Cinq raisons de faire construire une maison écologique

Le vert est dans la maison. Et promis ce n'est pas qu'une question de tendance ! La maison de demain sera plus respectueuse de l'environnement mais aussi de votre santé et même de votre bien-être. Et si vous en parliez avec votre constructeur ?

 

Depuis le 1er janvier 2013, et l’introduction de la RT 2012, toutes les maisons neuves sont basse consommation. Fini les passoires thermiques. C’est une bonne nouvelle mais cela ne suffit pas pour affirmer que votre demeure est écologique. D’ailleurs d’autres normes sont déjà en cours de préparation. En 2018, la réglementation énergie carbone entrera en vigueur afin de limiter les gaz à effet de serre. Dans la construction cela signifie notamment de porter une attention particulière au choix des matériaux et à leur cycle de vie (recyclage, empreinte carbone…).

En 2020, la réglementation bâtiment responsable (RT 2020) devrait devenir le nouveau référentiel. Si on ne connaît pas encore le contenu précis de cette législation, on sait déjà que les logements neufs devront désormais produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. En attendant, les constructeurs se mobilisent. Mieux, certains anticipent déjà en réalisant des maisons 100% écologiques. Matériaux biosourcés, peintures et cloisons dépolluantes, air intérieur sain, lumière naturelle… ces réalisations vertes pourraient bien vous changer la vie. Découvrez pourquoi.

Les maisons écologiques utilisent des matériaux naturels et sain. Elles respectent l'environnement et votre santé. www.mioterr.com© mioterr.com

Raison n°1 : vous respectez l’environnement

Opter pour une maison écologique c’est choisir une maison dont l’ensemble du processus de création est plus respectueux de l’environnement. Choix des matériaux durables et naturels (bois, enduits à la chaux…), isolants biosourcés (laine de bois, ouate de cellulose…), chantier propre, gestion des énergies grises, recyclage… tout doit être pensé pour éviter au maximum le gaspillage. « Le bois est un matériau naturel qui ne nécessite pas d’eau contrairement au béton », souligne Emmanuel Worms, dirigeant de Innov’Habitat. Les constructeurs engagés dans cette démarche suivent un cahier des charges très précis. « Le cycle de vie des matériaux est un autre point clé. Il faut favoriser les produits locaux ce qui permet de limiter pas mal l’empreinte carbone du chantier », assure Stéphane Weber, maître d’œuvre au sein de Bâti Concept Ecologique.

Le recyclage des déchets fait également partie des impératifs. Par exemple, les déchets de béton cellulaire pourront être récupérés pour être transformés en dalles isolantes, les restes de bois pourront être utilisés comme combustible de chauffage et le plastique sera expédié dans des usines de fabrication d’emballage… D’autres optent également pour des chantiers courts, les panneaux en bois sont préfabriqués en usine facilitant le travail de construction de la maison, limitant beaucoup les déchets. Tous ces nouveaux usages sont indispensables pour réduire l’impact du bâtiment sur la planète. Le bruit, les troubles du voisinage et même la poussière sont également contrôlés dans certains référentiels.

Dans une maison écologique, le poêle à pellets offre une excellente solution de chauffage.© Jotul

Raison n°2 : vous ferez des économies sur vos factures

Saviez-vous qu’en France, le secteur du bâtiment restait le plus grand consommateur d’énergie ? Donc aussi le plus important émetteur de gaz à effet de serre. Les maisons conformes à la RT 2012 consomment en moyenne 50 kWh par an et par mètre carré soit trois fois moins qu’auparavant ! Les réalisations écologiques, particulièrement bien isolées, dépassent souvent largement ces seuils. Le label passif permet même de se passer quasiment de chauffage. Il est tout de même conseillé d’avoir un système d’appoint. Opter de préférence pour un système utilisant les énergies renouvelables comme un poêle à bois ou à pellets, ou encore une chaudière thermodynamique. « En moyenne, dans une de nos maisons, vous paierez autour de 100 € de chauffage par an », note Emmanuel Worms.  

La prochaine réglementation thermique (2020) ira encore plus loin en imposant des bâtiments neufs décarbonés et surtout capables de produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Comment ? En produisant de l’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques ou à une pile à combustible. « Pour l’instant les capacités des batteries pour stocker cette électricité sont encore insuffisantes pour permettre aux maisons d’être autonomes, mais dans les années à venir les choses devraient progresser dans ce sens », explique Stéphane Weber. Et en installant un récupérateur de pluie, vous pourrez même faire des économies sur votre consommation d’eau. Pour l’instant, cette eau ne peut être utilisée que pour les toilettes, l’arrosage du jardin et éventuellement le lavage du linge. Toutefois, sachez que d'un point de vue budgétaire, il faudra compter un supplément d'au minimum 1.000 €.

Pour profiter d'un air sain, utiliser des produits de qualité comme cette peinture dépolluante. Ondi Pur. www.zolpan.fr© Zolpan

Raison n°3 : vous préservez votre santé

Faire construire une maison écologique c’est aussi prendre soin de votre famille. Asthme, allergies, rhinites… la pollution de l’air de votre maison n’est pas à prendre à la légère. Selon la commission européenne, la dégradation de la qualité de l’air est responsable d’un décès sur huit au niveau mondial ! La cause ? Les polluants extérieurs et surtout les composés organiques volatils (COV) qui proviennent de certains meubles, colles, parquets et autres moquettes.

