Une brique à base de déchets plastiques

Et si le monde d’après était plus vert ? C’est le souhait de la start-up Samji, qui vient de mettre au point un matériau éco-responsable. Cette brique, élaborée à base de plastique à usage unique, permet entre autre de construire des cloisons de séparation originales et modulaires.

Tout est parti d’une ambition commune : celle de créer une entreprise qui œuvrerait en faveur du développement durable. Adrien de Chalonge, Edgar Fernandez, Jean Pouletty et Théo Tostivint ont uni leurs forces pour se lancer dans l’aventure Samji. « Notre idée, inspirée par le mouvement Precious Plastic, était de rendre accessible au plus grand nombre le recyclage du plastique, véritable fléau de notre époque », explique Adrien de Chalonge, l’un des quatre fondateurs. La matière première de Samji est toute trouvée : les déchets plastiques. Et malheureusement, ils ne manquent pas. Ainsi, seulement 9 % du plastique produit sur la planète est actuellement recyclé. Une fois récupérés, les déchets seront ensuite transformés en objets recyclables et durables. Samji s’inscrit donc dans le cercle vertueux de l’économie circulaire.

Crowfunding. Si l’initiative est séduisante, les partenaires décident pendant le confinement de faire passer leur entreprise dans une nouvelle dimension avec le crowfunding. « Pendant cette période où tout le monde était bloqué, nous nous sommes beaucoup interrogés sur le type de produits que nous allions proposer. Des objets décoratifs, un tabouret ? Pourquoi pas, mais nous avons réalisé qu’il nous fallait un produit phare. C’est là que notre brique est née », développe Adrien de Chalonge. Cette brique permet de recycler une quantité importante de plastique, puisque chaque unité est constituée de 1,5 kg de déchets. Un mur de cent briques représentera donc 150 kg de plastique recyclé. La campagne qui s’est achevée à la fin du mois de mai sur le site Kiss Kiss Bank Bank leur a permis d’atteindre rapidement leur objectif initial de 8.000 €. Au final, Samji a été financée à hauteur de 150 % et a obtenu près de 12.000 €.

Multiples usages. Au-delà de leur aspect écoresponsable, ces briques ont été créées pour être ludiques et modulaires. « Elles ressemblent un peu à des Legos grandeur nature. Pour les assembler, il suffit de se servir des encoches qu’elles possèdent et de les empiler », souligne Adrien de Chalogne.  Elles pourront également être associées à d’autres matériaux issus du recyclage comme le bois, le métal, les végétaux ou même le cuir. Le plastique étant par nature imperméable, cette brique résistera aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. A quoi sert-elle ? Pour l’instant à bâtir des bancs pour le jardin, des cloisons qui viendront structurer une grande pièce à vivre, un abri de vélos, de jardin ou même une cabane. Evidemment, pour des raisons de solidité, les structures d’extérieur devront tout de même être fixées au sol. Les partenaires espèrent pouvoir commercialiser ce matériau à partir de la rentrée 2020.

Visitez l’exposition. Si vous êtes séduit par cette brique de plastique recyclé, rendez-vous du 23 au 26 juillet 2020 au Phare. Ce lieu, situé au 22 boulevard Poissonnières à Paris, accueillera une exposition consacrée aux possibilités offertes par cette matière inédite. A cette occasion, différentes constructions seront exposées comme une arche, des gradins, des bancs, un mur… pour se rendre compte de la valeur ajoutée de ce produit, dans une ambiance conviviale. En dehors de sa brique, Samji présentera également un nouveau revêtement. Il s’agit de tomettes, constituées de la même matière première récupérée, qui serviront pour recouvrir un sol, un mur ou même des petites surfaces (comme un dessus de table ou un plan de travail…). Le plus de ces dalles ? Leur texture et leur couleurs originales qui deviendront un vrai élément décoratif.

Pour en savoir plus : rendez-vous sur la page du projet Atelier Samji sur Kiss Kiss Bank Bank.

Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure