La maison a toujours la cote en Auvergne et en Limousin

-

Dans ces deux régions rurales, les amateurs d’espaces, de nature et plus encore de maisons neuves peuvent s’en donner à cœur joie. Quels que soient leurs désirs et leur budget, les constructeurs locaux peuvent leur apporter des réponses accompagnées de garanties solides et pérennes.

Des villes agréables, qui mêlent patrimoine, art de vivre et dynamisme, mais aussi et surtout des espaces naturels préservés : autant d’atouts partagés par l‘Auvergne et le Limousin. Autre point commun : une vraie cote d’amour pour la maison individuelle. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le marché s’y porte bien. « La crise sanitaire renforce les envies de maison d’où les nombreux contacts que nous enregistrons », explique Jean-Luc Lachard, président Auvergne-Rhône-Alpes du pôle Habitat de la FFB et dirigeant de Maison & Jardin.

Même effervescence dans le Limousin où appartements et confinement ne font pas bon ménage. « Si 70 % des Français aspiraient à vivre en maison avant la crise sanitaire, aujourd’hui, ce désir s’accentue avec des acquéreurs qui n’hésitent même plus à s’installer en zone rurale », note Thierry Hubert, vice-président du pôle Habitat FFB Nouvelle Aquitaine et P-DG de Batidur, dans le Limousin. Mais, où trouver un terrain et à quel prix ?

Une belle contemporaine qui dépolie ses volumes pour profiter d'une exposition maximale. www.maisons-elan.com

Attention aux faux constructeurs !

Reste à choisir le constructeur. Pour cela, faites jouer la concurrence. Questionnez-les sur leurs façons de concevoir leurs modèles, leurs modes constructifs, Quels matériaux vous proposeront-ils d’utiliser pour les murs, l’isolation, les revêtements de sol ? Quel type de chauffage vous conseilleront-ils ? L’entreprise possède-t-elle un label de qualité ? Avant de vous décider, comparez bien leurs prestations. Soyez curieux : consultez les avis clients certifiés sur internet et visitez des chantiers en cours.

Renseignez-vous aussi sur les services mis en place pour vous accompagner dans votre projet. Le constructeur fournit-il bien les plans ? S’occupe-t-il des formalités administratives (permis de construire, étude de sol, suivi chantier, etc.). « De la recherche foncière jusqu’à la remise des clés, nous proposons un accompagnement complet, précise Jean- Marc David, co-fondateur des Maisons Ekla, en tant que constructeur adhérent à la FFB, nous travaillons sous le contrat de construction d’une maison individuelle (CCMI). » Idem chez Batidur, Arlogis, Maison & Jardin, Tradi-Maisons ou encore Maisons Elan, Maisons d’en France, les Demeures régionales, Maisons Partout… À défaut, fuyez !

Cette maison innove. L'installation de chauffage combine une chaudière gaz à condensation et une pile à combustible. Ce système assure le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire et produit en plus de l'électricité pour couvrir les besoins de la maison. www.batisseursdici.com

Par les temps qui courent, le CCMI est indispensable. « Dans une période fortement
impactée par la hausse des matériaux, il nous paraît primordial de travailler sous ce contrat pour sécuriser les coûts et les délais d’exécution. Sans celui-ci, le client s’expose à des révisions de prix pas toujours lisibles et risque très probablement d’avoir des soucis de financement de son projet », poursuit Jean-Marc David. Même assurance chez Arlogis. « Avec le CCMI, notre prix est ferme et définitif et l’assurance dommages-ouvrage qui doit obligatoirement être souscrite par le client, est même incluse », indique Julia Raynaud, assistante commerciale et marketing chez Arlogis.

Ne perdez pas de vue que le contrat de construction intègre de nombreuses protections : prix global, forfaitaire et définitif, garantie de paiement des sous-traitants, notice descriptive précise et, surtout, garantie de livraison à prix et délais convenus. S’il est rassurant pour l’acquéreur, il tranquillise aussi les banques, qui préfèrent financer ce type de contrat.

Entre tradition et modernité

En Auvergne et Limousin, « les gens aiment les maisons de plain-pied avec trois ou quatre chambres entre 90 et 120 m2 et garage », note Jean-Luc Lachard. Ici, les maisons
oscillent entre tradition et modernité, les toitures plates n’ayant pas tellement droit de cité,
les Plu (Plans locaux d’urbanisme) ne les acceptant pas souvent. Malgré tout, la tendance est aux lignes épurées. « Les acquéreurs apprécient les façades claires, les grandes
ouvertures, les larges baies à galandage… », notre Julia Raynaud. Les volets battants ont quasiment disparu au profit de volets roulants. « Lorsque les ABF refusent ce type de volets, nous ajoutons des volets battants », confie Thierry Hubert.

Un style classique, mais aussi une bonne adaptation à un terrain en pente pour magnifier la vue et la lumière. www.tradimaisons.fr

La plupart des constructeurs proposent des modèles sur mesure et/ou des plans préconçus personnalisables. « Nous privilégions le sur-mesure et pour cela nous avons intégré dans notre structure un cabinet d’études avec architecte », poursuit Thierry Hubert. Chez Ekla, quel que soit le budget, les maisons peuvent être sur mesure ou réalisées à partir de plans préconçus et personnalisables. Arlogis a fait le choix de plans personnalisés pour des maisons modernes mais pas forcément cubiques, construites sur vide sanitaire et coiffées de toits de tuiles.

Nouvelles tendances en vue ?

Comme toujours, les grands volumes ouverts entre salon/salle à manger et cuisine ont toujours le vent en poupe. « Pour faire entrer la lumière au maximum, les ouvertures se font de plus en plus généreuses et pour délimiter certains espaces, nous installons des verrières qui permettent d’inonder les pièces de clarté », explique Jean-Marc David.

La cuisine ouverte est devenue un grand classique. Mais, l’arrière-cuisine avec espace aménagé, bien pratique pour ranger le matériel de cuisine, revient en force. Loin de l’ancien cellier « fourre-tout », elle devient un espace technique avec le générateur de chauffage et l’électroménager (machine à laver et sèche-linge).

L'art et la manière de marier le classique et le contemporain avec de nombreuses ouvertures qui viennent animer les façades. www.arlogis.com

Covid et télétravail aidant, les acquéreurs émettent désormais le souhait d’avoir un coin bureau avec un espace rangement, proche du salon. Ce coin bureau peut trouver sa place sous un escalier, dans les combles, ou encore dans la suite parents, entre la chambre et la salle de bains. Quand la surface le permet, il occupe une pièce bien à lui, pièce qui peut se convertir en chambres d’amis, par exemple.

Maisons bioclimatiques

Certains constructeurs privilégient la brique pour les murs. C’est le cas d’Arlogis mais aussi de Batidur. « Ce matériau présente de nombreuses qualités. Il est naturel, inaltérable et possède des qualités acoustiques et thermiques reconnues », explique Thierry Hubert. Ce constructeur bâtit aussi des maisons à ossature bois avec un design traditionnel ou contemporain. Même chose chez Ekla qui a développé, en partenariat avec la société Sybois, des maisons à ossature bois sur mesure au travers de sa gamme Hanae. Ce même constructeur propose également des solutions en béton cellulaire ou parpaing.

Côté isolation, l’innovation est également au rendez-vous. Exemple chez Batidur. « Nous avons opté pour l’isolant Hibris, un matériau alvéolaire multicouche avec feuille d’aluminium qui est aussi performant que la laine de verre, mais recyclable et qui répond à la RE 2020, assurant l’isolation thermique hiver/été, l’isolation phonique, mais aussi l’étanchéité à l’air », explique son P-DG.

Une grande demeure qui s'adapte sur une petite parcelle compliquée... Et qui préserve l'intimité de ses propriétaires. www.ekla-maison-individuelle.com

Avec la RE 2020, les constructeurs mettent aussi l’accent sur le confort d’été. Débords de toiture, retraits de façade et plus souvent encore casquettes et brise-soleil tempèrent les ardeurs estivales de l’astre du jour. Les maisons sont aussi conçues pour faire circuler l’air, par exemple en prévoyant une petite ouverture au nord tandis que les autres seront au sud. Autre solution : la cheminée thermique. Comment ça marche ? La nuit, une fenêtre de toit et une fenêtre du rez-de-chaussée s’entrouvrent. L’air intérieur chaud est chassé par effet de tirage pour être replacé par un air extérieur plus frais.

Chauffer, rafraîchir et rendre la maison intelligente

Question chauffage, la pompe à chaleur se taille un beau succès. « Elle fait à la fois le chaud et le froid grâce à des plafonds chauffants et rafraîchissants, explique Thierry Hubert, on installe un circuit d’eau dans les fondations qui remonte ensuite dans les plafonds pour rafraîchir la maison l’été, on est quasiment sur un rafraîchissement passif. »

Même parti pris chez Ekla. « Nos solutions portent quasiment à 100 % sur des systèmes ayant un générateur de pompe à chaleur air/air dit gainable ou des plafonds hydrauliques réversibles ; nos solutions permettent de faire du rafraîchissement actif ou passif sur la quasi-totalité de nos maisons ». Chez Arlogis, la pompe à chaleur avec plafond chauffant rafraîchissant « Plafino » (marque du groupe Atlantic) a été privilégiée.

Le constructeur a su apprivoiser les variations du terrain : cette maison se dote d’un sous-sol total qui affleure par endroits, se découvrant en partie.

Avec un coût compris entre 2 000 et 4 000 €, la domotique se démocratise. « On met systématiquement de la domotique pour les volets roulants, les portes de garage, l’éclairage et le pilotage des prises », note Frédéric Marre, gérant des Demeures Régionales. Les volets peuvent même être intelligents et s’abaisser au-delà d’une certaine température, grâce à une cellule placée à l’extérieur. À l’intérieur, des sondes peuvent également anticiper le froid. Il est même possible de concevoir, avec un simple portable, un système de mise en chauffe lorsque l’occupant fait la route pour rentrer chez lui.

Des maisons à tous les prix

évidemment, les prix varient en fonction de la superficie, des techniques employées, des finitions et équipements fournis. La maison peut être livrée clés en main, prête à décorer ou encore hors d’air/hors d’eau. « Souvent, le prêt à décorer l’emporte », explique, Julia Raynaud. Dans ce cas, les peintures et les papiers peints, de même que les revêtements de sol dans les chambres restent à la charge du client. Des travaux plus importants peuvent être laissés au client s’ils sont précisés dans le contrat.

Les constructeurs n'oublient pas les jeunes familles à petit budget et leur proposent des solutions de grande qualité à prix étudiés. www.batidur.fr

Chez Ekla, une maison clés en main avec garage démarre à partir de 1 200 €/m2 TTC, mais elle peut monter à plus de 2 000 € TTC/m2 sur certaines solutions bois. Chez Arlogis, un modèle en L, de plain-pied pour primo-accédant, s’acquiert autour de 147 000 € (sans le terrain). Une autre, à étage, mais pour secundo-accédants nécessite un budget de 198 000 €. Chez Maison & Jardin, une petite maison de 80 m2 avec deux chambres démarre à 100 000 €. Même tarif de départ chez Les Demeures Régionales pour des maisons prêtes à décorer.

Modèles de maisons

 par Elisabeth Lelogeais

 

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain