Mobilité : pensez à une borne de rechargement

Publié par -

La voiture électrique, c’est parti ! Dans dix ans, elle représentera plus du tiers du parc automobile. Alors autant penser dès maintenant à installer une borne de rechargement, un accessoire qui va vite devenir indispensable !

La Réglementation environnementale 2020 prendra effet en juillet prochain. Son objectif ? Décarboner au maximum les maisons neuves. Côté chauffage, le gaz naturel disparaîtra au profit de l’électricité. Cette ambition passe également par la décarbonation des transports et de la voiture en particulier.

Petit à petit, la voiture électrique entre dans les habitudes des automobilistes français. Et ce n’est qu’un début. Le moteur à explosion doit disparaître progressivement dans les vingt prochaines années. Alors si vous avez un projet de construction, autant anticiper dès maintenant en prévoyant une borne de rechargement. Elle deviendra indispensable dans les années à venir. 

L’électricité va s’imposer

La conversion du parc automobile à l’électricité est en route. Cette révolution technologique majeure s’accélère à la faveur du réchauffement climatique. Comme pour le chauffage, les voitures à essence vont disparaître. En 2020, elles ont représenté 6,7 % des ventes, contre seulement 1,9 % en 2019. Une étude du cabinet Deloitte, publiée en juillet 2020, prévoit une montée en puissance des véhicules propres entre 2021 et 2030. Ils devraient représenter environ 32 % du parc automobile en 2030.

Parallèlement, les accès des grandes agglomérations deviendront de plus en plus contraints, voire interdits pour les diesels et les véhicules les plus polluants. Bref, il est temps d’anticiper ce virage technologique en équipant dès maintenant sa maison d’une borne de recharge. 

Le moteur à essence ou diesel est condamné à disparaître. Dans vingt ans, au moins 30 % du parc automobile sera électrique.

Où recharger ?

La première question à se poser lorsqu’on envisage l’achat d’un véhicule électrique concerne le lieu de rechargement. Le bureau ? La voie publique ? Le domicile ? La très grande majorité des propriétaires (95 %) optent pour une recharge à domicile. Simple, pratique et économique, c’est la solution la plus souple. Et, contrairement à la copropriété, en maison individuelle, il n’y a pas d'autorisation à demander. Alors si l’achat d’un véhicule électrique fait aussi partie de vos projets à court ou moyen terme, parlez-en maintenant à votre constructeur.

Les voitures, mais aussi les motos et scooters électriques, seront la norme dans moins de vingt ans. La borne de recharge à domicile sera systématique. Autant y penser dès maintenant !© Maisons France Confort, Groupe HEXAOM

La charge lente

Toutes les voitures électriques sont vendues avec un câble permettant une recharge sur une prise domestique standard. C’est la solution technique la moins chère, la plus simple mais également la moins efficace. Elle doit être considérée comme du dépannage. Par ailleurs, avant de se brancher, mieux vaut vérifier que votre réseau électrique peut supporter une charge continue pendant de longues heures (huit à dix heures). Sur une prise classique, la puissance ne dépasse pas 2,3 kW. Il s’agit donc d’une charge lente : une batterie de 46 kWh demandera 20 heures pour passer de 0 à 100 %. Suffisante pour recharger en une nuit les batteries afin d'effectuer votre trajet quotidien, cette solution reste un appoint, lorsqu’aucun autre type de prise n’est disponible.

Si vous souhaitez recharger un peu plus rapidement, vous pouvez acheter une prise renforcée. Elle permet de passer à une puissance à 3,2 kW et à une intensité de 16 A. Le temps de charge est divisé par deux, de quoi récupérer environ 200 km d’autonomie en une dizaine d'heures. Une solution adaptée aux modèles hybrides rechargeables dont la batterie plus compacte pourra se charger complètement en quatre heures environ, tout en ajoutant un niveau de sécurité à son installation électrique. Au total, comptez environ 500 € pour passer d’une puissance de 2,3 à 3,2 kW.

La borne de rechargement rapide

Avec une borne murale, appelée aussi Wallbox, vous bénéficiez d'une borne de recharge rapide connectée dont la puissance peut varier de 7 à 22 kW. C’est la solution de rechargement la plus efficace et la plus sûre. Elle est reliée au tableau électrique via un circuit consacré exclusivement à cet usage. Alors que la recharge sur une prise domestique est limitée (à 10 ampères en France), la Wallbox peut délivrer du 32 ampères, voire plus en fonction du modèle. Cette intensité plus élevée accélère la recharge de 30 %. Mais attention toutefois à disposer d’une puissance suffisante pour recharger à la fois la voiture et utiliser ses appareils domestiques ! L’utilisation d’une Wallbox est d’ailleurs recommandée par les grands constructeurs automobiles.

Les bornes murales sont aussi connectées. On peut ainsi contrôler la charge sur son smartphone ou gérer la recharge à distance.

La borne embarque des composants capables de piloter l’alimentation en privilégiant par exemple les heures creuses. Augmenter la puissance du compteur électrique de son logement, et donc le montant de l’abonnement au réseau, n’es pas forcément nécessaire. Elle intègre en outre des mécanismes de protection contre les surtensions afin de garantir la sécurité de la maison. Elles peuvent aussi communiquer avec la voiture. A l’aide de son smartphone, on peut programmer l’heure et la vitesse de charge et recevoir une notification une fois la charge terminée. Comptez entre 600 et 1.200 € (hors pose) en fonction du matériel choisi. Sachez qu’il est possible d’obtenir un crédit d’impôt de 300 € au titre de la transition énergétique.

La borne mural Wallbox permet une recharge rapide des batteries. En seulement quelques heures, la voiture est prête à rouler.

Bon à savoir
Attention à la puissance souscrite. Elle doit pouvoir supporter la recharge du véhicule. Les voitures étant le plus souvent rechargées la nuit, les fournisseurs d’électricité s’adaptent à cette nouvelle donne. Ils proposent des bornes et des abonnements calqués sur le modèle heures creuses/heures pleines (le prix du kilowattheure est avantageux huit heures par jour). Il est même possible d’élargir cette plage horaire aux week-end et aux jours fériés. Lors de la souscription (ou avant l’installation de la borne de recharge), le fournisseur demandera la preuve de la possession d’une voiture électrique (ou au minima celle d’une commande sous trois mois). Il faut que le nom apparaissant sur la carte grise du véhicule soit le même que le souscripteur du contrat.
Certaines Wallbox peuvent être connectées à la sortie TIC (télé-information client) du compteur Linky, ce qui permet de bénéficier automatiquement de la charge en heures creuses et de la limitation en temps réel du courant de charge de la voiture pour ne pas dépasser la puissance souscrite pour le domicile.