Crédit : un bon plan pour un bon taux

Les taux des prêts immobiliers restent très bas, ce qui facilite le financement des projets de construction. Vous pouvez même obtenir des conditions inférieures à la moyenne. Comment ? Les réponses et les conseils de Ludovic Huzieux, directeur associé d’Artemis Courtage.

Bonne nouvelle : les taux immobiliers restent très attractifs. Mieux : ils sont proches de leurs plus bas niveaux historiques. Sur vingt ans, la moyenne brute (hors assurance et frais annexes) tourne autour de 1,70% en ce printemps 2018. Elle était tombée à 1,55% en novembre 2016, date du record absolu à la baisse. Un argent bon marché qui augmente votre pouvoir d’achat et/ou qui vous permet de respecter plus facilement la règle des 33% de capacité d’endettement.

Meilleur taux. Certains particuliers décrochent des taux exceptionnels. On a ainsi vu des prêts sur vingt ans à 1,20% brut. Pour obtenir ces conditions, vous devez bâtir un dossier solide et surtout vous devez comparer les propositions des banques pour choisir la meilleure. Vous pouvez confier cette mission à un courtier, un intermédiaire dont le métier est justement de mettre les établissements financiers en concurrence. Ludovic Huzieux, directeur associé d’Artemis Courtage, explique comment ces pros du crédit fonctionnent. Il donne aussi des clés pour bien emprunter.

Construiresamaison.com : Un courtier, comment ça marche ?
L. Huzieux : Nous assistons les emprunteurs dans le montage de leur dossier de crédit. Une fois ce dernier fois bouclé, nous le présentons à nos partenaires bancaires qui l’analysent et nous transmettent leurs propositions. L’emprunteur peut alors les comparer pour sélectionner celle qui lui convient le mieux en termes de taux, de souplesse de remboursement et d’assurance. Les courtiers, eux, sont rémunérés par la banque en tant qu’apporteurs d’affaires. Précisons qu'ils sont tenus au secret professionnel et qu'ils doivent obligatoirement être immatriculés à l'Orias (Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance).

Vous obtenez de meilleurs crédits que les particuliers ?
Oui. Le courtier connaît les critères des banques et leur politique commerciale du moment. Il peut optimiser le dossier de l’emprunteur et frapper à la bonne porte pour que le crédit soit accordé dans les meilleurs délais et aux meilleures conditions. Le courtier a aussi un devoir de conseil envers son client pour préserver ses droits mais aussi rappeler ses devoirs d’emprunteur. Tout crédit, quel qu’il soit, doit être remboursé.

Comment être sûr d’obtenir le prêt ?
Au-delà des critères classiques comme la capacité d’endettement (la mensualité du crédit reste inférieure aux tiers des revenus nets de charges), il faut gérer ses finances en bon père de famille : pas de découvert bancaire, peu de crédits à la consommation, pas d’impayés… Les banques cherchent à réduire le risque en matière de remboursement et privilégient les dossiers sérieux, fiables et bien bâtis.

Faut-il obligatoirement un CDI pour pouvoir emprunter ?
Un CDI, c’est un vrai atout pour obtenir un prêt puisqu'il garantit des revenus réguliers dans le temps. Mais les banques s’adaptent aux évolutions du monde du travail. Elles peuvent prêter aux CDD si les rentrées d'argent sont stables et la profession affiche un bon potentiel en termes de ressources comme de stabilité (infirmière par exemple).

Un conseil pour ceux qui font construire ?
Les banques préfèrent financer les projets menés sous le régime du Contrat de construction-loi de 1990. Logique : avec sa garantie de livraison à prix et délais convenus, c’est le cadre juridique le plus sécurisant pour le particulier, mais aussi pour le prêteur. Et je le rappelle, les banques cherchent toujours à réduire les risques lorsqu’elles accordent un crédit immobilier.

Publié par
© construiresamaison.com -