Urgence pour cette donation qui facilite le crédit

Publié par -

Donner jusqu’à 100.000 € à ses enfants et petits-enfants sans payer d’impôts pour les aider à boucler leur budget construction ? C’est possible, mais il faut faire vite : cette solidarité familiale défiscalisée s’arrête au 30 juin 2021 !

C’est une opportunité à ne pas manquer : jusqu’au 30 juin 2021, les dons d'argent à un enfant, petit-enfant ou arrière-petit-enfant sont exonérés d'impôts jusqu'à 100 000 € par donateur si les sommes reçues sont notamment destinées à la construction de la résidence principale. Si vous souhaitez faire bâtir votre maison, vous êtes les premiers concernés. Donc, mieux vaut ne pas perdre de temps pour faire jouer cette solidarité familiale. Même conseil pour les parents, grands-parents ou arrière-grands-parents qui comptent aider leur descendance à boucler leur budget construction grâce à ce coup de pouce.

Apport dopé. Cette donation est particulièrement utile dans le cadre de la constitution de l’apport personnel. Ce dernier doit en effet compter pour 10% du montant (au moins 5% dans de très rares cas). L’apport personnel rassure les banques sur la solidité financière de l’acquéreur. Ensuite, il permet d’emprunter moins, sur moins longtemps. De quoi décrocher un meilleur taux et rester en dessous de 35% de taux d’effort (vous ne pouvez pas consacrer plus de 35% de vos revenus à vos remboursements).

Banque rassurée. Et puis, avec de l’apport, le crédit ne couvre pas toute la valeur du bien, ce qui facilite le remboursement en cas de vente subie. Exemple simplifié : votre projet vaut 200. Vous avez 40 d’apport, le crédit se chiffre à 160. Vous revendez pour cause de perte d’emploi avec une baisse de prix. Vous trouvez acquéreur a 160. Vous remboursez sans mettre vos finances en péril. Ce qui serait plus difficile avec un crédit qui vaut 200... Bref, l’apport sécurise la banque et facilite l’obtention du prêt.

Critères respectés. Cette donation peut aussi vous permettre de respecter les exigences des banques en matière d’épargne résiduelle. Elles demandent souvent aux emprunteurs de disposer d’une certaine somme d’argent en plus de l’apport personnel. Elle compte en général pour six mois de mensualité (chaque banque applique ses propres critères). Cette épargne résiduelle permet de faire face aux imprévus. Avec elles, vous pouvez continuer à rembourser en cas de baisse de revenus, par exemple.

Dons défiscalisés. Les donations classiques bénéficient elles aussi d’un abattement, qui n’est pas limité dans le temps. Tous les quinze ans, chaque parent peut ainsi donner à chacun de ses enfants jusqu’à 100.000 € sans avoir à payer de droits (soit 200.000 € pour un couple). Une somme qui passe à 31.865 € pour chaque grand-parent (63.730 € pour un couple de grands-parents) et à 5.310 € pour chaque arrière-petits-enfants (10.620 € pour un couple d’arrière-grands-parents).

Conseil  mieux vaut effectuer ces formalités sous forme de donation-partage pour conserver une égalité de traitement entre héritiers. N’hésitez pas à demander conseil à un notaire. Et pour tout savoir pour obtenir votre crédit, consultez notre dossier Les critères des banques.