Normes : simplification bienvenue

L’installation d’un conduit de fumée dans les maisons équipées d’un chauffage électrique n’est plus obligatoire. Une mesure de bon sens qui simplifie la construction et diminue les coûts pour l’acquéreur.

Le gouvernement l’avait promis, il l’a fait. Un décret paru le 23 mai 2019 supprime l’obligation d’installer un conduit de fumée dans les maisons neuves chauffées à l’électricité (radiateurs ou planchers chauffants à effet Joule mais aussi pompes à chaleur). Avec la loi sur l’air de 1996, les nouvelles constructions devaient systématiquement recevoir cet équipement pour pouvoir changer de chauffage facilement, notamment pour adopter une énergie renouvelable (poêle à granulés par exemple).

Un équipement souvent inutile. Le conduit de fumée, pour une maison chauffée par une pompe à chaleur (59 % du marché dans l’individuel neuf selon une étude EDF) ou par effet Joule (2 % du marché) n’avait pas d’intérêt. Nombre de particuliers ne comptaient pas installer de cheminée ni de poêle à bois. Ils devaient pourtant assumer le coût du conduit pose incluse. Le budget pour cette installation compte pour deux à trois milliers d’euros en moyenne. Une somme qui désormais pourra être économisée.

Faciliter la construction. L’autre écueil relevait de la technique. La pose d’un conduit de fumée nécessite du temps mais aussi du doigté. Il s’agit de préserver l’étanchéité du bâti. Avec la réglementation thermique actuelle (RT 2012), le débit de fuites d’air ne doit jamais dépasser 0,6 mètre cube par mètre carré de paroi et par heure. Si ce critère n’est pas respecté (ce qui est vérifié à la fin des travaux sauf pour les constructeurs titulaires de l’agrément perméabilité), la maison n’est pas conforme. La nouvelle mesure supprime cette difficulté.

Souplesse d’utilisation. Le décret « maintient l'obligation de réservation afin de pouvoir installer un tel conduit postérieurement à la construction ». Il s'agit simplement de prévoir la place pour éventuellement installer cet équipement. Ainsi, l’acquéreur qui souhaite s'équiper d'un poêle à bois pourra toujours le faire quand il le souhaite, tout en maintenant l’intégrité du bâti. Les dispositions techniques précisant « la conception et la mise en œuvre de réservations permettant l'installation d'un conduit de fumée dans les maisons individuelles chauffées à l'électricité », seront précisées dans un décret à paraître prochainement.

Publié par
© construiresamaison.com -