Dans une maison vraiment écologique, votre constructeur n’utilise que des produits naturels et sains (peintures sans COV, parois dépolluantes…) réduisant d’autant les émissions polluantes à l’intérieur de votre maison. Mais il faut aussi s’assurer que la ventilation soit de qualité. « La meilleure solution c’est d’opter pour un système de VMC double flux. Toutes les particules nocives de l’air entrant seront filtrées », détaille Stéphane Weber. La VMC assure le renouvellement de l’air et empêche l’humidité de s’infiltrer dans votre maison. Elle réchauffe aussi l’air entrant en hiver et le rafraîchit en été grâce à un système d’échangeur thermique.

Bon à savoir : Si vous venez d’acheter des meubles fabriqués en bois aggloméré et contenant des colles toxiques, il est conseillé de les stocker au moins quinze jours dans un endroit à l’abri avant de les installer dans la maison.

lumière naturelle pour le plus grand confort des habitants. www.lumicene.com - © Maisons Oxygène (Lumicene)">Les maisons écologiques font le plein de lumière naturelle pour le plus grand confort des habitants. www.lumicene.com© Maisons Oxygène (Lumicene)

Raison n°4 : vous améliorez votre bien-être

Toutes les études le prouvent, vivre dans une maison écologique participe au bien-être des individus. « Nos clients nous ont fait part de cette “atmosphère plus agréable” qu’ils ressentent par rapport à leur ancien logement », indique Stéphane Weber.  Il y a plusieurs raisons à ce sentiment. Evidemment la qualité de l’air est un facteur important puisqu’elle réduit la fréquence des crises d’allergie et d’asthme. Mais celle de la lumière participe aussi au bien-être des individus. « Les maisons écologiques sont construites dans le respect des grands principes de l’architecture bioclimatique. Il s’agit tout simplement de profiter de tous les bienfaits de la nature », précise Emmanuel Worms.

Concrètement, lors de la conception de la maison, les professionnels vont prendre en compte différents éléments comme la course du soleil, l’environnement extérieur (végétation, voisinage), l’orientation du terrain et sa typologie… Les apports solaires permettent de chauffer la maison en hiver. Mais les apports lumineux sont aussi primordiaux car ils permettent de profiter des bienfaits de la lumière naturelle le plus longtemps possible. Cette lumière douce est bien moins fatigante pour les yeux que la lumière artificielle.

Pour être complète, la démarche écologique intégrera des éléments de protection des ondes électromagnétiques. « C’est encore un phénomène nouveau auquel tout le monde n’est pas sensibilisé mais nous proposons notamment de blinder les gaines électriques pour atténuer le phénomène », explique Stéphane Weber. Autre astuce, on peut placer des coupe-circuits sur les compteurs électriques.

Rendez-vous en 2017 à Metz pour tout connaître de l'habitat bien-être. www.espaceconvivium.fr

Enfin les maisons écologiques misent sur le confort acoustique. Il faut se protéger à la fois des bruits provenant de l'extérieur mais aussi de ceux provenant des autres pièces de la maison. De nombreux matériaux offrent désormais d’excellentes performances comme le béton cellulaire. A l’intérieur, il faudra renforcer les cloisons en rajoutant des isolants entre les cloisons (laine de bois, ouate de cellulose). Les bruits pouvant être une source de stress, une excellente isolation phonique jouera largement sur votre bien-être.

Tout savoir sur l’habitat vert
Début 2017 ouvrira à Metz, dans la Zone Europarc Norroy-Le-Veneur, Convivium, un espace inédit autour du bien-vivre. Le concept est simple : sur un espace de 1.200 m², les visiteurs seront immergés dans un univers entièrement consacré à l’habitat sain, la nourriture saine et le bien-être en général. Salle de conférence, maison témoin, café-restaurant… Convivium imaginé par Innov'Habitat se propose d’être un vrai lieu d’information et d’échange citoyen. Il s'agira d'un des plus grands bâtiments à énergie positive de la région Grand Est.
Renseignements : http://espaceconvivium.fr/www.innovhabitat.fr

Raison n°5 : vous capitalisez sur l'avenir

Le saviez-vous ? Plus une maison est performante (donc écologique), plus elle prend de la valeur au fil du temps. « Basés sur l’examen des actes de vente, les travaux de l’association notariale Dinamic ont prouvé qu’une maison qui affiche un A ou un B sur le diagnostic de performance énergétique – c’est le cas du neuf – se revend à meilleur prix que si elle est classée E ou F », remarque Me Clémentine Delafontaine, déléguée à la communication à la Chambre des notaires des Savoie. Bref, faire construire écolo, c'est une façon de s'enrichir. 

D’après les chiffres de l’association Dinamic, une maison qui arbore un A sur son étiquette énergie vaut 12% de plus qu’une villa catégorisée D en Bretagne, 10% de plus en Normandie ou encore 9% de plus en Aquitaine. Si l’on n’a pas encore de recul sur les maisons passives ou à énergie positive (elles sont trop récentes pour être revendues et donc entrer dans les bases de calcul de Dinamic), il y a fort à parier qu’elles profiteront elles aussi de l’émergence de la valeur verte dans le paysage immobilier français.

Publié par
© construiresamaison.com -