Maison : les aides pour construire

Prêt à taux 0% ou PTZ, avantages fiscaux... Les pouvoirs publics vous proposent des coups de pouce pour faciliter votre projet de construction.

Même en période de rigueur budgétaire, les pouvoirs publics maintiennent des aides financières. Elles sont principalement destinées aux familles modestes qui souhaitent accéder à la propriété, autrement dit aux primo-accédants. A ces dispositions décrites ci-dessous s’ajoutent des taux d’intérêt qui ont toutes les chances de rester bas et des constructeurs qui s’efforcent de faciliter les projets de leurs clients en les aidant à trouver leur terrain et leur crédit ou encore en prenant en charge les formalités. 

Le Prêt à taux 0% ou PTZ. C'est la principale aide à l'accession à la propriété. Distribué par la plupart des banques, c'est un crédit gratuit (il n'y a pas d'intérêts à payer). Pour l'obtenir, il ne faut pas avoir été propriétaire de sa résidence principale pendant les deux années qui précèdent la demande. Il faut aussi respecter des plafonds de ressources (51.000 € par an pour une famille de trois personnes dans une métropole régionale de plus de 250.000 habitants par exemple). Ce qu'il faut retenir, c'est que plus de 80% des Français peuvent décrocher un PTZ. Le montant dépend de la composition de la famille et de l'adresse de la maison. Au maximum, le PTZ peut atteindre 138.000 €.

A noter : pour tout savoir sur le PTZ, consultez notre dossier spécialement dédié. Il détaille ce dispositif et ses différentes conditions et vous permet de savoir comment en profiter pour financer votre projet de construction.

Le prêt à l'accession sociale ou PAS. C'est un prêt réglementé. Distribué par les banques ayant signé une convention avec l'Etat, il est accordé sous conditions de ressources (les mêmes que celles du PTZ). Il peut financer la maison et/ou le terrain. Le bien payé avec un PAS doit constituer la résidence principale de l'emprunteur. Il est pour partie garanti par l'Etat et certains frais sont réduits (hypothèque et émoluments du notaire). Attention : en 2018, le PAS n'ouvre plus droit à l'APL Accession pour les logements neufs et les projets de construction. Seuls les achats dans l'ancien en secteur rural et dans les petites villes peuvent en bénéficier.

Les autres aides à l'accession. Si vous êtes salarié dans une entreprise privée de plus de dix personnes, vous pouvez bénéficier du prêt Action Logement. Le montant varie, selon l'adresse de la maison, de 7.000 à 25.000 € et le taux est de 1%. Pour l'obtenir, renseignez-vous auprès du service du personnel de votre entreprise. Pensez aussi aux différentes formules d'épargne logement (plan ou compte épargne logement). Elles ouvrent droit à un prêt dont le taux n'est pas forcément compétitif mais qui est considéré comme de l'apport personnel par les banques. Ce qui facilite l'obtention de votre crédit.

Les donations. Chaque parent peut donner à chacun de ses enfants, tous les quinze ans, 100.000 € sans avoir de droits à payer au fisc. Une somme ramenée à 31.865 € pour les donations des grands-parents aux petits enfants. cette solidarité familiale peut aider à constituer un bel apport personnel, ce qui est toujours bien vu par les banques. Autre possibilité, même si ce n'est pas une aide de l'Etat : le prêt familial. Un coup de pouce qui doit être matérialisé par écrit et qui doit être remboursé pour ne pas être considéré par le fisc comme une donation déguisée.

L'avantage fiscal Pinel. Les particuliers qui font construire une maison pour ensuite la donner en location peuvent bénéficier d’un  avantage fiscal : le dispositif Pinel. Il compte pour 12% du prix du projet s’ils louent six ans, 18% s’ils louent neuf ans et 21% s’ils louent douze ans. L’avantage est calculé en fonction d’un prix plafond de 300.000 € et il ne concerne que les secteurs où la demande en logements est forte. Il est possible d'en bénéficier même si on loue à ses parents ou à ses enfants. Il faut respecter des plafonds de loyers et de ressources des locataires, mais ces conditions n'ont rien de dissuasif. De nombreux constructeurs proposent des offres spécial investisseurs en locatif. Elles comprennent le terrain, la maison, le financement et un ensemble de garanties (assurance loyers impayés par exemple). N'hésitez pas à vous renseigner ! 

Des coups de pouce tous azimuts !
Certaines banques, certains constructeurs proposent ponctuellement des financements complémentaires très attractifs. Il s'agit notamment de crédits à taux réduit (1% pour 80.000 € empruntés par exemple), voire de prêts gratuits. N'oubliez pas non plus qu'en montant un bon dossier et en faisant jouer la concurrence entre les banques, vous pouvez décrocher un bon taux, un crédit adapté à l'évolution de votre situation, des assurances bon marché et des garanties au meilleur prix. Pour savoir comment faire, consultez notre dossier Comment obtenir le meilleur crédit.

Publié par
© construiresamaison.com -