Construction : huit conseils pour une maison bien éclairée

Faut-il se convertir à la led ? Où poser des points lumineux dans une cuisine ? En quoi les nouvelles technologies influent sur l’éclairage de sa maison ? Faire construire sa maison fait le point sur l’éclairage de votre demeure en huit points. clefs.

1/ Investir dans la led

La led est en train de devenir la nouvelle norme en matière d'éclairage. Vous pouvez en régler l’intensité, la température. Dans certains cas, on peut même changer la couleur. Led WarmGlow, modèle standard à partir de 12,99 €, modèle Flamme coup de vent 9,99 €. www.philips.fr

Fini les ampoules à incandescence ! Interdites à la vente, elles sont remplacées par de nouveaux produits moins énergivores. Mais entre les ampoules fluocompactes, les halogènes basse consommation ou encore des leds, il n’est pas toujours évident de faire le bon choix. Pour David Prouvost, chef de produits sources lumineuses Castorama, il n’y a pas d’hésitation à avoir : la led est la nouvelle référence. « Elles est encore un peu chère à l’achat, mais grâce à son exceptionnelle longévité (entre 10 et 15 ans), la led reste largement rentable », explique-t-il. Il faut dire que depuis quelques années, ces petites diodes électroluminescentes ont fait du chemin. Premier bon point : elles vous font réaliser 90 % d’économie d’énergie (en comparaison avec nos anciennes ampoules). Ensuite, elles ne sont plus réservées à la décoration. Les nouvelles lampes à led proposent aujourd’hui une véritable puissance d’éclairage. Leur simplicité d’installation est un autre avantage. « Il n’y a aucun problème de compatibilité électrique », assure David Prouvost. Il existe d’ailleurs toute une panoplie de solutions intégrées qui permettent de profiter d’un éclairage décoratif et performant.

2/ Etre prévoyant

L'éclairage d'une maison neuve ne se prévoit pas au dernier moment. Il est important de se projeter en amont dans une pièce meublée afin d'imaginer le futur emplacement des luminaires. Fisher Lampadaire, 89,90 €. www.alinea.fr

Le choix de l’éclairage de votre maison devra être fait avec soin. « Il ne faut pas attendre le dernier moment », prévient Violaine Toulemonde, chef de groupe éclairage Castorama. En principe, c’est lors de la réunion de mise au point technique que vous devrez faire part à votre constructeur de vos exigences en termes de lumière. Si vous n’y connaissez pas grand-chose, il existe quelques astuces pour être sûr de ne pas se tromper. « Essayez de visualiser les position des futurs meubles. Cela vous permettra de déterminer avec plus de précision l’emplacement de vos points lumineux », conseille Violaine Toulemonde. Où allez-vous manger dans la cuisine ? Votre plan de travail est-il assez éclairé ? Il faudra répondre à ce genre de question suffisamment en amont pour éviter des changements de dernière minute qui risqueraient de faire grimper votre facture. « Il vaut mieux prévoir des emplacements pour rien que le contraire », ajoute cette spécialiste. Dernier point, sachez qu’il n’est plus utile de faire poser des ampoules basse tension. « C’est difficile à faire poser, il faut mettre un transformateur dans le plafond. Et quand il faut le changer cela nécessite de lourds travaux », souligne David Prouvost. Les leds seront plus simples à installer.

3/ Miser sur les nouvelles technologies

Les nouvelles technologies ont rendu l'éclairage ludique. Vous pouvez télécharger des applications et contrôler la lumière de votre maison directement sur votre smartphone. Hue. 2 Living Color Bloom, 79 €. www2.meethue.com

Au XXIe siècle, l’éclairage est forcément connecté. Il est donc possible de trouver des ampoules que vous pourrez piloter à distance sur votre smartphone. Vous pourrez en régler l’intensité, la température et même la couleur grâce à différentes applications ludiques. C’est sympa… mais cela reste tout de même encore un peu cher ! Toutefois, l’éclairage évolutif est une vraie tendance. Les variateurs d’intensité sont appréciés surtout dans la chambre et le salon pour créer différentes ambiances. « Pouvoir opter entre un éclairage blanc ou jaune a également ses avantages », analyse David Prouvost. La lumière blanche plutôt froide est conseillée pour les activités journalières, où l’on a besoin de se concentrer (préparer le repas dans la cuisine, se maquiller dans une salle de bains…). En fin de journée, pour se détendre ou lorsqu’on reçoit des amis, on préférera une lumière jaune. Elle crée une atmosphère plus chaude, plus chaleureuse.

4/ Penser au design

Les plafonniers sont devenus ultradesign. Cette véritable construction géométrique a été imaginée par l'Ukrainienne Kateryna Sokolova. Talisman, à partir de 385 €. www.forestier.fr

Si le confort et la praticité restent deux critères indispensables pour choisir un luminaire, sachez que la dimension décorative entre également dans la balance. La led, toujours elle, a permis la création de toute une nouvelle gamme de produits lumineux qui font le bonheur des accros du design. « Les petites lampes blanches en plastique qui se branchent sur batterie et dont on peut régler l’intensité ou la couleur séduisent beaucoup », affirme David Prouvost. Sans fil, elles se déplacent facilement d’une pièce à l’autre et trouveront aussi leur place à l’extérieur. L’autre tendance du moment concerne les suspensions filaires. « Ces plafonniers ultracontemporains conçus à base de fil de métal ou de cuivre sont de véritables créations », note Violaine Toulemonde. Pour ne rien gâcher, ces matériaux brillants créent des jeux de reflets pour des ambiances lumineuses uniques.

5/ Oser les strip leds !

Avec les strip lights, éclairer les meubles devient un jeu d'enfant. Faciles à poser et diffusant une lumière agréable, ils sont devenus incontournables. Gamme Xelo, meubles modulables pour le séjour. www.huelsta.fr

Impossible de s’en passer. Pour illuminer une bibliothèque, des étagères, une penderie ou encore des tiroirs, les strip leds sont incontournables. « Ces bandeaux lumineux ont tout pour plaire », confirme Violaine Toulemonde. Autocollant, ce support lisse et étroit composé d’une multitude de leds se pose en un clin d’œil. Grâce à leur circuit électrique intégré et à leur finesse, les strip leds permettent de disposer d’un éclairage dans des endroits qui n’étaient facilement accessibles auparavant. Cerise sur le gâteau… ils insufflent une petite touche décorative.

6/ Multiplier les sources lumineuses dans le salon

Selon le moment de la journée, il faudra prévoir différents types de luminaire dans le salon. Luminaires Vadim. www.sarahlavoine.com

Le salon, au sens où on l’entendait au siècle dernier, n’existe plus. Désormais, on parle plus volontiers de pièce à vivre. La famille s’y retrouve pour regarder la télévision et recevoir des amis. Les enfants y jouent à la console. Les adultes y travaillent parfois en journée. Forcément, avec cette multitude d’activités, il faudra penser à un éclairage adapté. « Il faut prévoir différents points lumineux et s’assurer de disposer d’un éclairage direct et d’un indirect. Comme ça, quel que soit le moment de la journée, vous pourrez opter pour l’ambiance lumineuse qui convient le mieux », précise Violaine Toulemonde. Pour ne pas être ébloui en regardant les écrans, il vaut mieux miser sur des lampes à poser dont on pourra régler l’intensité. Un joli plafonnier imposant permettra de structurer la pièce et proposera un éclairage puissant lorsqu’on a besoin de concentration. Installez-le plutôt dans la partie salle à manger de la pièce. Dans la partie salon, plus cosy, les lampadaires design ont la cote.

7/ A chaque chambre sa lampe à poser

Dans la chambre, n'hésitez pas à installer des liseuses près de votre tête de lit. www.mark-mobilier.com

La chambre est votre royaume, mais c’est aussi celui de la lampe à poser. Sur les tables de chevet, sur une étagère (pensez à prendre les mesures du meuble si vous souhaitez la glisser dans un casier) ou sur un bureau pour les adolescents, elles se déclinent selon vos besoins. Le plafonnier central jugé trop puissant a tendance à disparaître, remplacé avantageusement par des appliques murales ou une liseuse. Avec leurs têtes inclinables, elles sont parfaites pour orienter la lumière sur le livre et éviter de vous éblouir. Et pour être sûr que votre enfant ne fasse pas de cauchemars, on n’oublie pas de lui installer une veilleuse. Vous trouverez toute une série d’objets lumineux amusants que les enfants peuvent prendre avec eux dans le lit comme un doudou. Souples et doux au toucher, ils s’inspirent des personnages de dessins animés comme Mickey ou la Reine des Neiges.

Un doudou qui reste allumé toute la nuit, vos enfants ne vont plus pouvoir s'en passer. Veilleuse Softpal Philips Olaf, 19,95 €. philips.fr

8/ Bien installer son éclairage dans la cuisine

Avoir un éclairage bien adapté dans une cuisine est primordial. Suspension Igor, 999 € ; éclairage sous meuble haut, 100 € pièce. www.conforama.fr, 08 26 08 10 12.

La cuisine est sans doute la pièce où l’éclairage vous demandera le plus de précision. Un éclairage central et puissant est indispensable lorsqu’on prépare un repas. On optera pour un lustre, une rampe de spots ou, pour être au top de la tendance, sur une série de suspensions identiques. « Dans la cuisine, le choix du matériau est important. Evitez les plafonniers en tissus qui vont se tacher très facilement », souligne Violaine Toulemonde. Le plan de travail et les plaques de cuisson recevront un éclairage direct, pour le coin repas on pourra baisser un peu l’intensité, mais pas trop ! Il paraît que le manque de lumière coupe l’appétit… Les éclairages intégrés directement dans les meubles sont de plus en plus répandus. Et ils n’ont pas qu’une fonction gadget. « L’association d’une hotte lumineuse et des réglettes que l’on trouve souvent sur les meubles hauts dans une cuisine permet de profiter d’un éclairage performant et invisible », conclut Violaine Toulemonde.

Dans la cuisine pensez à bien éclairer le plan de travail. Radius Core, collection Radius. 552 €. En exclusivité chez Electrorama. www.ilomio.com

 

Publié par
© construiresamaison.com -