Maison : le chauffage au gaz

Publié par -

Une réglementation (la RT 2012) favorable, des chaudières plus performantes, beaucoup de confort grâce au plancher chauffant ou aux radiateurs hydrauliques : autant de raisons qui font du gaz une source d'énergie très utilisée dans la construction de maisons neuves.

La réglementation thermique actuelle, la RT 2012, est favorable au gaz. Avec lui, elle considère qu'il faut un kWh d’énergie primaire pour produire 1 kWh d’énergie finale (celle qui est utilisée dans la maison). Techniquement parlant, elle lui applique un coefficient de conversion égal à 1. Alors que pour l'électricité, ce même coefficient de conversion est fixé à 2,58. Pour compenser, la maison équipée d’un chauffage électrique devra être davantage isolée qu’une villa chauffée au gaz. Le coût de construction de cette dernière sera donc moins élevé.

La maison et le gaz naturel en réseau

Chaudière à condensation. Si votre maison est raccordée au réseau de GrDF, vous l'équiperez d'une chaudière à condensation. Comme son nom l'indique, elle condense la vapeur d'eau émise lors de la combustion du gaz, ce qui permet de récupérer de l'énergie. A la clé : un rendement (rapport énergie consommée/énergie produite) supérieur à 100 % ce qui vous fait faire des économies et limite vos émissions de gaz à effet de serre.

Le prix des chaudières. Les chaudières à condensation ne se contentent pas d’être économes à l’usage. Elles sont désormais plus petites, donc moins encombrantes, ce qui leur permet de trouver facilement une place dans la maison (certains modèles peuvent s’installer dans la cuisine). Côté prix, l’entrée de gamme démarre à 2.000 € l’appareil hors pose. Prenez en compte le coût du contrat d'entretien de l'appareil (soit en moyenne de 100 à 150 € par an à titre indicatif).

Plancher chauffant. Avec le gaz, vous serez équipé du chauffage central. Vous pouvez opter pour un plancher chauffant. Ici, les tuyaux dans lesquels l'eau chaude circule sont noyés dans la dalle. La température est limitée à 28° C, ce qui supprime « l'effet jambes lourdes ». Le plancher chauffant stocke les calories (inertie thermique) pour les restituer dans la maison, d'où des consommations réduites en hiver. Sa montée en température peut être un peu longue.

Radiateur hydraulique. Lles planchers chauffants nécessitent des chapes béton spécifiques, qui augmentent le prix de la maison. Pour faire baisser la facture, vous pouvez choisir des radiateurs hydrauliques. Les fabricants vous proposent de très nombreux modèles aux formes comme aux couleurs très variées et aux volumes réduits. Vous pourrez ainsi faire de vos radiateurs d'authentiques éléments de décoration. Les modèles de base en acier débutent à 100 € l'unité hors pose. 

Propane et maison individuelle

Installer une citerne. Si vous n’êtes pas raccordé au réseau GrDF, vous pouvez quand même employer le gaz grâce au propane. Une citerne suffira pour une maison isolée. Plus petite grâce à la consommation réduite des chaudières à condensation, elle peut s'enterrer pour une meilleure esthétique du jardin.

Règles de sécurité. Laissez un accès libre à la citerne. Ménagez des distances autour de l’installation. Vous ne pourrez pas stationner une voiture, faire un barbecue ou planter des arbres dans un rayon de 1,5 m autour de la citerne si elle est enterrée et de 3 m si elle est implantée à l'air libre.

Les tarifs du gaz en citerne. La location et l'installation de la citerne vous coûteront entre 50 et 250 € par mois. Attention : ces chiffres sont donnés à titre purement indicatif. Faites faire des devis auprès des énergéticiens pour comparer les propositions. Vous ne payez que ce que vous consommez. Un système de télérelevage avertit le distributeur quand la citerne est presque vide. Ce qui évite les ruptures d'approvisionnement.

Installations en réseau. Pour les communes et les lotissements non desservis par GrDF, les fournisseurs (Primagaz, Butagaz, Antargaz, Totalgaz, etc.) proposent des installations en réseau, avec facturation au compteur individuel. Outre une consommation maîtrisée, cette solution évite la corvée de remplissage puisque le stockage se fait dans une grande citerne qui dessert les habitations.

 

Radiateurs et planchers chauffants. Côté chauffage proprement dit, les équipements sont les mêmes que pour le gaz naturel en réseau. Vous opterez pour une chaudière à condensation. Les calories seront distribuées dans la maison par un plancher chauffant hydraulique ou par des radiateurs. Le tout sera accompagné de thermostats pour piloter le confort et d’un système de suivi des consommations.