Emetteurs de chaleur : un débat brûlant

Il y a les adeptes du plancher chauffant, ceux qui ne jurent que par les radiateurs ! Et les derniers qui optent pour le chauffage électrique. Si ces émetteurs de chaleur sont performants, ils n’ont pas les mêmes caractéristiques. Comment choisir ? Trois professionnels répondent !

Plancher chauffant, radiateurs basse température ou encore panneaux rayonnants. Ce sont les émetteurs de chaleur les plus répandus dans la maison individuelle neuve. Mais la plus haute marche du podium est occupée par le plancher chauffant basse température (PCBT).

Le coup de pouce de la loi. Une place forte qu’a largement facilitée l’entrée en vigueur de la réglementation thermique actuelle, la RT 2012. Cette dernière a en effet imposé l’emploi d’une énergie renouvelable dans toutes les maisons neuves. La pompe à chaleur utilisant les calories de l’air extérieur s’est imposée depuis plusieurs années dans l’habitat neuf représentant plus d’une construction neuve sur deux. Le plancher chauffant qui lui est le plus souvent associé s’est donc imposé comme l’émetteur de prédilection. Les radiateurs basse température alimentés par une chaudière gaz à condensation arrivant en seconde position.

Ces radiateurs allongés se glissent dans les espaces restreints comme les combles pour assurer le chauffage. acova.fr

Le come-back du chauffage électrique. Le chauffage électrique revient en force depuis quelques années. Si ce mode de chauffage dit à effet Joule est toujours pénalisé par les règles de calcul de la RT 2012, il trouve néanmoins sa place au sud de l’Hexagone dans ces départements où les températures sont clémentes. Son utilisation y est effet pertinente car les besoins de chauffage y sont réduits.

Conseils de pro. Si tous ces émetteurs de chaleur s’implantent dans la maison neuve, encore faut-il choisir le plus adapté à la configuration de sa maison, son budget et ses exigences en termes de confort. Trois experts nous livrent leurs conseils. Florent Kieffer, président de Cochebat, Fernando Ribeiro, chef de groupe marketing produits radiateurs chez Zehnder et Matthieu Crambert, directeur technique de Villadim qui regroupe notamment les marques maisons Ericlor et Le logis de Vendée.

Parole d’industriel

« La chaleur du plancher est plus homogène »

Comment optimiser son plancher chauffant ? Quelles sont les dernières innovations ? Président de Cochebat, un syndicat professionnel regroupant les industriels fabriquant les composants d’un plancher chauffant basse température, Florent Kieffer nous dit tout.

Faire construire sa maison : qu’est-ce qu’un plancher chauffant basse-température (PCBT) ?
Florent Kieffer : c’est un émetteur de chaleur composé de tubes en polyéthylène réticulé où circule une eau à 35 °C. Ces tubes seront recouverts d’une chape ciment ou anhydrite (mortier fluide autonivellant facilitant la réalisation de la chape). La température au sol doit être réglementairement inférieure à 28 °C. Cet émetteur est la plupart du temps couplé à une pompe à chaleur air/eau.

Quel revêtement de sol peut être posé sur le PCBT ?
Le revêtement idéal ? Techniquement, c’est le marbre car ce matériau possède la meilleure conductivité thermique. Or plus un matériau transmet vite la chaleur, plus le chauffage sera rapide dans la maison. Mais ce produit étant onéreux, c’est le carrelage qui est le plus souvent posé dans les pièces du rez-de-chaussée. Même s’il est moins conducteur que le carrelage, un parquet en bois peut être aussi installé. Ce revêtement de sol est aujourd’hui adapté car avec l’actuelle réglementation thermique, la RT 2012, les maisons sont mieux
isolées et nécessitent moins de puissance pour obtenir la même température.

Quelles sont les innovations dont bénéficie le PCBT ?
Pour le particulier, les innovations sont notables au niveau de la régulation de la température qui peut être faite pièce par pièce. Le thermostat installé dans chaque pièce permet de définir la température souhaitée. C’est la garantie de consommer le juste nécessaire à son confort. Cette régulation peut être par ailleurs pilotée à distance via internet par exemple. Autre innovation : les planchers chauffants sont de plus en plus minces, soit une épaisseur comprise entre 4 à 5 cm. Ce qui améliore leur réactivité. La chaleur est ainsi ressentie plus rapidement. Inversement, le chauffage s’arrête plus vite quand la pompe à chaleur ne fonctionne plus limitant ainsi la sensation d’inconfort occasionné par la surchauffe.

Dans les maisons neuves, le plancher chauffant basse température est posé sur l'intégralité du rez-de-chaussée. www.kp1.fr

Un PCBT a-t-il la même réactivité que celle d’un radiateur ?
Réglementairement, non. La réactivité d’un radiateur est plus forte que celle d’un plancher chauffant basse température. Mais la chaleur transmise par ce dernier sera plus homogène. Toute la pièce chauffe en même temps.

Un plancher chauffant peut-il rafraîchir la pièce ?
C’est possible s’il est alimenté par une pompe à chaleur réversible ou connecté à une pompe à chaleur géothermique. Le plancher chauffant réversible limite en effet l’inconfort d’été en diminuant la température intérieure de 4 à 5 °C. Quand la température extérieure atteint 30 °C, il fait
26 °C dans la maison.

Quelle est l’association la plus performante entre un générateur de chaleur et son émetteur ?
Le binôme idéal, c’est la pompe à chaleur et le PCBT car cet émetteur de chaleur nécessite moins d’énergie qu’un réseau de radiateurs. La chaudière hybride composée d’une chaudière gaz à condensation et d’une pompe à chaleur est aussi une solution intéressante car elle utilise l’optimum des deux générateurs. Si la température extérieure est très froide, en fonction des besoins, c’est la chaudière gaz qui sera sollicitée pour fournir un appoint de chaleur élevée et non la pompe à chaleur dont le rendement à haute température ne sera
pas aussi performant.

Faut-il entretenir son PCBT ?
Bien posé et bien utilisé : non. En fonction des spécificités locales, il peut être nécessaire de changer l’eau de son circuit de chauffage tous les sept à dix ans. De la boue peut parfois se déposer à l’intérieur des tubes s’il y a une prise d’air dans le réseau. Des additifs permettront de nettoyer l’eau et protéger les circuits.

On parle surtout du PCBT pour assurer le chauffage. Qu’en est-il du plafond rayonnant ?
C’est une solution efficace offrant une excellente réactivité tant en chauffage qu’en rafraîchissement. Les tubes au plafond ont une masse moins importante à chauffer et le rayonnement n’est pas altéré par les meubles ou autres tapis. Mais ce produit coûte deux fois plus cher qu’un PCBT freinant ainsi son utilisation dans l’habitat individuel.

Cette solution peut-elle néanmoins se développer ?
Oui. Car elle fonctionne à une température inférieure à celle d’un plancher chauffant basse température consommant
ainsi moins d’énergie. Son développement permettra d’abaisser progressivement les coûts de pose nécessitant aujourd’hui l’intervention de plusieurs corps d’état.

PAPIER 2 Peu répandu dans la maison neuve, le plafond rayonnant est pourtant une solution plus performante que le plancher chauffant car il consomme moins d'énergie. cochebat.org

Parole d’industriel

« Il faut bien équilibrer son installation »

Les radiateurs vous obéissent au doigt et à l’œil ! Que vous ayez un chauffage à eau chaude ou électrique, ces émetteurs sont facilement pilotables. Conseils d’expert avec Fernando Ribeiro, chef de groupe marketing produits radiateurs Zehnder.

Faire construire sa maison : En quelle matière sont fabriqués les radiateurs à eau chaude ?
Fernando Ribeiro : Les trois quarts des radiateurs sont fabriqués à l’aide de panneaux pressés. Il s’agit de feuilles de tôle embouties. Ce sont les produits les moins chers. Autre alternative : les radiateurs décoratifs en acier qui constituent le marché haut de gamme. Ces produits se déclinent dans des formes (rondes, plates), des épaisseurs et des
couleurs différentes.

Quelles sont justement les couleurs choisies par les clients qui font construire ?
Nous avons plusieurs variations de gris mais aussi des mats qui tendent vers le noir, des nuances de blanc, de beige. Sans oublier les couleurs sable. Pour la pièce regroupant le salon et la cuisine, les clients optent le plus souvent pour du blanc, du gris ou du beige. Ces couleurs intemporelles s’associent bien avec le carrelage. Par contre, nous voyons des couleurs plus soutenues dans la salle de bains comme le rouge.

Existe-t-il différentes formes de radiateurs ?
Oui. Des radiateurs plinthes d’une hauteur de 30 ou 40 cm peuvent s’installer sous une fenêtre. D’autres peuvent être posés verticalement.

Comment règle-t-on la température de son radiateur ?
Soit le radiateur est doté d’une vanne manuelle graduée de 1 à 4. Plus le débit d’eau chaude est fort, plus la chaleur émise sera importante. Soit le radiateur est muni d’une vanne thermostatique. Le débit du robinet s’ajustera automatiquement selon la température de la pièce relevée par le capteur et celle définie par l’utilisateur. Dès que la température souhaitée est atteinte, le radiateur s’arrêtera. Le capteur adapte le chauffage en fonction de la température intérieure. Il évitera par exemple de surchauffer si la maison bénéficie d’apports de chaleur occasionnés par un ensoleillement important ou le fonctionnement du four… Il est aussi possible de piloter à distance ses radiateurs grâce à des e-vannes.

PAPIER 3 Les radiateurs acier déclinés dans de grands formats sont parfaits pour chauffer une pièce dotée d'une belle hauteur sous plafond. www.castorama.fr

Comment optimiser le fonctionnement de ses radiateurs ?
Il faut déjà bien dimensionner son installation en définissant les bonnes puissances et le nombre adéquat de radiateurs dans les pièces. Il faut également équilibrer l’installation pour que tous les émetteurs de chaleur aient assez d’eau pour bien fonctionner. C’est l’assurance de bénéficier d’une chaleur homogène dans toute la maison. Mais l’équilibrage du réseau n’est pas toujours bien effectué. Et parfois, il n’est pas fait par le technicien !


On parle beaucoup de chauffage à boucle d’eau chaude mais on peut aussi installer des radiateurs électriques dans une maison ?
Oui. Au début de la nouvelle réglementation thermique, la RT 2012, il n’y avait plus de chauffage électrique dans les maisons neuves. Mais depuis deux ans, cette solution est choisie dans le sud de la France car les besoins en
chauffage sont moindres.

Quels produits peut-on acheter ?
On peut choisir des panneaux rayonnants qui sont dotés d’une grosse résistance électrique, ce qui leur permet d’avoir une surface d’échange plus grande. Autre solution : un panneau à inertie composé d’un matériau qui emmagasine la chaleur. Il peut s’agir d’une inertie fluide, la résistance sera plongée dans de l’huile ou d’une inertie sèche. Dans ce cas, la résistance sera emprisonnée dans la céramique.

Quelles sont les dernières innovations dont bénéficie le chauffage électrique ?
Depuis l’instauration de la directive européenne Eco Design le 1er janvier 2018, de nouvelles fonctionnalités électroniques ont été imposées aux industriels. Les radiateurs électriques sont dotés de plusieurs fonctionnalités comme un détecteur de présence qui abaisse la température en cas d’absence. Ces appareils sont aussi capables de détecter une ouverture de fenêtres et d’arrêter le fonctionnement du chauffage. Autant de fonctionnalités permettant d’économiser de l’énergie.

Comment optimiser son chauffage électrique ?
Le dimensionnement de l’installation est important. Il faudra en effet calculer la puissance des radiateurs nécessaire selon les pièces. Mais il n’y a pas d’équilibrage à effectuer contrairement à un réseau de radiateurs à eau chaude. La performance d’un radiateur électrique est cependant évaluée par le marquage NF électricité performance qui garantit la précision de la régulation.

PAPIER 3 Les radiateurs décoratifs offrent un large éventail de couleurs leur permettant une parfaite intégration dans votre intérieur. www.finimetal.fr

Paroles de constructeur

« Les clients apprécient le confort du plancher »

Directeur technique du groupe Villadim (maisons Ericlor), Matthieu Crambert nous explique comment les particuliers
choisissent leurs émetteurs de chaleur pour leur maison.

Faire construire sa maison : Quels sont les émetteurs de chaleur choisis le plus souvent par les particuliers pour équiper leur maison neuve ?
Matthieu Crambert : 95 % des clients optent pour le plancher chauffant car ils apprécient tout particulièrement son confort. Dans une maison dotée d’un étage, nous installerons en revanche des radiateurs. Ces émetteurs permettent de mieux régler la température, un atout pour les chambres des enfants.

Avez-vous de la demande pour la pose de plancher chauffant rafraîchissant ?
Dans les départements du Centre, nous n’avons pas ces besoins car il ne fait pas assez chaud. En revanche, en Gironde et en Vendée, le rafraîchissement est demandé. Nos clients choisissent généralement un plancher chauffant rafraîchissant. En Gironde, les acquéreurs optent pour des ventilo-convecteurs (des radiateurs produisant du froid et du chaud grâce à une pompe à chaleur) car ils ont l’habitude de la climatisation. Cette solution est en revanche quatre fois plus chère qu’un radiateur.

Quel est l’investissement nécessaire pour un plancher chauffant ?
Pour une maison de 100 m² de plain-pied, dotée d’une pompe à chaleur fournissant le chauffage et l’eau chaude, il faut compter 13 000 €. Si le client souhaite bénéficier de radiateurs, tablez sur 12 800 €.

Pour optimiser le fonctionnement de son plancher chauffant, il ne faut pas modifier la température de consigne.www.giacomini.com

Quel conseil donnez-vous pour optimiser le fonctionnement de son plancher chauffant ?
L’utilisateur ne doit pas changer sans arrêt sa température de consigne. Si cette dernière est par exemple fixée à 20 °C, il doit la maintenir. C’est la meilleure façon de consommer moins d’énergie.

On reproche au plancher chauffant une surchauffe en mi-saison quand le soleil pénètre dans la maison ?
Nos clients ne se plaignent jamais d’avoir trop chaud ! Quand cela arrive, il suffit d’ouvrir la fenêtre quelques minutes pour faire baisser la température de la pièce.

Quel chauffage installer dans la salle de bains ?
Nous installons très souvent un sèche-serviettes électrique. Mais il est aussi possible d’avoir un sèche-serviettes à eau chaude dans la salle de bains de l’étage si ce dernier est équipé d’un réseau de radiateurs à eau.

Votre salle de bains peut être équipée d'un radiateur sèche-serviettes alimenté par votre pompe à chaleur. www.finimetal.fr
Publié par
© construiresamaison.com -