Soignez les façades de votre maison

Publié par -

Les façades des maisons ont tendance à se ressembler ! Pour se démarquer, les acquéreurs choisissent des enduits bicolores ou des bardages bois.

Enduit, bardage bois, parement en pierre… Les acquéreurs disposent d’un large panel de solutions pour personnaliser la façade de leur maison. Un choix mûrement réfléchi par ces familles à l’heure du choix des prestations comme le rappelle Gérald Contat, directeur commercial des Demeures Caladoises, un constructeur présent dans la région Rhône-Alpes : « nos acquéreurs consacrent du temps à choisir la couleur de l’enduit pour qu’elle s’accorde bien avec le coloris des tuiles de leur maison. Ils n’ont pas le droit à l’erreur ! ».

Le règne de l’enduit clair sur la façade des maisons

L’enduit recouvrant la façade s’impose en effet comme le principal levier pour se différencier des constructions voisines. Destiné à imperméabiliser les murs de la maison, ce produit d’origine minérale composé de sable, de chaux et de ciment, se décline dans de nombreux coloris. Plus de 140 teintes sont ainsi proposées chez Weber, filiale de Saint-Gobain. « Mais ce sont nos teintes les plus claires comme le blanc cassé et le ton pierre claire qui sont les plus vendues », explique Guillaume Papic, chef de produit façade neuve chez l’industriel français. Une règle qui souffre néanmoins quelques exceptions comme en Alsace où les acquéreurs sont attachés aux couleurs plus vives comme le vert. Dans le sud de la France, certaines façades s’affichent quant à elles en ocre, orangé, voire jaune.

Cet enduit de parement élaboré à partir de chaux permettra de réaliser une finition lisse pour la façade.

La finition grattée plébiscitée en maison

Appliqué sur la façade, l’enduit aura dans la plupart des cas une finition grattée. A l’aide d’un outil hérissé de pointes, l’artisan griffera le revêtement obtenant soit un grain fin et régulier pour un aspect moderne, soit un grain plus gros pour une patine rustique. Très répandue dans l’habitat neuf, cette finition bien maîtrisée par les artisans, offre néanmoins peu d’originalité. Un défaut qui pourrait être corrigé avec la dernière innovation de Weber. Cet industriel propose en effet en juillet un nouveau procédé. Il s’agit d’outils spécifiques permettant à l’entreprise d’imprimer en profondeur un décor sur l’intégralité de la façade. Quelques motifs comme la pierre, la finition grattée et pyramide, seront commercialisés. Esthétique, cette solution contribue également à la pérennité du revêtement. « Cette technique permet de fermer la surface de l’enduit limitant ainsi le risque d’encrassement, explique Guillaume Papic. L’enduit vieillira mieux. »

L’enduit bicolore accessible aux ménages

Pour apporter du cachet à la façade de leurs clients, les constructeurs peuvent proposer un chaînage d’angle réalisé avec un enduit plus épais. De même, un enduit de couleur blanche épaissi sera réalisé autour des fenêtres de la construction donnant ainsi du relief aux ouvertures. Un trait horizontal peut être également effectué sur l’intégralité de la façade.

Le chaînage d'angle et les fenêtres soulignées par un enduit plus épais rythment la façade de cette habitation.

Autre alternative : l’utilisation d’un enduit bicolore. Un bandeau de couleur grise peut être réalisé entre deux fenêtres situées l’une sous l’autre alors que le mur bénéficiera d’un enduit blanc cassé. Ce procédé peut être aussi employé en sous-bassement, autour des portes et des baies vitrées ainsi que sur le garage. « Cette personnalisation est d’autant plus importante que les maisons actuelles ne sont plus dotées de volets battants qui rythmaient auparavant la façade mais de volets roulants », analyse Guillaume Papic. « Il est donc nécessaire d’animer la façade. »   

L’enduit matricé pour décorer sa maison

La façade d’une habitation peut être aussi décorée en appliquant un enduit matricé. Le principe ? Après avoir projeté l’enduit sur le mur, un artisan passera un rouleau spécifique sur une matrice qui incrustera le décor. Une vingtaine de motifs sont proposés par les fabricants. De l’imitation de la brique au bois en passant par la pierre ou le papier froissé, l’acquéreur n’a que l’embarras du choix ! « Cette solution est plus économique qu’un bardage bois », observe Guillaume Papic. Plus coûteuse qu’un simple enduit, cette solution est généralement choisie pour décorer la porte d’entrée de la façade visible de la rue ou la façade arrière accueillant la terrasse. La surface matricée d’une maison atteint généralement entre 5 et 15 m².

Cet enduit matricé permet d'imiter un aspect brique sur la façade de sa maison.

Si vous souhaitez recréer l’aspect de la pierre, vous pouvez faire poser des parements en pierre sur la façade de votre maison. Ces plaques (50  x 20 cm) se déclinent soit en béton, soit en pierre naturelle. Ces revêtements seront collés et chevillés dans la paroi pour assurer leur stabilité.

La chaleur du bois pour les murs de sa maison

Dernière solution pour donner du cachet à votre façade : un bardage bois. Esthétique, ce choix peut générer quelques contraintes selon l’essence choisie pour sa fabrication. « Le vieillissement du bois est problématique », confirme Miguel Gomes, gérant d’Yvelines Tradition, un constructeur haut de gamme, présent dans les Hauts-de-Seine et les Yvelines. « Au fil des années, il change de couleur, devenant gris voire parfois jaune selon les essences utilisées. Nous choisissons du red cedar, un bois canadien très résistant, qui sera pré-vieilli en usine. Pour limiter les coûts, nous l’utilisons uniquement à l’étage. »

Le bardage bois contribue à une ambiance chaleureuse de la maison.

Combien ça coûte ?
Voici les tarifs communiqués par un constructeur francilien. Des prix qui peuvent varier selon la région où vous faites construire votre maison.
Enduit classique : 35 à 40 €/m²
Enduit matricé : 130 à 150 €/m²
Parement en briquette : 130 à 150 €/m²
Bardage en bois ou en pierre naturelle : 220 à 250 €/m².

Place à la couleur avec cette façade décorée.

Choix du revêtement : mode d’emploi
Outre l’architecture, la couleur et la finition de l’enduit influencent la perception de la maison. Pour faire leur choix, les constructeurs présentent à leurs clients les enduits dans leur show-room comme l’explique Gérald Contat, directeur des Demeures Caladoises, un constructeur présent en Rhône-Alpes : « Les principales couleurs d’enduit sont exposées sur des panneaux d’une surface d’un mètre carré pour chacune des trois finitions proposées : projeté, gratté, écrasé ». L’enduit et sa finition choisis, les acquéreurs visitent des chantiers de maisons réalisées avec ces prestations pour mieux visualiser le rendu.

Entretien et garanties
Aussi bien réalisé soit-il, l’enduit devra être entretenu ! « En général, les particuliers entretiennent leur façade quand il est trop tard ! » Guillaume Papic, chef de produit façade neuve chez Weber, résume bien l’état d’esprit des acquéreurs de maisons individuelles qui se soucient de leur façade quand elle devient verte. Mais avant de penser à nettoyer, mieux vaut éviter de laisser de la terre au pied des murs. Car dès qu’il pleuvra, les parois seront éclaboussées. De même, les arbustes et autres arbres doivent être plantés à bonne distance de la maison pour éviter que les branches dégradent l’enduit.
La façade peut être aussi nettoyée préventivement à l’aide d’un jet d’eau et d’une brosse à nylon qui enlèvera la poussière et la pollution qui peuvent à terme encrasser la paroi. Des produits peuvent être aussi pulvérisés pour supprimer la mousse et éviter qu’elle ne se développe à nouveau.
Si des fissures apparaissent sur votre façade, ce désordre ne pourra pas être pris systématiquement en charge par la garantie décennale. Cette dernière ne peut être en effet engagée à la seule condition que ces fissures favorisent par exemple des infiltrations rendant votre maison inhabitable. 

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain