Maison : protégez-vous du bruit

Publié par -

Dans une maison, le bruit peut devenir une source de gêne au quotidien. Savoir s’en protéger améliore grandement votre confort de vie. Découvrez comment lutter efficacement contre les nuisances sonores.

Imaginez. Vous venez d’aménager dans votre nouvelle maison. Elle dispose d’un grand jardin aux dimensions généreuses. Vous vous projetez déjà sur votre hamac à l’ombre des arbres. Mais alors que vous vous affairez dans la cuisine, les murs se mettent à trembler. Un avion vient de passer au-dessus de votre tête ! Sans tomber dans le cliché du film On ira tous au Paradis d'Yves Robert, ne pas se préoccuper de l’environnement sonore de votre lieu de vie peut vous jouer des tours. Ainsi selon le baromètre Ipsos/Qualitel, en 2018 près d’un tiers des Français déclaraient être affectés par la mauvaise qualité acoustique de leur logement.

Le choix des menuiseries aura une incidence sur l'isolation thermique et phonique de votre maison. www.franciaflex.com

Dans la construction neuve, ce chiffre est sans doute moins élevé. Ainsi l’arrêté du 30 juin 1999 relatif à l’isolation acoustique dans les bâtiments d’habitation a mis de l’ordre dans le vacarme ambiant. Toutes les valeurs réglementaires, exprimées en décibels (dB) qui y figurent vous garantissent un confort minimal. « Selon les pièces de la maison, les valeurs de référence fluctuent entre 38 et 58 décibels », précise Tristan Sacquet, ingénieur acousticien pour Rockwool. Mais est-ce vraiment suffisant ? N’hésitez pas à alerter votre constructeur sur ce sujet, notamment si vous souffrez d’une sensibilité élevée aux bruits environnants.

Les nuisances sonores peuvent avoir des conséquences sur votre santé. Votre maison doit vous protéger au quotidien. Le verre Stratophone absorbe les sons grâce à un revêtement spécial. www.agc-glass.eu/fr

Un enjeu pour la santé

Le bruit, une question de confort ? Pas seulement. Un logement mal insonorisé peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé. Ainsi, selon une étude de l’OMS*, le bruit ambiant créé par les transports serait la cause chaque année de la perte d’un million d’années de vie en bonne santé ! Les individus n’en ont pas forcément conscience pourtant, être confronté en permanence à un bruit continu peut jouer sur votre humeur, vous stresser et nuire à la qualité de votre sommeil. « L’ouïe est le seul des cinq sens qui ne s’éteint jamais même quand vous dormez », explique Nicolas Balanant, responsable de l’activité acoustique chez Qualitel. Un sommeil non réparateur risque d’entraîner une fatigue excessive et pousser certains à consommer un peu trop de médicaments pour arriver à dormir. A terme, cela peut avoir des conséquences sur les hormones et la tension artérielle et donc finir par créer des maladies cardiovasculaires.

Bien dormir est essentiel. Votre maison neuve doit être conçue pour réduire les bruits. Le verre feuilleté Stapid Silence permet d'obtenir d'excellentes performances acoustiques. www.saint-gobain-glass.com

Se renseigner en amont

Dans une maison, les nuisances sonores peuvent avoir des sources différentes. « C’est pour cela qu’il est important de se renseigner en amont sur l’environnement sonore du lieu où votre maison va être bâtie », conseille Nicolas Balanant. Le trafic routier représente une importante source de bruits parasites. « Quand vous choisissez votre terrain, intégrez ce paramètre. Avant d’acheter, n’hésitez pas à venir vous balader sur les lieux pour vous rendre bien compte du bruit généré par la route qui se trouve à proximité. Ne venez pas que le week-end et le soir, déplacez-vous aussi en semaine et en journée », conseille Nicolas Balanant. Vérifiez également la présence à proximité d’une zone industrielle ou d’un aérodrome. Pour avoir l’esprit tranquille, cherchez sur internet la carte du bruit qui correspond à la commune où vous voulez faire construire. Vous trouverez également sur le site géoportail.gouv.fr le plan d’exposition au bruit lié au trafic aérien.

On peut être tendance tout en réduisant la pression sonore de vos intérieurs. Rock 40 Acoustic. www.liberty-floor.com

Attention au bruit

En dehors des avions, d’autres sources de bruits parasites peuvent venir rompre votre tranquillité au quotidien. Le baromètre Qualitel a listé les plus fréquents : les soirées et les fêtes, les éclats de voix souvent à proximité d’un bar ou d’un restaurant et la circulation (deux-roues, sirènes, klaxons). En cas de problème avec le voisinage, privilégiez toujours la communication. Vous pouvez par exemple inviter vos voisins chez vous pour qu’ils se rendent compte du bruit de certains de ces équipements.

La qualité du vitrage est importante pour se protéger des bruits extérieurs. www.amcc-fenetres.fr

Du bruit à l’intérieur

« L’isolation acoustique de votre maison doit vous protéger des nuisances extérieures mais aussi des bruits qui proviennent de l’intérieur de la maison », observe Michel Soria, chef de produits chez Rockwool. Dans une maison, les problématiques sont différentes de celles d’un immeuble, mais les bruits d’impact (talons, objets qui tombent, déplacements de meubles…) peuvent tout de même importuner les autres membres de la famille. Mais ce sont surtout les bruits liés aux équipements dont il faut se méfier. Par exemple, quand la salle de bains est collée à une chambre, l’écoulement de l’eau peut se révéler particulièrement bruyant. « Pour éviter ce type de désagrément, il suffit de désolidariser les canalisations des parois attenantes », explique Nicolas Balanant. Réduire la pression dans le réseau vous permettra aussi de perdre quelques décibels.
 

Pour vos équipements, vérifiez le niveau acoustique de chaque appareil. Cette climatisation affiche l'un des meilleurs du marché en ne dépassant pas 20 dB. Climatisation réversible Nagano. www.thermor.fr

Gare aux équipements

Question désagrément sonore, la pompe à chaleur fait partie des équipements à surveiller. Pour vous comme pour vos voisins. Dans la mesure du possible, construisez autour d’elle une sorte d’enclos qui viendra réduire le bruit qu’elle émet en permanence. Les chaudières à gaz sont désormais beaucoup plus silencieuses que les anciens modèles. Toutefois, si vous optez pour un chauffe-eau thermodynamique, celui-ci comporte un ventilateur qui se trouve à l’intérieur et qui peut faire du bruit. « Ne le mettez pas dans la cuisine, préférez une pièce comme le garage ou la buanderie », conseille Nicolas Balanant. Concernant les poêles à pellets, préférez les modèles haut de gamme qui sont souvent plus silencieux. Sinon, veillez à ce que l’appareil soit parfaitement dimensionné cela évitera pas mal les bruits parasites. Normalement une VMC ne fait pas trop de bruit, car les sons se diluent naturellement dans l’espace des pièces. Attention tout de même aux modèles doubles flux, les bouches de soufflage qui se trouvent dans une chambre peuvent émettre une sonorité continue assez désagréable. « Dans ce cas, il faut exiger le bruit le plus bas possible qui est fixé à 25 décibels et garanti par le fabricant », prévient Nicolas Balanant.

Les plaques de plâtre phoniques restent l'un des meilleurs moyens pour se protéger des sons d'une pièce à l'autre dans une maison. www.placo.fr

Les solutions pour agir

Dans le neuf, il faut anticiper l’ensemble de ces problématiques en amont du projet. « Un bureau d’études spécialisé dans l’acoustique doit intervenir pour prendre l’ensemble des mesures nécessaires et proposer les solutions adaptées », assure Tristan Sacquet. Le choix des équipements devra permettre un affaiblissement acoustique des bruits extérieurs comme intérieurs (trafic, éclats de voix, télévision…). Les parois de la maison seront renforcées par des plaques de plâtre et des isolants minéraux (type laine de roche) vous garantissent des niveaux de protection particulièrement efficaces. Pour votre santé, veillez à opter pour un produit bien classé au niveau de la diffusion des composés organiques volatils (COV) et recyclables. Les solutions biosourcées fonctionnent également très bien en matière de protection phonique. « Mais ça ne suffit pas, il faut également insister sur les entrées d’air spécifiques comme les menuiseries ou la ventilation », souligne Tristan Sacquet. Le vitrage fera aussi la différence. « Il existe des verres renforcés, plus épais et équipés d’un film acoustique qui amortit les vibrations », indique Nicolas Balanant.  

La laine de roche propose une excellente protection aux bruits. www.isover.fr

Les bons réflexes

A l’extérieur, n’hésitez pas à investir dans une clôture opaque. Surtout lorsque votre maison se situe à proximité d’une route fréquentée ou que vos voisins se révèlent particulièrement agités. « Les cloisons les plus performantes restent celles qui ne laissent pas passer l’air, car elles laissent aussi passer les sons en même temps », alerte Nicolas Balanant. Une haie de bambous, bien que très jolie, ne vous protégera pas beaucoup du bruit environnant.

Les  isolants phoniques les plus efficaces sont capables d’absorber les réverbérations excessives et autres bruits d’impacts. Au quotidien, leur usage sera bénéfique. « Parmi les innovations, on trouve des isolants thermo-acoustiques qui servent à la fois de barrière aux calories et au bruit. La gamme d’isolants que propose Rockwool permet par leur variété de masse volumique de trouver le bon compromis entre performances acoustiques et thermiques », note Michel Soria. Certains revêtements intérieurs (peinture acoustique, sol antibruit...) diminuent également la pression acoustique de votre intérieur. Mais ces équipements, qui possèdent une dimension décorative, ne peuvent pas remplacer une réelle isolation phonique étudiée selon vos besoins.

Pour en savoir plus
Vous avez des questions sur les nuisances sonores ? Le Centre d’information et de documentation sur le bruit (CidB) regroupe de nombreuses informations sur le sujet. Des démarches à suivre en cas de problèmes aux travaux à réaliser, en passant par les listes des professionnels spécialistes de l’acoustique selon les régions… tout est référencé et accessible. Le CidB propose aussi des permanences, le Point info bruit. Entièrement gratuites, ces sessions permettent aux particuliers de rencontrer des acousticiens. Renseignements : www.bruit.fr

Vous rêvez d'une suite parentale ? Pour éviter les bruits d'eau qui se répandent dans la chambre, ce receveur de douche ramène le silence. Jackoboard® Aqua. www.jackon-insulation.fr

*Organisation mondiale de la santé