Plancher chauffant ou radiateurs : faites votre choix

Plancher chauffant ou radiateurs basse température. Ce sont les émetteurs de chaleur les plus répandus dans la maison individuelle neuve. En fonctionnant avec une eau de chauffe oscillant entre 30 et 40°, ils assurent économies d'énergie et haut niveau de confort thermique.

Procurer un parfait confort de chauffe tout en maîtrisant le plus finement possible la consommation d’énergie, c’est la double exigence à laquelle doivent répondre les émetteurs de chaleur. Spécialement conçus et dimensionnés pour les systèmes de chauffage central à eau (pompe à chaleur et chaudière gaz), les radiateurs et planchers chauffants basse température se sont imposés comme les équipements de prédilection en maison neuve. Si les deux systèmes profitent de technologies performantes qui optimisent leur rendement, encore faut-il choisir le plus adapté à la configuration du logement et à ses exigences. Distribution de chaleur, confort et qualité d’air ou encore contrôle de la température, nous nous sommes penchés sur les points essentiels qui vous permettront de trancher en toute connaissance de cause. Radiateurs ou plancher chauffant : faites votre choix.

Pratique dans une cuisine, ce radiateur basse température en acier est équipé d’un porte-serviettes cylindrique chromé. Décliné dans une large gamme de largeurs et hauteurs, il s'adapte à toutes les configurations d'espace. 1 256 € TTC. brugman.eu/fr-fr

Distribution de la chaleur

Le choix de votre système de chauffage va notamment déterminer la manière dont la chaleur sera distribuée dans votre habitation.

Le plancher chauffant à boucle d'eau chaude ou hydraulique est composé d'un réseau de tubes incorporés à la chape ou à la dalle du salon, en général relié à une chaudière basse consommation ou à une pompe à chaleur air/eau. Le principe de la dalle active repose sur l’utilisation de la masse des structures comme réservoir de chaleur ou de fraîcheur (inertie thermique) afin de la diffuser ensuite à l’intérieur des bâtiments pour en réguler la température. Cette dalle permet d’obtenir une température de base homogène et constante dans le bâtiment. « Et comme le plancher chauffant est à la fois émetteur et isolant, le flux de chaleur est dirigé sans déperdition vers le centre de la pièce », souligne Yannick Grignon, responsable des solutions du climat intérieur chez Puremo, groupe France.

Un système auto-agrippant développé par Rehau qui permet une pose du plancher chauffant ultrarapide. Rautherm Seed. www.rehau.fr

Les radiateurs à eau chaude diffusent la chaleur via leur paroi. Afin de multiplier les échanges thermiques, ils sont équipés d'une carcasse creuse où circule le liquide caloporteur, ce qui explique leurs formes si spéciales en tubes, ailettes ou lames. Les trois quarts des modèles sont fabriqués à l’aide de panneaux pressés. Il s’agit de feuilles de tôle embouties. Ce sont les produits les moins chers. Autre alternative : les radiateurs décoratifs en acier qui constituent le marché haut de gamme.

A noter :  la qualité de l'échange de la chaleur est déterminée essentiellement par la surface externe du radiateur en contact avec l'environnement de la pièce.

Cosytherm est un système complet de plancher chauffant hydraulique. Il est totalement réversible et permet de rafraîchir l'atmosphère de quelques degrés durant les saisons chaudes. www.finimetal.fr

Confort et qualité d’air

Côté radiateur ou plancher chauffant, fini les sensations d'inconfort. « Pourtant les aprioris ont la vie dure » s’amuse Yannick Grignon. Le plancher chauffant basse température (PCBT) n’est plus à l’origine du phénomène de jambes lourdes et les radiateurs muraux n’assèchent pas inconsidérément l’air ambiant. En travaillant en basse (40°), voire très basse température (30°), les industriels ont œuvré pour un plus grand confort thermique dans la maison. La technique de chauffage par rayonnement assure dans les deux cas une chaleur douce et uniforme. Le plancher chauffant se distingue néanmoins par sa très grande surface d’échange et une chaleur radiante qui englobe littéralement l’intégralité de la pièce.

Contrôle individuel de la température

Le contrôle individuel de la température pièce par pièce garantit des consommations d'énergie réduites au strict minimum et assure surtout un très haut niveau de confort thermique. Pourtant, « 85 % des installations sont aujourd'hui pilotées par un thermostat central qui agit directement sur la Pac ou la chaudière gaz pour gérer l’ensemble de la maison », déplore Yannick Grignon. En associant le plancher chauffant avec des thermostats d’ambiance, il est facile de créer des zones spécifiques. Ces derniers sont connectés à des micromoteurs, qui ouvrent ou ferment le débit d'eau de la pièce concernée. Certains modèles fonctionnent à distance via un smartphone ou une tablette pour vous permettre d’interagir à différents moments de la journée.

Le thermostat programmable connecté Néa Smart permet de réguler la température ambiante pièce par pièce pour bénéficier d’un confort optimal et maîtriser ses dépenses en énergie. www.rehau.fr

Côté radiateurs, ne vous contentez pas d’une vanne manuelle ; préférez une tête thermostatique. Véritable organe de régulation, elle ajuste avec une grande réactivité la chaleur délivrée selon la température de la pièce relevée par le capteur et celle définie par l’utilisateur. Dès que la température souhaitée est atteinte, le radiateur s’arrêtera. Le capteur évitera par exemple de surchauffer si la maison bénéficie d’apports de chaleur occasionnés par un ensoleillement important ou le fonctionnement du four… Il est aussi possible de piloter à distance ses radiateurs grâce à des e-vannes.

Esthétique et gain d’espace

Le gain de place est l'un des points forts du système de chauffage par le sol. Enfoui dans le sol, il est invisible, plus esthétique diront certains, et vous permet de bénéficier de l’intégralité de vos surfaces murales. Les planchers chauffants s’inscrivent également dans les enjeux sociétaux actuels : réduction du foncier ou encore réduction des surfaces habitables. Dans une maison de 80 m2, le fait de ne pas mettre de radiateurs vous permet par exemple de gagner 6 à 7 % de surface totale.

Si les radiateurs muraux immobilisent des pans de murs et font perdre un peu de place, ils compensent par une esthétique soignée. Plusieurs fabricants se sont évertués à faire de nos appareils chauffants de vrais créateurs d’ambiance. En panneaux ou en tubes, graphiques ou épurés, fixés sur un pan de mur ou au ras du sol, ils adoptent les formes les plus classiques comme les plus inattendues. Certains modèles à mi-chemin entre tapis et couverture chauffante ouvrent une nouvelle voie en intégrant des bandes textiles permettant, selon leur concepteur, d’accumuler la chaleur des rayons du soleil en hiver et en été de restituer la fraîcheur emmagasinée la nuit.

Ce radiateur eau chaude en acier se décline en version horizontale, verticale ou même en plinthe pour venir se loger aisément dans les espaces les plus restreints. Huit tubes, 1 386 €. www.finimetal.fr

Optimisation des rendements

Température plus basse. Grâce à sa grande surface d’émission, le plancher chauffant n’a pas besoin de fonctionner avec une eau très chaude. La chaleur diffusée étant homogène, sans déperdition, on peut opter pour une température de confort plus basse qu'avec un autre type d'émetteur. « Le binôme idéal, c’est la pompe à chaleur et le PCBT car ce dernier nécessite moins d’énergie qu’un réseau de radiateurs », rappelle Rémi Bertsch, directeur commercial de la division Building Solutions France du groupe Rehau. Pour mémoire, pour 1 kWh d’électricité consommée pour fonctionner, la Pac restitue 3 à 4 kWh de chaleur.

Technologies de pointe. Côté radiateurs, la puissance du rayonnement alliée à la grande surface d’échange garantit une optimisation des rendements parfaitement adaptée aux chaudières gaz à condensation. Spécialement conçus pour les installations dites basse température, les dernières générations intègrent quant à elles des technologies de pointe qui leur permettent notamment de réagir rapidement aux variations de température.

La programmation hebdomadaire et les programmes préétablis permettent d'adapter ce radiateur à inertie fluide à vos besoins. Modèle en aluminium Equation Esus-h 1 800 W. 339 €. www.leroymerlin.fr

Dimension du système

Garant de l’efficacité énergétique et du confort de la maison, le dimensionnement du plancher chauffant comme celui des radiateurs muraux doit être établi avec soin. C’est le rôle du bureau d’étude thermique. Le constructeur fournit ensuite au fabricant les plans et surfaces des pièces à chauffer, et l'étude thermique. C'est cette dernière qui indique quelle puissance de chauffage il va falloir délivrer dans la maison. Le fabricant prépare ensuite le tracé du circuit en amont. Il détermine le quantitatif, le besoin en produit. Un calepinage précis de ce qui devra être mis en œuvre par le plombier-chauffagiste est établi.

A noter : pour compenser la température relativement basse du chauffage, il faut augmenter la surface d'émission des radiateurs.

Des pistes d’amélioration ?

Dans l’optique de la future RE 2020, les professionnels mènent une politique d’innovation soutenue pour imaginer des matériaux toujours plus novateurs. Des travaux sont actuellement menés pour limiter encore davantage la température de chauffe, promesse d'un confort décuplé. Au sein du groupe Puremo France comme celui du groupe Rehau, « l’avenir se joue sur une amélioration constante des performances ». « Notre prochain défi consiste à s’orienter vers des solutions de confort climatique intérieur en pensant l'installation de chauffage dans son intégralité du générateur jusqu'à l'émetteur pour délivrer un confort intérieur aux occupants optimal », annonce Yannick Grignon. Si l’un déclare vouloir intensifier le développement de solutions connectées, l’autre s’affaire sur une génération de sol chauffant qui assure une montée en température plus rapide. Seules vingt minutes suffisent pour ressentir la chaleur dans la pièce et non une heure quarante en moyenne pour un plancher chauffant traditionnel.

Le plancher chauffant basse température est l'une des solutions les plus couramment utilisées dans la maison neuve. fr.giacomini.com

Quel revêtement de sol pour un plancher chauffant
C’est le carrelage qui est le plus souvent posé dans les pièces du rez-de-chaussée. Même s’il est moins conducteur que le carrelage, un parquet en bois peut être aussi installé. Ce revêtement de sol est aujourd’hui adapté car avec la RT 2012, les maisons sont mieux isolées et nécessitent moins de puissance pour obtenir la même température.

Où installer un plancher chauffant ?
Dans une maison de plain-pied, si les acquéreurs veulent un plancher chauffant, celui-ci est le plus souvent installé sur toute la surface habitable. Dans les maisons à étage, on rencontre plusieurs cas de figure. Généralement, les acquéreurs optent pour le plancher chauffant en rez-de-chaussée, dans les pièces de jour, tandis que les chambres, à l'étage, sont équipées d'un radiateur. Mais dans 20 % des cas, les occupants préfèrent avoir du plancher chauffant également à l'étage.

Quid du chauffage électrique ?

Pénalisé par la RT 2012, le chauffage dit à effet Joule a néanmoins sa légitimité en construction neuve sous réserve d’une isolation optimale du bâti. On peut choisir des panneaux rayonnants qui sont dotés d’une grosse résistance électrique, ce qui leur permet d’avoir une surface d’échange plus grande. Autre solution : un panneau à inertie composé d’un matériau qui emmagasine la chaleur. Il peut s’agir d’une inertie fluide, la résistance sera plongée dans de l’huile, ou d’une inertie sèche. Dans ce cas, la résistance sera emprisonnée dans la céramique.

Points forts des panneaux rayonnants. Réactifs, ils bénéficient d’une montée rapide en température. Grâce à la technologie de chauffage par rayonnement, ils émettent une chaleur douce, homogène et durable. La plupart disposent également de fonctionnalités de programmation et de régulation avancées : détection de présence, détection d’ouverture et fermeture des fenêtres, indicateur digital de consommation et une programmation journalière et/ou hebdomadaire personnalisable. « Enfin, preuve que la fin de l’électrique n’a pas encore sonné, les industriels concentrent leurs efforts sur l'amélioration de la distribution de chaleur au travers d'un fluide caloporteur à plus fort rayonnement », complète Remi Bertsch.

Radiateur électrique à inertie fluide, ce modèle signé Acova en aluminium garantit une montée rapide en température et procure une chaleur douce et homogène. Acova Volga Plus. www.acova.fr

Le plancher chauffant électrique, également appelé plancher chauffant rayonnant (PER) fonctionne grâce à un câble déroulé sur des plaques au sol où il est encastré selon un calepinage prédéfini. L'alimentation s'effectue par une « liaison froide » raccordée au secteur. Le sol est ensuite recouvert par une chape de béton ou des plaques sèches avant de recevoir un revêtement de sol adapté (parquet, carrelage...). Il restitue une chaleur douce équivalente à celle du plancher chauffant en boucle d'eau chaude.

Nouvel élan pour le chauffage électrique ?
Si la RT 2012, en imposant aux maisons neuves une consommation d’énergie à ne pas dépasser, pénalise le chauffage dit à effet Joule, elle ne l’interdit pas formellement. Le recours au système électrique pourrait même être facilité dans les maisons neuves avec la RE 2020. Le coefficient de conversion entre énergie primaire et énergie finale de l’électricité passera en effet de 2,58 à 2,3. Reste à voir quel sera le niveau de consommation énergétique maximal retenu par le gouvernement.

Les sèche-serviettes
Alliés de la salle de bains, ces appareils se déclinent en version électrique, en version hydraulique et en version mixte. Leur point fort, c'est leur montée en puissance extrêmement rapide. Ils diffusent en un temps record une chaleur douce et agréable dans la pièce tout en permettant à votre linge de toilette de sécher plus rapidement. Côté esthétique, les sèche-serviettes offrent un large éventail de possibilités. Une diversité de formes et de couleurs qui leur permettent de se glisser dans tous les intérieurs.  

Un radiateur sèche-serviettes basse température qui associe performance et élégance, version horizontale ou verticale, décliné en 56 coloris. 713 € TTC. vasco.eu/fr-fr
Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure