Les cheminées à foyer fermé

La cheminée à foyer fermé a encore le droit de cité dans les maisons conformes à la Réglementation thermique 2012. Elle est esthétiques et efficaces.

Même si elles ne peuvent pas être prises en compte en tant que chauffage principal dans la nouvelle Réglementation thermique, les cheminées à foyer fermé sont efficaces et peuvent largement suppléer le chauffage principal.

 Les cheminées à foyer fermé

Pour se chauffer efficacement, inutile de choisir une cheminée à foyer ouvert. Leur rendement dépasse rarement les 10 %. Par opposition, la cheminée à foyer fermé dispose d'un corps de chauffe en acier ou en fonte fermé par une porte vitrée. Son rendement varie selon les modèles de 30 à 70 % et son autonomie peut atteindre une dizaine d'heures. Au-delà des performances, le choix du foyer sera d'abord d'ordre esthétique et adapté au style de la cheminée et à l'implantation. Là encore tous les styles cohabitent, du plus contemporain au plus traditionnel.

La forme de la vitre pourra être droite, cintrée, prismatique... Les foyers peuvent n'avoir qu'une seule face vitrée, deux vitres pour une installation en angle ou trois faces vitrées pour une installation en séparation de pièce. Quelle que soit la forme, on retrouve le plaisir visuel du feu et les performances. Il existe aussi des cheminées poêles qui combinent l'esthétique des poêles à bois et la fonctionnalité des foyers fermés.

Une porte latérale ne permet qu'une ouverture vers l'avant. La porte à guillotine est une porte relevable vers le haut. Elle peut disparaître dans le tablier de la cheminée. Ainsi la cheminée donne l'impression d'un foyer ouvert. Contrairement au poêle qui trouve sa place un peu partout dans la maison, la cheminée devra être adossée à un mur. Sa pose devra respecter les normes de sécurité édictées dans le Document technique unifié en vigueur.


Publié par
© construiresamaison.com -