Maison : radiateurs et chauffage au sol

Le plancher chauffant procure une chaleur douce et économique, tout en apportant, grâce à son intégration dans le sol, une solution esthétique et gain de place. De leur côté, les radiateurs comptent parmi les éléments clés de votre bien-être. Economes et performants, ils répondent à tous les budgets.

Les atouts du chauffage au sol

Gain de place, absence de poussière et haut niveau de confort expliquent le succès du plancher chauffant en maison neuve ces dernières années. Pour une même sensation de confort, le sol chauffant permet de baisser la température ambiante de 2 ou 3 °C par rapport à un système de chauffage conventionnel. Deux options sont envisageables : à boucle d’eau chaude sur chaudière ou pompe à chaleur, ou électrique. Quelle que soit la solution choisie, le dimensionnement sera réalisé par un cabinet d’étude thermique. Explications.

Comment ça marche ?

Le plancher chauffant à boucle d’eau chaude ou hydraulique est le système qui assure le plus grand confort. Il est composé d’un réseau de tubes incorporés à la chape ou à la dalle du salon, en général relié à une chaudière basse consommation ou à une pompe à chaleur air/eau. Il diffuse la chaleur par rayonnement. Résultat, la température procurée est homogène, enveloppante, et ce quel que soit l’endroit de la pièce où l’on se trouve. Autre avantage, les planchers chauffants hydrauliques, basse température, produisent un chauffage très agréable, sans pour autant que l’eau qui circule dans les tubes du plancher soit très chaude, environ 30/35°.

Solution exclusive pour planchers bas sur vide sanitaire, le Milliwatt chauffant intègre le chauffage directement dans la dalle de compression , Système Milliwatt.

Econome, le chauffage au sol ?

Si le plancher chauffant coûte plus cher à l’installation que des radiateurs (il faut compter entre 70 et 100 € le mètre carré hors entretien annuel), il se montre économique à l’usage. Une régulation pièce par pièce est en effet possible.
Par ailleurs, la chaleur diffusée étant homogène, sans déperdition, on peut opter pour une température de confort plus basse qu’avec un autre type d’émetteur. On estime qu’un plancher chauffant offre la même sensation de confort à 18° qu’un autre mode de chauffage à 20°. D’où une sérieuse économie d’énergie.

Certains industriels (Acome, la Chape Liquide®, etc.) ont conçu une nouvelle génération de sol chauffant –Thermactif® – qui assure une montée en température plus rapide. Vingt minutes suffisent pour ressentir la chaleur contre une heure trente en moyenne pour un plancher traditionnel.

Quelle énergie ?

Pour fournir l’eau chaude nécessaire à l’alimentation du plancher chauffant hydraulique, plusieurs solutions sont envisageables. Vous pouvez opter pour une chaudière gaz naturel, au propane sur cuve et même au fioul. Dans tous les cas, vous choisirez un appareil à condensation. Il optimise la combustion, ce qui permet d’économiser de l’énergie.

L'étude thermique de la maison va permettre de trouver le bon dimensionnement du plancher chauffant. www.cochebat.org

Le plancher chauffant peut aussi fonctionner grâce à une énergie renouvelable. Il peut s’agir notamment de l’énergie puisée dans le sol ou dans l’air (géothermie/aérothermie) via une pompe à chaleur. Ou pourquoi pas, opter pour un système hybride, couplant pompe à chaleur et chaudière. Il est également possible de raccorder le plancher chauffant à une chaudière bois avec régulation.

Pour quelles pièces ?

Dans une maison de plain-pied, si les acquéreurs souhaitent un plancher chauffant, celui-ci est le plus souvent installé sur toute la surface habitable. Dans les maisons à étage, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Généralement, les acquéreurs optent pour le plancher chauffant en rez-de-chaussée, dans les pièces de jour, tandis que les chambres, à l’étage, sont équipées de radiateurs.
Certains préfèrent avoir du plancher chauffant également à l’étage. Ce qui n’est pas un problème, puisque la régulation peut être faite pièce par pièce. Des thermostats sont alors connectés à des micromoteurs, qui ouvrent et ferment le débit d’eau de la pièce concernée. Atout supplémentaire, le plancher chauffant est compatible avec la plupart des revêtements de sol.

Le plancher chauffant reprend le fonctionnement du traditionnel chauffage central, un dispositif qui a fait ses preuves ! www.acome.fr

Quelles dimensions ?

Le dimensionnement du plancher chauffant doit être établi avec soin. Le constructeur fournit au fabricant les plans et surfaces des pièces à chauffer, et l’étude thermique réalisée par un bureau d’études. C’est cette étude thermique qui indique quelle puissance de chauffage il va falloir délivrer dans la maison. Elle donne les éventuelles déperditions de la construction. Le fabricant prépare ensuite le tracé du circuit en amont. Il détermine le quantitatif, le besoin en produit. Un calepinage précis de ce qui devra être mis en œuvre par le plombier-chauffagiste est établi. 

Le plancher électrique
Le plancher chauffant rayonnant électrique fonctionne grâce à un câble déroulé sur des plaques au sol où il est encastré selon un calepinage prédéfini. L’alimentation s’effectue par une « liaison froide » raccordée au secteur. Le sol est ensuite recouvert par une chape de béton ou avant de recevoir un revêtement adapté (parquet, carrelage...). Le bâti des maisons qui reçoivent cette solution doit être davantage isolé, comme le veut la réglementation (RT 2012).

Les radiateurs font leur show

Inspiration japonaise pour ce radiateur sèche serviettes en pierre Olycale, pour davantage de fonctionnalité, il est équipé d'une grande barre finition noir chaudron, version électrique ou eau chaude, design Johanne Cinier, à partir de 2542 EUR , www.cinier.com

Diffuser et réguler la chaleur dans la maison mais pas seulement... Economes et performants, les radiateurs se piquent désormais d’esthétisme. Et ce n’est pas le fabricant français de chauffage et chauffe-eau Atlantic qui affirmera le contraire. En lançant le premier concours de design sur le thème du radiateur, il impose durablement cette tendance à la personnalisation, voire à la réalisation sur mesure constatée ces dernières années.

Cette première édition avec un jury placé sous la présidence de la designer Matali Crasset a couronné parmi 150 projets, celui de Roman Pin. Son « radiateur tissé » est une réinterprétation du radiateur traditionnel électrique. Semblable à une vaste résille en céramique entourant un fil chauffant, il a l’avantage d’être très souple, ce qui lui permet d’épouser diverses configurations comme l’angle d’une pièce ou une montée d’escalier.

Prix « Talent du design » Atlantic, le radiateur tissé du designer Roman Pin est une élégante réinterprétation du radiateur électrique traditionnel. Sa forme souple offre innombrables configurations dans tous les espaces , pas commercialisé, www.atlantic.fr/

Dans le sillage de ces jeunes pousses imaginatives, plusieurs fabricants se sont également évertués à faire de nos appareils chauffants de vrais créateurs d’ambiance. En panneaux ou en tubes, graphiques ou épurés, fixés sur un pan de mur ou au ras du sol, ils adoptent les formes les plus classiques comme les plus inattendues, jusqu’à revêtir l’aspect d’un triangle, d’un miroir ou encore d’une échelle. Certains modèles à mi-chemin entre tapis et couverture chauffante ouvrent une nouvelle voie en intégrant des bandes textile. Elles permettraient, selon leur concepteur, d’accumuler la chaleur des rayons du soleil en hiver et en été de restituer la fraîcheur emmagasinée la nuit.

Élément du décor. Le panneau radiant Comfort Calor® est constitué de deux feuilles de verre trempé et d'un miroir. Le verre peut être peint, décoré imprimé ou sérigraphié dans une grande variété de finitions, modèle Freit, à partir de 1854 EUR, www.cascade-bain.com

Originaux certes mais sans se départir de leur fonctionnalité. Les nouveaux modèles savent indéniablement se rendre utiles. Ils s’accessoirisent de barres porte-serviettes ou porte-torchons, font office de rampes d’escalier ou de garde-corps et trouvent place dans l’univers feutré de vos chambres sous forme de paravent ou de claustras chauffants. Coloris toniques ou pastel, rendus mats ou brillants, leur aspect participe également à l’effet recherché. Bref leur diversité vous permet de les intégrer plus facilement quelle que soit l’ambiance du lieu qui les accueille. Reste à faire votre choix entre une version électrique ou hydraulique.

Le radiateur hydraulique
Raccordés à une boucle d’eau chaude alimentée par une chaudière ou une pompe à chaleur (Pac), les radiateurs hydrauliques allient les
avantages du rayonnement et de la convection en conservant une bonne qualité d’air. Les dernières générations intègrent des technologies de pointe. Pour compenser la température basse du chauffage, le surdimensionnement n’est plus nécessaire grâce à un ventilo-convecteur installé sur le radiateur. Une conception qui garantit non seulement une optimisation des rendements adaptée aux Pac et aux chaudières à condensation mais permet aussi à l’appareil de réagir instantanément aux variations de température.

Quel radiateur électrique ?
Les panneaux rayonnants ou radiants sont équipés d’une résistance qui chauffe à haute température une plaque d’acier, de fonte ou d’aluminium protégée par une tôle ou une grille. La façade peut être habillée de pierre, métal ou verre. Au phénomène de convection, s’ajoute le rayonnement infrarouge, ce qui assure une diffusion agréable de la chaleur.
Les radiateurs à inertie ou à chaleur douce. La résistance électrique chauffe un liquide caloporteur qui tourne en circuit fermé dans l’appareil, ou un noyau de fonte ou de céramique. Dans le premier cas, on parle de radiateurs à inertie fluide ; dans le second, à inertie sèche. Les deux systèmes restituent progressivement les calories pour une chaleur douce, uniforme et durable.

Les sèche-serviettes
Ces appareils se déclinent en version électrique, en version hydraulique et en version mixte. Leurs points forts ? Leur montée en puissance extrêmement rapide. Ils diffusent en un temps record une chaleur douce et agréable dans la pièce tout en permettant à votre linge de toilette de sécher plus rapidement. Quelques modèles plus évolués disposent même d’une fonction ventilation. Côté look, les fabricants rivalisent d’inventivité.

Programmer son chauffage
Un thermostat par zone de vie et une programmation sont indispensables pour réduire sa consommation tout en maximisant son confort. Ces solutions sont disponibles aussi bien pour le chauffage central que pour les radiateurs électriques. De plus en plus de thermostats dits intelligents ont fait leur apparition ces dernières années. Ce sont des appareils équipés de capteurs et d’algorithmes qui prennent en compte votre rythme de vie. Le thermostat va automatiquement détecter votre présence ou des événements exceptionnels (ouverture de fenêtre, etc.) et intégrer ce paramètre dans sa régulation.

 

 

Publié par
© construiresamaison.com -