Entretenir la cheminée

Un ramonage bisannuel et un nettoyage régulier du foyer garantiront un bon niveau de sécurité et amélioreront les performances de votre installation de chauffage.

On ne plaisante pas avec la sécurité d'une cheminée. Si l'installation n'est pas régulièrement entretenue, il y a un risque réel d'incendie.

Une installation techniquement conforme

La pose d'une cheminée à foyer fermé ne s'improvise pas. C'est une affaire de spécialiste. Seul un professionnel qualifié saura déterminer le bon emplacement et respecter toutes les règles de sécurité. 

Le conduit de fumée doit répondre à un certain nombre d'exigences techniques. Il doit d'abord être estampillé NF et/ou être sous avis technique officiel. Si ce n'est pas le cas, ce peut être une cause de déchéance de la garantie de la police d'assurance. La distance de sécurité (écart au feu)  est un point  essentiel. Il s'agit de la distance à respecter entre la paroi extérieure du conduit de fumée et les matériaux combustibles les plus proches. Elle varie en fonction des produits (boisseau terre cuite, conduit  métallique...).

Décendrage

Contrairement aux granulés, la combustion des bûches génère des cendres. Pour maintenir les performances de votre cheminée, il faut la décendrer régulièrement. L'excès de cendres ne favorise pas une bonne combustion et peut aussi déformer la grille du foyer. Pour les éliminer,  utilisez un aspirateur conçu à cet effet ou encore une balayette. L'allumage du bois s'en trouvera grandement facilité.

Choisir le bon bois

Tous les bois ne se valent pas ! Mieux vaut utiliser du bois de feuillus (chêne, hêtre...). Leur densité assure une combustion plus longue. Mieux vaut éviter les résineux. Non seulement ils brûlent rapidement mais en plus ils encrassent le foyer et le conduit. Il convient aussi de brûler un bois bien sec et et propre. Un bois humide, fraîchement coupé, dégage beaucoup trop d'eau, donc de fumées.

Une cheminée n'est pas un incinérateur. On ne brûle pas de bois traité, verni, ni de vieux meubles et a fortiori d'aggloméré ou de mélaminé. Leur combustion nuira à la longévité de la cheminée, engendrera des émissions polluantes et encrassera le foyer et le conduit.  

NF Bois
En achetant un bois certifié NF Bois de chauffage, vous disposerez de toutes les informations pour estimer la qualité (essences), la longueur, le niveau d'humidité et la quantité livrée en stères.

Ramonage obligatoire

Le ramonage est obligatoire. Après une saison de chauffe, le conduit de fumée est encrassé. Souvent à l'origine de nombreux incendies, il doit être ramoné chaque année. Des suies et des goudrons inflammables s'y accumulent, peuvent prendre feu et enflammer tout le conduit ou causer des intoxications au monoxyde de carbone.

Le ramonage est prescrit comme une obligation par arrêté préfectoral ou municipal. Le plus souvent deux interventions mécaniques sont prescrites. L'une en début de saison de chauffe et l'autre en milieu.

Affaire de spécialiste
Seul un ramoneur professionnel peut intervenir sur votre conduit de fumée. Il est outillé et connaît bien le métier. Une fois le travail réalisé, il vous remettra un certificat de ramonage que vous pourrez faire valoir auprès de votre assurance en cas de sinistre.


Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure