Cuisines : les tendances de la rentrée

Des solutions ergonomiques, des configurations multipliées, des volumes plus généreux... Les professionnels rivalisent d’idées pour vous aider à concocter une cuisine idéale, facile à vivre qui soigne sa déco sans renier son sens pratique.

Quelle évolution ! En quelques années la cuisine s’est imposée comme l’une des pièces les plus importantes de notre environnement. C’est aujourd’hui un lieu de vie, d’ouverture et d’échange. A la fois bureau, cuisine, salle de séjour... nous sommes en effet nombreux à privilégier la multifonction de cet espace et à veiller à son aménagement avec un soin tout particulier.

Et nul besoin de disposer de nombreux mètres carrés pour en profiter. Les fabricants ont suffisamment planché pour nous offrir des cuisines à l’aménagement étudié, conviviales et esthétiques. Travail sur la couleur, insertion de matières innovantes, traitement de l’éclairage comme élément de décoration, polyvalence des fonctionnalités et des usages, optimisation de l’espace.

La nouvelle tendance met l’accent sur la cuisine comme reflet de nos personnalités. Selon une étude de l’Obsoco, l’Observatoire société et consommation, et Mobalpa, 73% des Français refusent en effet la standardisation et l’uniformisation de leur intérieur, leur préférant des aménagements uniques, en phase avec la singularité de leur personnalité. Pour 87% des personnes interrogées, c’est même l’un des secrets d’une maison harmonieuse dans laquelle chacun se sent bien.

Un équipement au top avec ce piano La Cornue qui offre de nombreuses possibilités de configuration. lacornue.com

De la couleur dans la cuisine

L’originalité est de mise cette année. On n’hésite plus à parer la cuisine de teintes vives, voire à opter pour des coloris éclatants qui apportent de la gaieté : des rouges, des bleus, des verts. Mais pas question de créer un environnement agressif, difficile à vivre. Si la couleur s’est effectivement infiltrée dans la cuisine, la tendance n’est plus aux grands aplats monochromes On conserve des nuances, on garde de la mesure.

« Des coloris plus soutenus pourront être travaillés en petites touches, pour souligner des niches décoratives, des étagères, ou des panneaux par exemple », détaille-t-on chez Mobalpa. On ajoute çà et là des tons plus neutres, on varie les coloris, on évite les surcharges et on mise sur les accessoires.

Résultat : une cuisine pimpante, conviviale, dans laquelle on aime à dîner en famille ou à recevoir des amis pour des moments à partager… sans modération ! Une manière finalement d’oser les teintes franches sans risquer la saturation.

Une petite tendance seventies avec cette jolie couleur orange pop. La feuille décor offre une surface lisse qui ne craint ni l’humidité ni les taches . Cuisine Metod/Ringhult Blanc et portes Jarsta Orange à partir de 409 €. www.ikea.com

La cuisine prolonge le salon

Ouverte tout en étant séparée… telle semble être la nouvelle requête des particuliers. « A quelques nuances près », commente-t-on toutefois chez Mobalpa « car si la majorité des particuliers assurent apprécier la matérialisation d’une certaine frontière, ils prétendent néanmoins conserver une continuité visuelle entre salon et cuisine ».

De nombreux designers et architectes d’intérieur se sont d’ailleurs penchés sur la question de la délimitation des espaces ouverts. Pour certains, le changement de pièce sera signifié par une nuance de couleur, quand d’autres préfèrent opter pour des portes coulissantes à fermer ou ouvrir selon ses envies, des cloisons amovibles ou encore des parois vitrées.

La décoration transversale est également une option, les bibliothèques et les espaces de travail s’installent dans les cuisines. Des contraintes techniques qu’il convient néanmoins impérativement d’intégrer dans la genèse du projet de construction. « Par ailleurs, dans une cuisine, beaucoup d’éléments accrochent le regard, Il faut alors créer une harmonie de couleurs et de matériaux, pour apaiser, tout en restant moderne. »

Ce vaste ilot central esthétique avec ses façades en mélaminé bleu et fonctionnel offre une transition parfaite sur le séjour. www.socooc.com

La cuisine : un espace pour toute la famille

Généreuse ou plus confidentielle, la cuisine sait surtout se faire pratique. Un espace où cuisiner tout en partageant un bon moment avec sa famille. Les implantations actuelles privilégient les lignes horizontales où tout est à hauteur. Les fabricants se sont penchés sur les capacités de rangement et de stockage des éléments qui affichent désormais des dimensions plutôt généreuses loin des standards classiques.

Exit les rangements étroits dont le fond était difficile d’accès. Tiroirs grandes largeurs (jusqu’à 250 cm de large pour le tiroir compartimenté) à extraction totale dotées d’alvéoles de classement et armoires coulissantes sont désormais de mise ! Avec un choix possible de quatre ou cinq hauteurs différentes, casseroliers et poêles, assiettes, couverts et provisions se rangent en un clin d’œil sans se heurter.

Nouvelles stars de la cuisine, les plans de travail prennent également leur aise, jusqu’à 3 mètres de largeur pour les plus grandes réalisations, et déclinent différents niveaux. De quoi accueillir évier, tables de cuisson, plan snack pour les apéritifs ou dîners informels mais aussi un espace de travail ou de lecture. Un plan de travail prolongé pour créer un espace bureau des niches ouvertes pour alléger un meuble haut coulissant. L’avenir est aux meubles sur mesure fabriqués de manière industrielle. « Les produits personnalisables et le mobilier sur mesure sont un enjeu pour l’optimisation de l’espace, à une époque où les mètres carrés sont précieux », précise Philippe Croset, directeur général du groupe Mobalpa.

Ingénieuse, fonctionnelle et dotée d’un espace optimisé, cette cuisine familiale ne manque pas d’atouts. www.castorama.fr

Cuisine  : la tendance industrielle

Envie de cultiver l’esprit loft dans la cuisine ? Piliers de la tendance industrielle l’inox et le béton mais aussi la céramique, les effets de matière comme la pierre ou la brique donnent le rythme. Pour l’originalité, il faut aller chercher des façades avec des motifs décoratifs uniques, à l’aspect structuré, ornées de dessins graphiques et/ou géométriques.

« Pour être précurseur de la cuisine de demain, il faut les choisir chez des fabricants qui proposent des modèles exclusifs, que l’on ne risque pas de retrouver dans toutes les cuisines », conseille Mobalpa… Les assemblages de blocs déstructurés en haut comme en bas se prêtent au style très urbain de ces nouvelles cuisines. Ces implantations déstructurées invitent l’asymétrie dans l’espace cuisine. Côté couleur, les noirs, les beiges, les gris et les blancs sont d’actualité. Ces palettes sont utilisées pour créer des harmonies de camaïeux ou sont associées confirme-t-on chez Mobalpa.

Un esprit urbain pour cette cuisine organisée sur un seul pan. Le côté loft industriel est accentué par les détails imitation acier et le système sans poignée push-pull. Façades en panneaux de fibres de moyenne densité, finition imitation acier foncé. Implantation type à partir de 995 €. www.but-cuisines.fr

De toutes les matières
Les matériaux utilisés pour la conception de vos meubles de cuisine n’offrent pas les mêmes performances ni les mêmes exigences. La différence de prix s’établit en fonction du décor choisi sur les façades, stratifié, polymère, laque ou placage bois. Stratifié et polymère sont extrêmement résistants et faciles à entretenir. Ils se déclinent de surcroît dans un choix de couleurs et de décors quasi infini. Plébiscitée pour son incomparable brillance, la laque fait partie des matériaux les plus coûteux de même que le bois. Côté plan de travail, là aussi le choix est avant tout affaire de compromis. Les réalisations en granit, pierre naturelle, inox ou bois massif certes du plus bel effet, risquent d’alourdir la facture.

La cuisine version nature

Préservation de l’environnement oblige, la nature s’invite de plus en plus dans la cuisine. Les cultures d’herbes aromatiques, les systèmes d’aquaponie et leurs poissons, les serres urbaines, l’avancée franche de la pièce vers le jardin… sont les précurseurs des cuisines vertes de demain.

En toute logique, le bois, fleuron du développement durable,s’affiche comme un invité de marque. Matériau noble et vedette incontestée des ambiances aux tonalités douces et chaleureuses, il offre par ailleurs un large panorama d’essences et de textures. La tendance ? Le choisir en version brut légèrement veinée pour un aspect authentique et volontairement imparfait. Dans une version encore plus intemporelle et élégante, on n’hésitera pas à mettre en valeur les façades en bois en jouant sur des alternances de blancs ou noirs.

Naturel également, le look qui cache tout avec les systèmes push-pull sans poignée apparente et les portes escamotables qui font disparaître tout l’équipement électroménager.

Epurée, cette cuisine s’articule autour du vaste îlot central. Totalement ouverte, elle joue de son alliance de matériaux où l’élégance du noir répond à la chaleur du bois. Plan de travail stratifié compact en Nano Black, cuisine Schmidt Black & Wood, prix selon implantation type. www.home-design.schmidt

La cuisine et son îlot

Enfin et bien que conditionné à la présence de plusieurs dizaines de mètres carrés, l’îlot rencontre encore et toujours un franc succès. Votre îlot central peut être de forme ovale, carrée ou bien rectangulaire. « Cette configuration est intéressante si vous souhaitez créer un espace “snack”, indépendant des autres aménagements de la pièce », poursuit-on chez Mobalpa. Mais pas seulement, aujourd’hui l’îlot est devenu multifonction. Il intègre à la fois un plan de travail, un évier et un espace cuisson et pour les plus grandes envergures, de nombreux rangements où dissimuler tout l’electroménager. « Notre métier est aussi d’analyser les besoins de la famille en électroménager et en espace de rangement. On définit ainsi les aménagements indispensables, en anticipant les évolutions sur dix à quinze ans », conclut-on chez Mobalpa.

Un plan de travail comme une prolongation de l’îlot pour des déjeuners informels mais conviviaux. Table placage bois, finition Palissandre Santos. www.perene.fr

Focus sur l’éclairage
Une fonction utilitaire l’éclairage ? Oui mais pas seulement ! La technologie des diodes électroluminescentes (leds) a considérablement révolutionné son usage. Désormais on joue de la lumière en cuisine comme dans les autres pièces de la maison. L’objectif ? Instaurer une ou plusieurs ambiances au fil de la journée. En frise sur les façades, en bandeau sur et à l’intérieur des placards, dissimulé derrière des éléments vitrés (phénomène de rétro-éclairage) ou pris dans la masse du meuble, chaque faisceau lumineux induit des perspectives et sculpte véritablement l’espace.

Cuisines : les dernières tendances

 

Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure