La pompe à chaleur en dix questions

En quelques années la pompe à chaleur est devenue le mode de chauffage le plus installé dans les maisons neuves. Réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Selon le baromètre " Energie 2017 " réalisé pour le compte de Domexpo, la pompe à chaleur (Pac) est le système de chauffage plébiscité par les acquéreurs de maisons neuves. Près de 49% des maisons neuves en sont équipées selon EDF. D'année en année, elle grignote des parts de marché et s'installe sur la plus haute marche du podium. La pompe à chaleur air/eau est choisie par 37% des sondés. Une situation qui devrait durer et s'amplifier. Une récente étude de l'Ademe prévoit que les Pac équiperont 20% du parc résidentiel français en 2035 et 50% en 2050, avec un coefficient de performance qui passera de 3 en moyenne à 4. Dans la maison neuve le taux d'équipement est déjà très important. « En récupérant des calories dans l'air c'est un mode de chauffage très économique. Il faut compter sur un budget de 7.000 à 8.000 € avec des radiateurs muraux. Et 10.000 € avec un plancher chauffant », précise Eric Paulin, directeur marché résidentiel chez Atlantic.

Deux en un. Ce modèle réunit une pompe à chaleur monobloc Inverter DC et une colonne tout-en-un intégrant un module hydraulique et un ballon de stockage de 180 litres. www.chaffoteaux.fr

1- Comment marche une pompe à chaleur ?

Comme son nom l'indique, la pompe à chaleur capte les calories dans l'air ou dans le sol. Elle se compose d'un évaporateur, d'un compresseur, d'un condenseur et d'un détendeur qui fonctionnent en circuit fermé. Un fluide frigorigène (inoffensif pour l'environnement) circule dans la machine. Il passe de l'état liquide à l'état gazeux dans un évaporateur. C'est à ce stade qu'il récupère la chaleur de l'air. Il passe ensuite dans un compresseur qui augmente sa pression et sa température. C'est en arrivant dans le condenseur que la chaleur est transmise au circuit de chauffage. Une fois les calories transférées, le fluide traverse un détendeur thermostatique et retrouve son état initial en basse pression et basse température, avant de retourner à l'évaporateur.

Cette Pac air/eau fonctionne au R-32. Elle est respectueuse de l'environnement et affiche des performances très élevées. Rafraîchissement et eau chaude sanitaire sont également au programme. www.daikin.fr

2- Qu’est-ce que le Cop ?

C'est le Coefficient de performance de la Pac. Il correspond au rapport entre l’énergie thermique restituée pour le chauffage et l’énergie électrique consommée pour faire fonctionner la machine. Plus il est élevé et meilleures sont les performances. Le Cop varie entre 3 et 5 pour les machines les plus performantes.

Decoclim, la boîte en bois persiennée qui camoufle la pompe à chaleur sans nuire à son fonctionnement. www.decoclim.fr

3- La pompe à chaleur peut-elle fonctionner partout ?

Une pompe à chaleur peut fonctionner n'importe où et toute l'année. Mais les performances dépendant des températures extérieures, en cas de froid intense, le rendement baissera et un système d'appoint électrique prendra le relais. Cette résistance électrique provoquera une légère surconsommation. En revanche, la Pac géothermique n'est pas sensible aux variations saisonnières puisqu'elle extrait les calories contenues dans le sol à environ 0,60 cm de profondeur. Son rendement est constant quelle que soit la température extérieure.

4- Le fluide frigorigène est-il nocif pour l'environnement ?

Les anciennes pompes à chaleur utilisaient un gaz appelé R 22 qui a le défaut d'être nocif pour la couche d'ozone. Il est interdit dans les installations neuves depuis le 1er janvier 2015 et a été remplacé par le R 410 A qui est un gaz réfrigérant beaucoup moins nocif, non inflammable et stable. Certains fabricants commencent déjà à le remplacer par un autre gaz le R 32, plus performant et surtout possédant un potentiel de réchauffement planétaire encore plus faible.

5- Quelle est la durée de vie d’une pompe à chaleur ?

Si l'installation a été réalisée selon les règles de l'art, notamment par un installateur possédant le label Qualipac, l’Association française pour les pompes à chaleur estime qu'une Pac a une durée de vie moyenne d'une quinzaine d'années. A condition aussi que l'entretien préconisé par le fabricant soit réalisé régulièrement par un technicien qualifié.

Désormais les Pac sont connectées. www.viessmann.fr

6- Où installer la pompe à chaleur ?

La PAC peut être installée n'importe où. La discrétion est toujours mieux. Elle peut être installée soit dans un local technique, soit à l’extérieur de la maison. Attention toutefois aux nuisances sonores qui pourraient vous gêner ainsi que le voisinage. L’idéal est de l’accoler à un garage ou à une salle de bains. On ne dirige pas les ventilations vers les voisins et on s'éloigne des limites de propriété. Il faut également veiller à ne pas installer la machine sous une fenêtre. Surtout si c'est une chambre.

Il est possible de diffuser la chaleur des Pac air/air soit par des unités murales soit par des consoles. www.chauffage.hitachi.fr/particulier

7- Les pompes à chaleur font-elles du bruit ?

La qualité acoustique des machines a été considérablement améliorée depuis plusieurs années. Le niveau sonore et un autre critère de choix. Le compresseur de type SCROLL par exemple, utilisé par de nombreux fabricants, est très silencieux. Le bruit est alors presque imperceptible.

8- Peut-on aussi produire l'eau chaude sanitaire avec une pompe à chaleur ?

Il existe des pompes dites double service qui assurent le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire. Certains modèles disposent d'un ballon intégré. Elles regroupent dans un même bloc la machine thermodynamique et le ballon d'eau chaude sanitaire. D'autres les séparent. Cette solution permet un dimensionnement plus important. Il faut alors placer le ballon au plus près des points de puisage. La solution la plus courante est le ballon thermodynamique. C'est une solution aérothermique qui sert uniquement à produire l'eau chaude sanitaire.

9- Peut-on aussi rafraîchir la maison l'été avec une pompe à chaleur ?

L'été il est possible de rafraîchir la maison avec une Pac réversible. Il suffit d’inverser le sens du passage du fluide frigorigène dans le système. Le plancher chauffant réversible est alors relié à la Pac pour fonctionner en mode rafraîchissement. Seuls deux types de Pac réversibles permettent d’obtenir un rafraîchissement : la pompe à chaleur air-eau et la pompe à chaleur géothermique. La pompe à chaleur air/eau refroidit alors dans son échangeur l’eau qui circule dans les tuyaux du plancher et rejette les calories produites par le refroidissement du circuit hydraulique dans l’air extérieur.

Les Pac géothermiques captent les calories du sol. Leur rendement n'est pas perturbé par les aléas météorologiques. www.sofath.com

10- Quelles sont les différentes solutions techniques envisageables ?

Selon les derniers chiffres de l'Association française pour la pompe à chaleur, c'est la technologie air/eau qui s'impose en maison neuve. Les calories captées dans l'air sont restituées dans un boucle d'eau chaude qui alimente soit un plancher soit des radiateurs muraux. Des chiffres confirmés par Eric Paulin : « La pompe à chaleur air/eau est aujourd'hui la solution la plus prisée. Elle occupe environ 45% de parts de marché. ». Son principe technique consiste à récupérer les calories contenues dans l’air pour les transformer en chaleur qui va chauffer l'eau du réseau de chauffage. Les émetteurs de chaleur peuvent être un plancher chauffant, des radiateurs basse température et/ou des ventilo-convecteurs.

Autre possibilité : la Pac air/air. Dans ce cas les calories captées chauffent l'air et sont diffusées dans la pièce par des émetteurs adaptés. Si on équipe une seule pièce on parle alors de monosplit. Le système est constitué d’un groupe extérieur et d’un émetteur intérieur. Si plusieurs pièces sont chauffées on parle alors de multisplit, composé d’une unité extérieure et de plusieurs émetteurs intérieurs. Il existe aussi des solutions gainables qui jouent la discrétion.

Le sous-sol peut aussi chauffer la maison
La géothermie est une solution techniquement intéressante qui ne dépend pas de la météo. La pompe à chaleur récupère les calories du sol du terrain pour les transmettre aux émetteurs de chauffage qui fonctionnent en boucle d'eau chaude. L'installation nécessite la pose de capteurs dans le jardin. Le plus souvent ils sont horizontaux.

La Pac hybride
La Pac chaudière hybride combine deux énergies. Il y a d'un côté la pompe à chaleur et de l'autre une chaudière au gaz. Le fonctionnement repose sur une gestion intelligente des énergies. Il fait beau et les températures sont clémentes ? La Pac assure le chauffage. Les températures sont basses et le rendement de la Pac diminue ? C'est la chaudière à condensation qui affiche alors un meilleur rendement que la Pac. Les deux systèmes peuvent fonctionner simultanément.

Publié par
© construiresamaison.com -