est évolutive en fonction de l’âge des occupants. Une des chambres peut servir de bureau pour télétravailler, d’accueil d’un parent senior lorsqu’un enfant part… ».

Volumes cubiques et mariage de matériaux pour cette contemporaine bioclimatique. www.valdesaone-batiment.fr© Val de Saône Bâtiment

Quelques nouvelles demandes apparaissent comme une fenêtre dans les toilettes, une buanderie située entre la surface habitable et le garage. Dans les maisons à étage, les dégagements du premier niveau peuvent se transformer en salle de jeux, à condition de sécuriser l’escalier. Le double garage collé à la maison est de mise avec, le plus souvent, une voiture garée devant, l’une des places servant d’atelier ou de pièce de stockage.

Certains constructeurs essaient de faire bouger les lignes, notamment dans les lotissements où un espace réservé aux voitures, à l’entrée du lotissement par exemple, éviterait une circulation automobile, préjudiciable aux jeunes enfants, aux relations de voisinage lors de rentrée tardive et festive… « On cherche à rendre les lotissements davantage aux piétons, mais les municipalités tiquent encore », reconnaît Bulent Demirci.

La connectivité des maisons fait partie intégrante des maisons dernière génération. Et d’ailleurs, la couverture du réseau numérique, en 4 ou 5 G, est une question récurrente des acheteurs en Bourgogne. Pas seulement pour pouvoir télétravailler ou disposer de nombreuses chaînes TV, mais pour pouvoir piloter, à distance, et via un smartphone, l’ouverture et la fermeture des volets et de la porte du garage, la gestion crépusculaire des volets en cas de grand froid ou de grosse chaleur, le thermostat du chauffage, l’éclairage de la maison ou du jardin avant d’arriver, l’alarme… Certains constructeurs comme Hexaôm utilisent la reconnaissance vocale et programment une seule application de gestion pour la maison.

Innovations constructives

La RE 2020, qui vise à rendre les maisons plus économes, plus écolos et plus confortables en été n’a plus de secret pour les constructeurs bourguignons. Entre autres exemples, ils maîtrisent la conception bioclimatique et l’efficacité énergétique du bâti. Ils travaillent beaucoup l’orientation de leurs maisons pour bénéficier d’apports solaires naturels et gratuits, réalisant des constructions « compactes », avec peu de décrochés de façades pour éviter les ponts thermiques et donc les déperditions de chaleur, le tout étant associé à une isolation et à une étanchéité renforcée.

Mais un élément qui n’intervenait pas aussi fortement dans la précédente réglementation est celui de la ventilation. En effet, dès l’instant où s’ajoutent une ou deux salles de bains supplémentaires et des w-c- indépendants, il faut ajouter de la ventilation qui va consommer de l’énergie. « Pour être en conformité avec la RE 2020, il faudra, dans ce cas, isoler davantage le bâtiment », explique Burlent Demirci. L’alternative, c’est de réduire le nombre de pièces humides… Même punition pour les façades avec décrochés ou les maisons moins bien orientées, qui là encore exigent une isolation encore plus poussée. « Nous réalisons alors des études thermiques complémentaires en amont afin que le client n’ait pas de surprise en matière de coût », ajoute le professionnel.

Les parements de pierre renforcent le caractère de cette villa bourguignonne. www.maisons-moyse.fr© Maisons Moyse

Le confort d’été fait partie des nouvelles exigences de la RE 2020. Pour limiter les surchauffes intérieures lors des épisodes de canicule, les constructeurs commencent par équiper les maisons de volets roulants automatisés, qui se ferment tout seuls lorsque la température monte. De même, des fenêtres peuvent s’entrouvrir pour créer des courants d’air. Lors des nuits d’été, l’ouverture d’une fenêtre de toit et d’une fenêtre du rez-de-chaussée chasse l’air intérieur trop chaud pour le remplacer par un air extérieur plus frais.

Les maisons peuvent aussi être équipées de casquettes, de brise-soleil, qui apportent un ombrage bienvenu lors des chaudes journées estivales. Dans cette même logique de confort d’été, les pompes à chaleur réversibles, qui chauffent l’hiver et rafraîchissent l’été en faisant circuler de l’eau froide dans le plancher hydraulique, gagnent du terrain. Idem pour les pompes à chaleur air/air, des appareils qui en été insufflent de l’air frais dans la maison.

Très tendance dans la région : l'association d'un volume à toit plat avec un autre à toiture à deux pans. www.arlogis.com© ARLOGIS MÂCON

Une affaire de prix

Le prix de la maison va dépendre de sa surface, de son architecture et de ses prestations si celles-ci dépassent les normes standard incluses au contrat de construction. En Bourgogne, selon le ministère de la Transition écologique, la surface moyenne s’élève à 127 m². Et toujours cette même source, la maison représente 76 % de l’enveloppe globale de l’achat. Ce qui permet à l’acheteur de se faire plaisir dans la surface de sa maison, le terrain ne représentant « que » 24 % du prix, contrairement à d’autres régions où le prix du terrain dévore une bonne partie du budget.

Le prix moyen au mètre carré tourne autour de 1 500 €/m² et des pointes à 1 800 € /m² dans le sur-mesure. Certains constructeurs comme le groupe Moyse et Hexaôm développent plusieurs marques avec l’une d’elles, autour de 1100/1 200 €/m², dédiée aux primo-accédants et permettant de devenir propriétaire pour le prix d’un loyer. Ainsi, les jeunes familles au budget modeste peuvent regarder la gamme Prima (les Compagnons Constructeurs), Start (groupe Moyse), Open (Hexaôm) où chaque mètre carré est optimisé sans jamais sacrifier le confort et la performance. Car en Bourgogne comme partout en France, les maisons de constructeurs offrent bien le meilleur rapport qualité/prix du marché immobilier ! 

 

 par Elisabeth Lelogeais

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain