Crédit immobilier : assurez !

Comment assurer votre crédit aux meilleures conditions ? Les réponses de Cécile Roquelaure, directrice de la communication du courtier Empruntis.com.

Un crédit immobilier, c’est bien plus qu’un taux d’intérêt. Vous devez en effet tenir compte d’autres éléments, à commencer par l’assurance qui l’accompagne. Pouvez-vous vous en dispenser ? Comment fonctionne-t-elle ? Quel est son coût ? Pouvez-vous faire des économies sur ce poste qui représente des milliers d’euros sur toute la durée de remboursement ? Pour mettre les choses au clair et bien assurer votre prêt, nous avons interrogé Cécile Roquelaure, directrice de la communication du courtier Empruntis.com.

Construiresamaison.com : l’assurance de prêt, comment ça marche ?
C. Roquelaure : Lorsqu’elle accorde un crédit immobilier, la banque impose la souscription d’une assurance décès-invalidité, qui prend le relais des remboursements en cas d’aléa grave de la vie. C’est un dispositif très protecteur : la famille peut ainsi rester sous son nouveau toit. L’emprunteur peut souscrire l’assurance proposée par la banque prêteuse (contrat groupe) ou faire appel à un assureur extérieur (délégation d’assurance).

Contrat groupe ou délégation : quel est le plus avantageux ?
Le contrat groupe, c’est plus simple, mais c’est un peu plus cher et plus standardisé que la délégation d’assurance. Avec cette dernière, l’emprunteur économise des milliers d’euros sur la durée du crédit et peut choisir des protections très personnalisées.

Comment opter pour la délégation d’assurance ?
Il faut obtenir l’autorisation de la banque. Elle fournit une simulation de prêt et une fiche standardisée comportant dix-huit critères de garanties et la banque en mentionne onze. Des documents qui sont transmis à l’assureur extérieur, qui monte le dossier. La délégation d’assurance doit reprendre les onze mêmes garanties. Ensuite, le contrat est signé et joint au dossier de crédit. La banque vérifie et l’offre de prêt peut être éditée.

La banque peut-elle refuser la délégation ?
Non, à condition que les garanties soient les mêmes que celles du contrat groupe (lois Lagarde et Hamon). La banque ne peut pas prétexter de la délégation pour majorer le taux d’intérêt. Pour faciliter les choses, l’emprunteur peut faire appel à un courtier, qui montera le dossier et négociera auprès du prêteur.

Un dernier conseil ?
Depuis janvier 2018, tous les souscripteurs de prêts immobiliers, les anciens comme les nouveaux, peuvent résilier leur assurance de prêt à la date anniversaire du contrat. C’est l’occasion de prendre une nouvelle assurance moins chère et/ou plus protectrice.

Pour en savoir plus sur l'assurance de prêt
Vous pouvez consulter notre dossier Comment obtenir le meilleur crédit pour financer votre maison. Il comporte une partie spécialement dédiée à l'assurance emprunteur. Vous y trouverez aussi de nombreuses informations sur tous les aspects du financement d'un projet de construction (le taux, la durée, les garanties, etc.).

Publié par
© construiresamaison.com -