Planchers, plafonds, murs chauffants : une alternative aux radiateurs

Il n'y a pas que les radiateurs fixés aux murs qui permettent de se chauffer. Le plancher, le plafond et les murs peuvent aussi servir d'émetteurs de chaleur.

Le plancher chauffant

Le chauffage par le sol a fait d'énormes progrès. Il n'est plus synonyme de jambes lourdes et de varices comme autrefois. Aujourd'hui, il diffuse une chaleur douce et agréable dans toute la maison. Autres avantages : il est silencieux, peu encombrant (il n'y a plus de radiateurs aux murs) et surtout, il assure une remarquable sensation de bien-être car il diffuse sa chaleur par rayonnement.

Le plancher rayonnant électrique (PRE)

C'est un équipement très confortable. Car il transforme le sol en un « super radiateur », qui diffuse une chaleur douce et rayonnante. Cette chaleur se propage partout dans la pièce : aux objets, parois... Il fonctionne grâce à un câble déroulé sur des plaques au sol où il est encastré selon un calepinage prédéfini. L'alimentation s'effectue par une « liaison froide » raccordée au secteur. Le sol est ensuite recouvert par une chape de béton ou des plaques sèches avant de recevoir un revêtement de sol adapté (parquet, carrelage...).

  • Avantages : l'entretien du plancher chauffant électrique est quasi nul et sa pose est peu coûteuse.
  • Inconvénients : il fonctionne à l'électricité, l'une des énergies les plus chères à la consommation. Pour éviter une flambée des factures énergétiques, une bonne isolation et des programmateurs de température sont indispensables.

Le plancher chauffant hydraulique

Contrairement au plancher chauffant électrique qui fonctionne avec un câble pris dans la dalle, le plancher chauffant à eau, basse température, diffuse sa chaleur par un réseau de tubes.

  • Avantages : Il peut fonctionner avec n'importe quelle énergie : gaz (chaudière à condensation par exemple), fioul, électricité, énergie renouvelable (pompe à chaleur), solaire, bois. Il peut également être réversible. C'est-à-dire qu'en été il rafraîchit la maison en faisant baisser la température de 5 à 6 degrés. C'est le système de chauffage le plus rentable à l'usage. Il est recommandé en construction neuve et dans le cadre d'une réhabilitation d'envergure.
  • Inconvénients : il réclame un investissement initial élevé et un entretien régulier par un technicien.

Le plafond chauffant

Confort, souplesse d'utilisation, absence d'entretien… Les plafonds rayonnants offrent les mêmes qualités que les planchers chauffants. Ils sont composés d'un film chauffant collé au plafond sur un panneau isolant. Ce film diffuse une chaleur douce, sans aucune sensation de froid au contact des murs et des fenêtres. Un thermostat électronique régule la température.

  • Avantages: ils sont particulièrement adaptés aux grands espaces décloisonnés et aux belles hauteurs sous plafond. Ils sont totalement invisibles une fois posés.
  • Inconvénients : leur mise en œuvre réclame  un espace de 60 à 80 millimètres sous plafond. Coût du plafond chauffant : entre 60 et 90 € le mètre carré.

Les murs chauffants

Encore peu répandu en France, le chauffage mural est très en vogue en Allemagne. A l'instar des planchers chauffants, les murs chauffants en tubes de cuivre fonctionnent à basse température (environ 30 °C).

  • Avantages : les murs chauffants permettent de réaliser des économies d'énergie tout en améliorant le confort intérieur. Grâce à la conductivité thermique du cuivre, le système ne présente quasiment aucune inertie. Ce qui limite les déperditions d'énergie (le métal rouge est environ 1.000 fois plus conducteur qu'un plastique par exemple). Concernant la production de chaleur, le réseau de tubes peut être raccordé à tous types de générateurs.
  • Inconvénients : le prix  est encore élevé (80 à 100 € le mètre carré)
Publié par T. Bibas
© construiresamaison.com -