Poêles à granulés : un chauffage scruté à la loupe

Le poêle à granulés est tout à fait adapté aux maisons qui sont très bien isolées. Ces produits allient performance et facilité d'utilisation grâce à leur programmation. Un mode de chauffage passé au crible par trois experts : un fabricant, un constructeur de maisons et une entreprise chargée de son entretien.

Le poêle à granulés n’est pas réservé à l’habitat ancien. Même si ce mode de chauffage remplace souvent une chaudière fioul ou de vieux radiateurs électriques lors d’une rénovation, il trouve également sa place dans la maison neuve. Selon Bastide Boudoux, qui réalise des études thermiques pour le compte des constructeurs de maisons individuelles, il a en effet équipé en 2018 12% des maisons.

Performants avec un rendement dépassant 90%, ces appareils utilisant le bois comme combustible sont en effet conformes à la réglementation thermique exigeant le recours à une énergie renouvelable. Des produits qui allient rendement élevé et facilité d’utilisation avec une programmation adaptée aux modes de vie des occupants de la maison. Focus sur ces appareils de chauffage avec trois professionnels qui nous disent tout sur leur fonctionnement, leur implantation et les contraintes liées à cet équipement. Cédric Laurent, société Seguin, Stéphane Weber, Bâti Concept Ecologique et Christophe Bouillaud des Flammes du Bocage ont la parole.

Une maison comptant un étage est une configuration adaptée à un poêle à granulés pour une meilleure diffusion de la chaleur dans les pièces, la chaleur s'élevant naturellement.

L'avis de l'industriel

Rendement, utilisation quotidienne : Gaby-Yves Bald, gérant de Fondis, fabricant d'appareils de chauffage bois, nous dit tout sur les poêles à granulés.

Faire construire sa maison : Les poêles les plus performants affichent un rendement supérieur à 90%. Comment l’expliquez-vous ?
Gaby-Yves Bald : Ce rendement élevé résulte d’une bonne combustion et de l’utilisation d’un combustible de qualité. La petite taille de la chambre est l’une des clés de la performance du poêle qui est étanche à l’air. Les régulations très précises des appareils apportent la quantité d’air nécessaire à la combustion. Cette dernière dépend également de la qualité du combustible. Plus sa teneur en humidité sera faible, plus sa capacité à restituer la chaleur augmentera.

Quelle est la valeur ajoutée de la programmation des poêles ?
Le mieux est l’ennemi du bien ! La programmation de certains appareils est parfois difficile à comprendre pour l’utilisateur. Il y a des efforts à faire pour les simplifier. Les clients privilégient la programmation permettant de définir une plage horaire de fonctionnement et une température. 

Certains acquéreurs se plaignent du bruit du fonctionnement du poêle ?
Il y a effectivement quelques nuisances sonores. Il existe deux façons de faire fonctionner un poêle à granulés. L’appareil peut être équipé de deux ventilateurs, le premier aspirant les gaz et évacuant les fumées, le second accélérant la diffusion de l’air chaud dans la pièce occasionnant du bruit. Autre possibilité : la convection naturelle, la chaleur se propage naturellement, le seul bruit étant celui généré par le granulé qui tombe dans le pot à combustion. Certains industriels ont d’ailleurs pris la mesure des remarques des consommateurs en installant un ventilateur débrayable. Ce dernier peut être coupé par l’utilisateur.

Ce poêle chaudière peut assurer le chauffage d'une maison comptant 325 m².

Le poêle à granulés peut-il être associé à d’autres appareils ?
Oui. Un poêle hydraulique peut alimenter soit un plancher chauffant, soit des radiateurs. 80% de la chaleur émise par le poêle alimentent ces émetteurs de chaleur, les 20% restants étant quant à eux diffusés par convection. L’utilisateur devra en revanche prévoir un silo pour le stockage de ses granulés. Mais ce mode de chauffage est peu prisé en France contrairement à l’Allemagne.  C’est une question de mentalité.

On reproche souvent le design des poêles ?
Les industriels font beaucoup d’efforts en proposant des habillages de différentes couleurs avec un acier peint en rouge, noir ou brun sans oublier des céramiques. Mais le poêle ne peut pas lutter contre la cheminée qui reste un produit sur mesure.   

Quels sont vos axes de travail ?
C’est l’automatisation du poêle qui doit simplifier la vie du consommateur concernant notamment le nettoyage. Le pilotage doit être par ailleurs encore plus fin et plus ergonomique.

Les poêles à granulés doivent être placés contre le mur. Une paroi composée de blocs de béton cellulaire assurera une bonne inertie qui restituera l'énergie progressivement dans la maison.

L'avis du constructeur de maison

Stéphane Weber a adopté le poêle à granulés ! Le cofondateur du constructeur Bâti Concept Ecologique (BCE) installe en effet cet appareil de chauffage dans la plupart de ses maisons. Ce professionnel nous explique pourquoi.

Faire construire sa maison : Pourquoi avoir choisi le poêle à granulés dans vos maisons ?
Stéphane Weber : Les maisons étant très bien isolées et étanches à l’air, les besoins de chauffage sont peu importants. Le poêle à granulés est donc tout à fait adapté. L’aspect économique ne doit pas être oublié non plus. Cet appareil est en effet moins cher qu’une chaudière à gaz à l’utilisation. Contrairement à un poêle à granulés, l’utilisateur d’une chaudière à gaz devra souscrire un abonnement pour bénéficier du gaz qui sera aussi cher que la consommation de granulés nécessaire pour une saison. Et il devra ajouter le prix du gaz !

Quelle superficie le poêle à granulés peut-il chauffer ?
Le poêle à granulés peut être considéré comme chauffage principal d’une maison comptant jusqu’à 100 m². Au-delà, la réglementation exige soit un deuxième poêle à granulés soit des radiateurs électriques. Mais un poêle à granulés suffit pour chauffer une maison de 210 m² car la construction est étanche à l’air. Un radiateur sèche-serviettes électrique sera installé dans la salle de bains.

Ce mode de chauffage est-il adapté à tous les acquéreurs ?
Non. Car un poêle à granulés implique une autre façon de vivre qu’un chauffage central classique qui assurera une température homogène dans la maison. L’utilisateur doit accepter un écart de température dans les pièces. Il fera par exemple 16 °C dans les chambres et 20 à 21 °C dans le salon-séjour qui accueillera le poêle à granulés. Il faut aussi prendre l’habitude de laisser les portes des pièces ouvertes pour faciliter la diffusion de la chaleur. Je déconseille également ce produit aux sexagénaires car il faut recharger tous les deux jours le poêle en granulés avec des sacs pesant 15 kg.

La pose d’un poêle à granulés influe-t-elle sur la conception de la maison ?
Oui. Même si les maisons conformes à l’actuelle réglementation, la RT 2012, sont très économes en énergie, nous cherchons à diminuer encore les besoins en chauffage. Nous renforçons notamment l’isolation des murs, des combles sans oublier l’étanchéité à l’air qui atteint 0,12 m3(h.m²) quand la RT 2012 exige 0,6 m3(h.m²). Nous travaillons aussi la compacité de la maison qui doit être la plus proche possible de celle d’un cube pour obtenir la meilleure répartition de la chaleur dans l’habitat. Dernier point : l’inertie de la maison. Si nous choisissons l’ossature bois pour nos façades exposées sud qui accueilleront les baies vitrées, en revanche, les autres façades seront réalisées en béton cellulaire. Car ce matériau stocke la chaleur émise par le poêle à granulés et la restitue progressivement dans les pièces.

Une maison à étage est-elle déconseillée pour l’installation d’un poêle à granulés ?
Bien au contraire ! Cette configuration est plus intéressante qu’une construction de plain-pied. La chaleur montant, l’air chaud se diffusera naturellement dans les pièces situées à l’étage.

Chez le constructeur Bâti Concept Ecologique, le poêle mixte utilisant granulés de bois ou bûches équipe la moitié des maisons.

Quel est le meilleur agencement intérieur pour la pose d’un poêle à granulés ?
Le poêle doit être implanté au centre de la pièce de vie qui sera idéalement orientée au sud pour favoriser les apports de chaleur gratuits. Cette implantation est importante car elle permet également à toute la famille de voir les flammes du poêle. Les utilisateurs veulent en effet retrouver les avantages du poêle à bûches comme le spectacle du feu.

Le client bénéficie-t-il d’un large choix de poêles ?
Oui. Nous proposons quatre marques déclinées chacune dans une dizaine de modèles. Nous avons sélectionné des appareils qui génèrent de belles flammes et fonctionnent en convection naturelle. Ce qui limite le bruit pour nos clients car il n’y a pas de ventilateurs pour diffuser la chaleur dans la pièce. Outre l’esthétique, nous privilégions aussi les produits offrant une bonne durabilité, gage de qualité. Nous vendons également un poêle mixte utilisant aussi bien les bûches que les granulés qui représente la moitié de nos ventes.

Comment expliquer ce choix ?
Nos clients veulent être autonomes. S’il y a une coupure d’électricité, leur poêle continuera à fonctionner en utilisant les bûches comme combustible. Ils se sentent aussi plus libres vis-à-vis des industriels du granulé qui pourraient augmenter le prix de ce combustible. En cas de hausse importante, les acquéreurs s’approvisionneront en bûches qui demeurent moins chères.

Quels conseils donnez-vous aux familles achetant un poêle à granulés ?
Il ne faut pas diminuer la température du poêle en pensant faire des économies mais toujours laisser le thermostat piloter le fonctionnement de l’appareil. Ce dernier s’arrêtera automatiquement dès que la température choisie par l’utilisateur sera atteinte et redémarrera quand la température aura trop baissé. Ce fonctionnement automatique maintient la température dans la maison.

Les techniciens devront ramoner le conduit de fumée du poêle.

L'avis du professionnel de l'entretien

Le rendement de votre poêle à granulés dépend également de l’entretien qui sera réalisé. Christophe Bouillaud, gérant des Flammes du Bocage aux Herbiers (85), nous détaille les phases de cette maintenance essentielle au bon fonctionnement de votre appareil.

Faire construire sa maison : Les acquéreurs ont-ils le réflexe de souscrire un contrat d’entretien lorsqu’ils achètent leur poêle ?
Christophe Bouillaud : Oui. Quand nous installons leur poêle à granulés dans leur maison, nous leur proposons systématiquement le contrat d’entretien qu’ils acceptent. Un an après la mise en service, nous les rappelons pour la visite. Et le contrat est renouvelable chaque année.

Pourquoi l’entretien d’un poêle est-il si important ?
Si le poêle n’est pas entretenu régulièrement, le conduit de fumée deviendra sale et l’échangeur de fumées s’encrassera à la longue. Conséquence : le rendement peut chuter jusqu’à 25 % entraînant une hausse de la consommation de granulés. Le poêle peut aussi se mettre en sécurité et s’arrêter. Le client ne pourra plus le redémarrer. Seul le technicien pourra le faire à condition qu’il soit disponible pour intervenir rapidement.

Quelles sont les tâches que vous effectuez ?
Nous ramonons le conduit de fumée. Nous démontons l’habillage du poêle pour nettoyer notamment l’échangeur, l’extracteur de fumées et la vis sans fin qui achemine les granulés dans la chambre de combustion. Nous remplaçons aussi les joints si nécessaire. Puis nous redémarrons le poêle sans oublier de remettre à zéro le compteur du nombre d’heures de travail.

En déportant le réservoir de granulés à l'arrière de l'appareil, l'industriel a pu concevoir un poêle aux formes originales.

Quel est le prix d’un contrat d’entretien ?
Il faut compter 150 € pour un forfait incluant le ramonage et l’entretien du poêle à granulés auquel il faut ajouter le déplacement du technicien. L’intervention dure entre 2 h et 2 h 30.

Peut-on confier l’entretien de son poêle à une entreprise qui ne l’a pas installé ?
C’est possible. Mais mieux vaut confier ce travail à la société qui a installé l’appareil car elle connaît bien les produits. Elle possède aussi les codes techniques nécessaires pour réinitialiser le compteur des heures de travail. Grâce à ces codes, elle peut aussi consulter l’historique des pannes et modifier des paramètres de fonctionnement comme la puissance du ventilateur ou celle du poêle.

Quel entretien doit effectuer le client ?
Le client doit nettoyer tous les deux jours le pot de combustion pour éviter que les trous par lesquels passe l’air ne soient obstrués. Car s’il n’y a plus assez d’air, le poêle se mettra en sécurité. Le bac à cendres devra être vidé à une fréquence comprise entre 8 et 15 jours selon le modèle du poêle.

Quels conseils donnez-vous pour l’achat des granulés ?
Il est indispensable d’acheter des granulés certifiés NF ou DIN + ou EN plus qui garantissent un combustible de qualité. Dans le cas contraire, les granulés risquent de ne pas être au bon calibre ou d’avoir un pouvoir calorifique trop important.

Où stocker ses granulés ?
On peut les stocker dehors dans un abri qui doit être ventilé et protégé de l’humidité car ce combustible absorbe facilement cette dernière et devient inutilisable. Le client peut aussi placer ses sacs de granulés sur une palette dans son garage.

La vis sans fin acheminant les granulés devra être nettoyée lors de l'entretien du poêle.
Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure