Portes d'entrée : l’élément clé de la maison

Publié par -

Innovation, qualité, personnalisation, les portes d’entrée dévoilent un florilège de nouveautés pensées pour répondre aux attentes des particuliers. Le point sur un équipement qui s’affiche comme l’élément central de la maison.

C’est incontestablement devenu le crédo d’un grand nombre de fabricants : concevoir les portes d’entrée comme un élément architectural à part entière. L’enjeu ? Répondre à une demande croissante des particuliers qui ont manifesté ces dernières années le souhait de posséder un produit plus personnalisé et harmonieusement intégré à la maison. « Longtemps négligées et cantonnées à une simple fonction d’accès, les portes font désormais partie intégrante de l’enveloppe extérieure de la maison. Et si elles participent activement à l’isolation thermique et phonique du bâti, elles s’inscrivent aussi et surtout dans une dynamique de valorisation de son habitat », confirme-t-on chez Lapeyre.
Les professionnels ont donc œuvré pour vous proposer une large gamme de produits alliant esthétique, innovation et performances, vous permettant de jouer à loisir sur les formes, les textures et les coloris. Nos conseils pour faire le bon choix.   

En aluminium, cette porte s’inscrit harmonieusement dans l’architecture de cette vaste villa. Son design très contemporain avec l’ajout de pièces métalliques affleurantes fait écho aux différentes ouvertures de la maison. Modèle Aurélia. www.janneau.com

Un élément architectural de la maison

Élégante, sobre, traditionnelle ou ultracontemporaine... chaque modèle de porte est dorénavant décliné dans une vaste gamme de coloris et de finitions. Panneaux lisses, à cassette, ou encore à rainures, impossible de ne pas trouver le modèle qui soulignera élégamment le style architectural de votre maison. Les tonalités chromatiques ont quant à elles été davantage étoffées pour s’accorder avec les ouvrants de la maison, voire les enduits de façades. « La porte doit être l’élément clé, le lien entre l’architecture de la façade et de la maison », rappelle Sarha Dusquesne, designer professionnelle, qui a travaillé notamment sur les nouvelles portes en acier du fabricant Gimm Menuiseries. Nés de cette collaboration, certains modèles puisent ainsi leur inspiration dans une esthétique très industrielle et sont dotés d’un décor en inox, bois clair, rouille ou carbone, sous forme de film thermocollé lisse.

Des moulures élégantes et subtiles pour un style classique chic. Dotées d’un vitrage sérigraphié qui rappelle les grilles de ferronnerie d’autrefois, le modèle de porte Déco laisse filtrer la lumière. Ce vitrage solide est retardateur d’effraction. www.gimm.fr, www.menuiseries-francaises.fr

D’autres encore, à l’esprit novateur, affichent des empreintes sphériques de diamètre et profondeur différents pour apporter du relief sur l’ouvrant. Pour un style encore plus affirmé, rien ne vous interdit de mixer les couleurs ou les matières, de jouer sur l’emplacement et même la forme du vitrage avec des modèles vitrés ou semi-vitrés. Autre possibilité, faire le choix d’une porte mixte bois/aluminium. « Le bois peut venir adoucir un environnement très contemporain en apportant authenticité et chaleur », avance la professionnelle. Enfin, pourquoi ne pas pousser le souci du détail jusqu’à accorder le décor graphique de la porte d’entrée, du garage et du portail. Une tendance largement anticipée par les fabricants qui ont majoritairement décliné leurs gammes à dessein.

Un large choix de matériaux

PVC, bois, aluminium, acier, matériaux composites... les portes contemporaines ou traditionnelles aiment tous les matériaux. Pour répondre aux exigences de la réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, et a fortiori la future RE 2020, elles peuvent par ailleurs toutes se targuer d’une isolation renforcée. En revanche, si la nature du matériau joue sur l’esthétique de votre entrée, elle va également conditionner son prix.

En PVC, les portes conjuguent solidité et prix abordable. Le plus souvent teintées dans la masse ou bénéficiant de la technique du plaxage, elles affichent de nombreux coloris. C’est un matériau inaltérable, qui résiste bien aux intempéries et qui surtout est d’un entretien facile.

En acier inoxydable et en aluminium, les portes affichent une bonne résistance à l’effraction et aux agressions climatiques. La gamme de coloris est également suffisamment variée pour leur permettre de se marier harmonieusement avec tous les styles architecturaux. La bicoloration offre en outre la possibilité d’une teinte différente pour l’extérieur et l’intérieur. « Même si le PVC a l’avantage d’être peu coûteux, les propriétaires optent souvent pour l’aluminium, pour sa longévité dans le temps », assure-t-on au sein du groupe Gypass.

Une porte d’entrée en aluminium qui joue la différence. Dotée de moulures et d’un verre dépoli pour conserver lumière et transparence, elle fait élégamment le lien entre intérieur et extérieur. À partir de 2 499 €. www.lapeyre.fr

En bois, les portes allient confort, durabilité et élégance et se prêtent volontiers à toutes les exigences stylistiques. Un traitement est cependant nécessaire pour préserver sa longévité. Les modèles mêlant bois et aluminium se distinguent par leur modernité et offrent la possibilité d’intégrer une grande surface de vitrage à la structure. Dans une menuiserie bois-aluminium, le bois est positionné à l’intérieur pour offrir un aspect authentique.

En matériaux composites, les portes sont particulièrement résistantes. Déclinées dans une vaste gamme de coloris et de finitions, elles affichent également de belles qualités esthétiques. Leur relief peut être parfaitement lisse, veiné ou structuré façon bois.

En verre, les portes s’inscrivent harmonieusement dans une architecture contemporaine. Posé en partie haute, en demi-lune ou en intégralité sur la porte, le verre permet de conserver une belle luminosité et est conçu pour résister aux tentatives d’effraction.

D’un seul tenant

On différencie généralement la porte monobloc du modèle de porte à panneau. Cette dernière est reconnaissable à son processus
de fabrication qui crée un « effet escalier » entre le panneau, le cadre ouvrant, le cadre dormant... La porte monobloc est en revanche composée d’un panneau d’un seul tenant qui est parfaitement intégré à l’ouvrant. Résultat : pas de jointure entre l’ouvrant et le panneau, davantage de surface, une esthétique plus moderne et une porte plus massive et donc plus sécurisante. Le monobloc permet par ailleurs d’incorporer des matériaux plus épais en matière d’isolation.

En aluminium, cette porte à l’esthétique contemporaine affiche des empreintes sphériques de diamètre et profondeur différents pour apporter du relief, visible de l’intérieur et de l’extérieur, sur l’ouvrant. Modèle Ultime, collection Newsteel, www.gimm.fr, www.menuiseries-francaises.fr

Des finitions sur mesure

Affirmer davantage le style de votre porte d’entrée en la personnalisant jusque dans les moindres détails ? Rien de plus simple. Pour vous différencier, pensez par exemple aux poignées, boutons, barres de tirage ou auvents qui métamorphosent à moindres frais une porte un peu trop classique. Authentique et surprenant, le heurtoir peut également très honorablement remplacer la classique sonnette. Tentez également les moulures pour donner du mouvement et rompre la trop grande uniformité d’une porte. N’oubliez pas que des découpes graphiques ou discrètes, des vitraux figuratifs ou abstraits confèrent un charme indéniable tout en offrant un surplus de lumière. Enfin, certains modèles peuvent s’enrichir d’oculus, inspirés du design des hublots de navire, ou d’impostes qui viennent joliment arrondir la silhouette de la porte (cercle ou demi-cercle vitré implanté au-dessus de la porte). Et d’autres afficher avec élégance des grilles décoratives et protectrices sur châssis ouvrant. Le choix est vaste.

La porte Diamant® Luminance est constituée d’une structure en acier, de pênes rotatifs anti-sciage et d’un système antidégondage. Certifiée A2P BP1, elle assure avec sa serrure à cinq points de fermeture une véritable résistance aux effractions. www.picard-serrures.com

Dans le respect des règles
Si vous optez pour une porte d’entrée en couleur, prenez soin de vous renseigner auprès de votre mairie. En effet, côté couleurs, certaines règles sont à respecter selon les régions mais aussi selon que vous habitez proche d’un monument historique ou non. Si c’est le cas, vous n’aurez d’autre choix que de vous soumettre au code couleur des Bâtiments de France.

Étanchéité, isolation… la performance en question

Si la plupart des produits peuvent se prévaloir d’un très bon confort thermique, certains ont néanmoins bénéficié de réelles avancées technologiques permettant de faire progresser le bien-être été comme hiver. Des innovations garantes d’une température régulée et d’une consommation énergétique maîtrisée.

Pour atteindre les niveaux exigés, les portes d’entrée intègrent des panneaux isolants en mousse de polyuréthane ou en polystyrène extrudé. Leur étanchéité est aussi renforcée par des joints souples sur le dormant et le vantail. Reste à identifier clairement les modèles les plus performants car « certaines portes ne mentionnent, à tort, que la valeur Up qui ne caractérise que l’isolation du panneau de remplissage de certaines portes en PVC ou en aluminium », déplore-t-on chez le fabricant Bel’m. « Seul le coefficient Ud permet de mesurer l’isolation thermique apportée par la porte d’entrée : U pour coefficient d’isolation et d pour door. »

L’alliance de l’aluminium et de l’inox pour cette belle porte signée Pasquet. Ses quatre fines baguettes inox, reprises sur sa face intérieure, composent un décor tout en sobriété. Dix-huit couleurs disponibles, bicoloration possible. www.pasquet.fr

Ce coefficient s’exprime en W/(m2.K). C’est-à-dire qu’il évalue l’énergie (en W) qui passe à travers la porte et qui est fonction de sa surface et de la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur. Plus ce coefficient est bas, plus votre porte est isolante. Mieux vaut donc opter a minima pour un modèle avec un coefficient thermique (Ud) égal à 1 W/m2.K, mais sachez que certains équipements affichent un Ud inférieur.

L’AEV est l’autre critère important à prendre en compte lors de votre choix. Il désigne la résistance des menuiseries à l’Air, à l’Eau et au Vent, soit les besoins en termes d’étanchéité. À noter qu’ils varient selon les régions et selon la situation de l’habitation (ville, mer, montagne...). Plus les valeurs sont fortes, meilleures sont les performances. La porte la plus performante thermiquement ne serait absolument pas efficace si son étanchéité à l’air était défaillante ou si sa pose n’était pas réalisée dans les règles de l’art.

Autre critère de sélection : les performances acoustiques. Si vous résidez dans une zone particulièrement bruyante (route, école, usine... à proximité), choisissez une porte acoustique ou « isophonique », elle sera plus efficace pour atténuer les bruits environnants.

Zoom sur la serrure

Plus il y a de points de verrouillage, plus votre porte est résistante. Les portes d’entrée sont généralement équipées d’une serrure trois points. C’est un standard minimal, préconisé par les assurances en plus de la certification A2p (le nombre d’étoiles derrière (une, deux ou trois) indique le temps de résistance de votre serrure à l’effraction). Pour une plus grande protection, préférez les modèles cinq ou six points avec renforts antidégondages ou charnières haute sécurité. Le niveau de sécurité de la serrure est également lié au cylindre dit de haute sécurité. Globalement, plus le cylindre contient de goupilles, plus il est difficile de l’ouvrir par crochetage. Les clés haute sécurité ont quant à elles remplacé petit à petit les clés crantées classiques, car elles sont plus difficiles à reproduire et offrent une sûreté optimale.

Une sécurité pour la maison

D’après les derniers chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), 400 000 cambriolages sont commis en France chaque année. Et 80 % des effractions constatées ont été commises par la porte. Outre la pose d’une serrure multipoint, certifiée et dotée d’un cylindre haute sécurité, vous pouvez toujours optimiser la sécurité de votre porte en optant pour un modèle blindé ou un bloc porte. Il s’agit dans ce cas d’un ensemble homogène et complet équipé d’une serrure de défense intégrée au vantail avec blindage variant de 2 à 3 mm d’acier spécial. Les faces extérieures sont en tôle fixées sur la structure métallique. Le bâti est aussi en acier, solidement fixé au mur ou directement incorporé au béton de la paroi. Le système de pivotement réglable est aussi renforcé et protégé par des pannetons antidégondages. Il faut compter 2 500 € minimum pour un bloc porte fourni posé. Référez-vous au label A2P du CNPP (Centre national de prévention et de protection) qui classe la résistance des « blocs-portes » en quatre niveaux de certification sur l’ouvrant, le dormant, le système de liaison avec la structure porteuse et la quincaillerie, soit A2P BP1 (résistance moyenne de 5 minutes), A2P BP2 (10 minutes) et A2P BP3 (15 minutes).

Harmonieusement intégrée au bâti, cette porte de service en bois joue les faire- valoir d’une façade aux accents méditerranéens. Modèle Meranti Muguet, 305 €. www.leroymerlin.fr

Quel vitrage pour une porte en verre ?

La porte en verre constitue une alternative de choix pour apporter de la clarté dans l’entrée sans nuire à l’esthétique de la maison. Une demi-lune, un demi-vitrage, voire même un vitrage qui s’étend sur toute la hauteur, les particuliers n’hésitent plus à opter pour ces menuiseries très esthétiques. Mais pour ne pas trancher entre sécurité et luminosité, vous devrez impérativement opter pour un double ou triple vitrage anti-effraction. Ce vitrage est composé de plusieurs feuilles de verre dans lesquelles sont insérés des films PVB (polyvinyle butyral). Il faut impérativement que le vitrage mis en œuvre soit certifié Cekal avec une classification s’échelonnant de P1A à P5A. Le test de sécurité consistant à faire tomber trois billes de 4,1 kg chacune d’une hauteur variant de 1,5 à 9 m de haut selon la classification. Au troisième impact le vitrage ne doit pas être traversé. Pour plus d’intimité, vous pouvez également opter pour un verre dépoli qui laisse
entrer la lumière mais qui empêche les curieux d’observer ce qui se passe chez vous. Les vitrages se font par ailleurs souvent effleurants. Cette technique permet de renforcer l’étanchéité des portes avec vitrage, mieux d’égaler le niveau des portes pleines.

Réalisée sur mesure, dotée d’un vrai décor de carte postale, cette porte renouvelle les codes traditionnels et joue habilement avec les perspectives. www.solabaie.fr

Une serrure connectée
La porte d’entrée fait partie des équipements connectés les plus en vogue auprès des Français. Pouvoir piloter les serrures à distance se révèle pratique à l’usage. Plusieurs types de commandes sont disponibles selon les modèles et vos besoins. Vous pourrez par exemple opter pour un badge, un digicode, un système par empreinte digitale ou par carte main libre. Il est également possible de déverrouiller la serrure
à distance pour accueillir des invités en son absence ou bien de créer un accès temporaire. En cas de tentative d’intrusion, une alerte est envoyée sur le smartphone du propriétaire. Le judas digital vous permet également de vérifier à tout moment qui se présente devant votre porte.