Gaïa ou l’éternelle jeunesse

Gaïa ou l’éternelle jeunesse Plan maison meublé - Gaïa ou l’éternelle jeunesse

Gaïa, le modèle phare d’IGC, récompensé en 2009 par le Grand Prix du Jury aux Trophées Habitat Bleu Ciel d’EDF, fête ses dix ans. L’occasion de faire peau neuve et de confirmer son statut de maison innovante.

  • Chambres 3
  • Surface maison 132 m²

C’était il y a dix ans : Gaïa, le projet respectueux de l’environnement d’IGC s’enracinait dans le plus grand village de maisons expositions de France, à Homexpo Bordeaux-Lac. Ses équipements à faible consommation énergétique et ses innovations – testées dans les Maisons Expérimentales du constructeur à Beychac et Caillau – lui avaient valu un A sur l’échelle de la performance énergétique et des émissions de gaz à effet de serre. Ce résultat vertueux, en avance sur son époque, l’avait propulsée première maison labélisée BBC (Bâtiment Basse Consommation) de Gironde et l’avait sacrée Grand Prix du Jury aux Trophées Habitat Bleu Ciel d’EDF. Aujourd’hui, pour confirmer son statut et rester à la pointe, Gaïa a entamé sa mue.

Un air neuf

Pour continuer à incarner un modèle de maison respectueux de l’environnement et de la santé de ses occupants, la maîtrise de la qualité de l’air intérieur est incontournable. On y pense peu, pourtant les conséquences sanitaires du cocktail de CO² et COV (composés organiques volatils) qui caractérisent les lieux clos sont réelles : bien que l’on ne s’y attende pas, l’air intérieur peut en effet s’avérer cinq fois plus pollué que l’air extérieur. Conscient des enjeux, IGC a choisi d’équiper les plafonds de Gaïa (et de l’ensemble de ses maisons neuves) de plaques de plâtre dépolluantes. Efficaces pendant cinquante ans, elles affichent un taux de captation des formadéhydes pouvant atteindre 80 %. À cela, le constructeur a associé, en plus de la VMC, une ventilation naturelle grâce au séjour traversant et à l’insertion, dans le plafond rampant, de trois fenêtres de toit qui contribuent par effet cheminée à un renouvellement d’air rapide au cœur de la maison.

Plan du rez-de-chaussée

La suite parentale est conçue comme un vaisseau autonome : physiquement isolé du reste de la maison, ce module de plus de 21 m² concentre tout le confort nécessaire aux maîtres des lieux : salle d’eau avec douche à l’italienne et w.-c. privés, chambre lumineuse et dressing.

La cuisine a été agrémentée d’une fenêtre d’atelier posée sur un soubassement en béton. Outre son aspect esthétique, cette configuration délimite l’espace sans le cloisonner et le fait bénéficier d’un léger retrait tout en laissant circuler la lumière. Une manière d’y officier en maintenant un lien avec ce qui se passe au salon, avec discrétion.

Les prestations

Deuxième levier pour créer un intérieur accueillant : la luminosité. Que ce soit sur notre horloge biologique, nos capacités cognitives ou sur notre moral, nous constatons tous chaque jour l’action des rayons de Phœbus sur notre bien-être. Les ouvertures de Gaïa prennent donc en compte la course du soleil : placées au nord, elles génèrent un apport en lumière douce aux contrastes atténués, source de confort visuel. Au sud, baies et fenêtres laissent entrer la chaleur en plus de la clarté. À l’est, elles sont témoins des levers de soleil : une disposition appréciée pour les chambres. À l’ouest, elles accueillent le soleil en fin de journée dans une configuration idéale au salon. En complément, la lumière zénithale des fenêtres de toit supprime « l’effet couvercle » d’un plafond aveugle tout en sublimant les volumes de la pièce principale.

Limiter les nuisances sonores

Enfin, dernière condition à remplir pour prétendre au sans-faute : se prémunir du bruit, extérieur ou intérieur. Le confort acoustique étant primordial, les concepteurs de Gaïa ont porté une attention particulière à la disposition des pièces afin de favoriser le calme au sein de la maison : les espaces de nuit préservent l’intimité de chacun en jouant la carte de l’éloignement géographique, tandis que dressing et placards intelligemment disposés génèrent des zones tampons qui réduisent mécaniquement les nuisances. Enfin, pour les plus sensibles ou les personnes travaillant en horaires décalés, les pièces tels le cellier, le salon ou la salle de bains peuvent bénéficier d’un renfort d’isolation acoustique grâce à l’emploi de plaques de plâtre isophoniques.

Votre maison sur-mesure

Vous souhaitez créer votre maison sur mesure et avoir une estimation du budget ?

© construiresamaison.com -

Indiquez votre e-mail et la localisation dans laquelle vous souhaitez faire construire pour recevoir les plans en haute définition.

Les plans en haute définition vous ont bien été envoyés par e-mail.

Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure