Le solaire photovoltaïque

Publié par -

Et si votre produisiez de l'électricité grâce au soleil ? Pour en profiter, installez des capteurs photovoltaïques sur la toiture de votre maison neuve. Tarif de rachat, coût de l'investissement, choix du matériel... tout savoir sur cette énergie renouvelable.

L'astre solaire est plein de ressources. Source d'énergie quasi inépuisable et non polluante, il permet aujourd'hui, entre autres, de produire de l'électricité. Pour en bénéficier, vous devrez faire poser sur le toit de votre maison des panneaux photovoltaïques et les faire raccorder au réseau EDF. Ce dernier rachète ensuite à un prix attractif votre production personnelle qui sera réinjectée dans le réseau. Ce système incitatif, conçu afin de développer l'électricité photovoltaïque en France a été efficace. Le nombre d'installations de ce type s'est largement répandu ces dernières années.

Les origines de l'énergie photovoltaïque : En 1839, Edmond Becquerel fait une découverte majeure. Certains matériaux (comme le silicium) possèdent une caractéristique surprenante : sous l'effet de la lumière du soleil, ils sont capables de générer de l'électricité. Cette découverte est à l'origine de la technologie photovoltaïque telle qu'on l'utilise aujourd'hui. Les modules à intégrer sur les toitures se composent d'une multitude de petites cellules (en silicium) qui transforment l'énergie du soleil en électricité.

Le prix du photovoltaïque

C'est la question essentielle pour tous les particuliers qui souhaitent se lancer dans « l'aventure photovoltaïque » : combien ça coûte ? La réponse n'est pas simple car plusieurs éléments doivent être pris en considération comme la taille, la puissance et la qualité de votre équipement. Toutefois selon les professionnels du secteur, il vous faudra compter en moyenne entre 10.000 € et 14.000 € TTC pour une installation de 3 Kwc (kilowatt crête). Ce sont les panneaux eux-mêmes qui pèsent le plus sur cette facture globale, mais l'onduleur, les éléments de montage et évidemment la pose elle-même viennent aussi se rajouter. L'ensemble des démarches administratives (demander le raccordement au réseau EDF, prévenir les services d'urbanisme, inclure les panneaux dans votre permis de construire…) est souvent compris dans ce prix.

Dans le cadre de la construction d'une maison, cette somme représente un vrai surcoût. Mais n'oubliez pas que les panneaux photovoltaïques sont un véritable investissement. Grâce aux tarifs de rachat toujours avantageux proposés par ERDF, vous vous assurez une vraie rentrée d'argent, compensant au fur et à mesure la somme investie. De plus, vous pourrez sous conditions bénéficier d'une exonération d'impôts et certaines collectivités locales proposent des aides spécifiques. Pour connaître les aides proposées par votre région rendez-vous sur l'Espace info énergie le plus proche de chez-vous. www.infoenergie.org 

Tarifs de rachat : soyez vigilant Le dispositif de soutient au photovoltaïque continue mais les tarifs d'achat sont réajustables chaque trimestre. Les tarifs applicables jusqu'au 31 décembre 2013 dans le secteur résidentiel étaient fixés à 29,10 centimes d'euro par kWh pour les installations produisant moins ou égales à 9 Kwc (kilowatt crête) et intégrés au bâti. Pour une intégration simplifiée au bâti, ce tarif passe à seulement 18,17 centimes d'euro par kWh mais concerne les équipements produisant 36 Kwc ou moins. Dans tous les cas, ces tarifs et le rachat de l'électricité sont garantis pendant 20 ans.  Pour consulter la grille tarifaire actualisée rendez-vous sur le site du ministère de l'Ecologie et du Développement durable.A noter : Le décret du 7 janvier 2013 a introduit une petite nouveauté. Les tarifs d'achat seront bonifiés entre 5 et 10 % si vous optez pour des panneaux dont les composants ont été réalisés au sein de l'espace économique européen.

Des panneaux performants 

Le panneau photovoltaïque n'en finit pas d'évoluer. Les nouvelles technologies ont permis de réduire l'épaisseur des cellules, améliorant d'autant le rendement du matériel ainsi que son encombrement. Du côté de l'intégration esthétique, des progrès ont aussi été réalisés. Certains fabricants proposent des panneaux assortis à la couleur de votre toiture pour un résultat plus harmonieux. Les modèles noirs coordonnés aux couvertures en ardoise de certaines régions restent les plus courants. Les panneaux transparents se sont généralisés. Leur petit plus ? Ils permettent de faire passer la lumière entre les cellules et donc de diffuser une plus grande clarté à l'intérieur de la maison. Afin d'améliorer la production d'électricité, vous trouverez des panneaux bifaces capables de capter la lumière des deux côtés.

Pour faciliter la pose des panneaux, vous devrez évidemment disposer de la place nécessaire en toiture. L'inclinaison de la toiture et son orientation sont également des éléments clés. La surface de montage optimale sera celle qui bénéficie d'une orientation plein sud et d'une inclinaison de 30°. Si vous ne disposez que d'une orientation sud/est ou sud/ouest mais que votre inclinaison est comprise entre 25° et 60 °, le rendement ne sera que légèrement plus faible. Veillez également à éviter que vos modules ne soient exposés à ce qu'on appelle une ombre portée par la présence d'un arbre, d'une maison voisine mais aussi d'un simple poteau ou câble.

Photovoltaïque : n'oubliez pas le recyclageJusqu'à présent, rares étaient les fabricants à aborder cette question dans leurs arguments de vente. Une directive de la Commission européenne a récemment changé les choses, les obligeant à introduire cette problématique dans le cycle de production. Certains industriels n'ont toutefois pas attendu cette directive pour s'en préoccuper. L'association PV Cycle met ainsi à la disposition des particuliers des points de recyclage dans lesquels ils pourront déposer les panneaux usagés. Et pour les très grandes installations, l'association s'occupera elle-même de venir chercher le matériel. Le tout est entièrement gratuit. Pour connaître le centre tri le plus proche, rendez-vous sur le site de PV Cycle.