Acheter un terrain dans les Hauts-de-France

Dans les Hauts-de-France, le prix des terrains fait le grand écart suivant leur emplacement !

Dans l’Oise, département le plus proche de la capitale, le coût des terrains s’élève en moyenne à 200 €/m2 ! Alors que dans la Somme, il descend de 120 à 150 €/m2. Et les prix culminent d’autant plus qu’on se rapproche des grandes agglomérations comme Amiens (80). « Ce marché est tendu. À 4 à 5 km du centre d’Amiens, il faut compter environ 90.000 € pour acquérir un terrain de 400 m² », illustre David Hecquet, responsable commercial des Maisons 3 Carrés.

Toujours dans l’Oise, à raison de 1.500 €/m² habitable, le coût moyen d’une maison de 100 m² avec son terrain revient à environ 240 000 €. « Ce montant correspond au budget de primo-accédants aisés », glisse David Hecquet. Le secteur le plus plébiscité : Amiens-Sud. Ici, les prix du foncier flambent en raison de la présence d’un des plus importants CHU de France (4 000 emplois) qui dope l’économie locale. Mais plus on s’éloigne de l’agglomération, plus les tarifs sont abordables. « À 20 km d’Amiens, on peut trouver des terrains de 700 m² à 50 000 € », note David Hecquet.

Dans le département du Nord, même problématique. À Lille, sa grande métropole, les prix sont prohibitifs en raison d’un foncier particulièrement rare. « Il est très difficile d’y trouver une parcelle de 600 m2. On y construit néanmoins quelques lotissements avec des terrain de 400 m² », expose Nicolas Berghe, directeur des Maisons d’en France Nord. Dans la première couronne, à 15 km autour de Lille, le prix des terrains varie de 350 à 500 €/m² et la deuxième couronne à 15 à 25 km de Lille, les parcelles se vendent entre 250 et 300 €/m2.

Des prix plus accessibles

Plus loin, c’est moins cher. « Dans la troisième couronne lilloise, vers Valenciennes, sur le bassin minier d’Arras ainsi que sur Béthune, Saint-Omer et Boulogne dans le Pas-de-Calais, les tarifs sont plus propices à l’installation de primo-accédants », explique Nicolas Berghe. Sur ces secteurs, une parcelle de 800 m² se vend 100.000 € et le budget global maison plus terrain est de l’ordre de 240.000 €, contre 400.000 € en deuxième couronne, sur des communautés de communes attractives comme celles du pays de Pévèle à l’ouest et sud-ouest de Lille pour des gens qui travaillent sur Lille même.

Et Jean-Louis Francisco, responsables des ventes des Constructions Piraino, de confirmer : « avec des terrains d’environ 600 m² à 70.000 à 75.000 €, on peut construire autour de Lens et Arras (62) et de Valenciennes (59), une maison de 100 à 120 m² pour un budget global d’environ 230.000 € ». L’entreprise propose notamment aux primo-accédants des maisons de quatre chambres de sa gamme myFirst à 160.000 € pour 118 m². « Notre gamme de maisons personnalisées Klea s’adresse à une clientèle légèrement plus aisée avec un budget de 170.000 € pour 120 m² », ajoute Jean-Louis Francisco.

De leur côté, les maisons Indigo proposent des petites demeures de plain-pied de 70 m² avec deux chambres à… 80.000 € ! « Cette offre se situe dans la troisième couronne lilloise vers Valenciennes, Douai, Arras et Lens où le foncier est accessible avec des tarifs qui oscillent entre 70 000 et 100 000 € pour 500 m2 de terrain. Ce qui porte le budget moyen global à 190 000 € », précise Victor Martins, directeur commercial des Maisons Indigo dans le Nord-Pas-de-Calais.

Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure