Le poêle à granulés en 10 questions

Le poêle à granulés a la cote ! Ce mode de chauffage qui utilise des résidus de bois affiche des rendements supérieurs à 80% ! Questions-réponses sur cette technologie qui séduit.

Le poêle à granulés s’est fait une place dans la maison individuelle ! Ce mode de chauffage écologique équipe en effet 17% des constructions sortant de terre selon le bureau d’études thermiques Bastide Bondoux. Focus sur ce mode de chauffage qui fait feu de tout bois !

1 - Comment fonctionne un poêle à granulés ?

Technologie éprouvée, le poêle brûle des granulés de bois, appelés pellets, issus de résidus de bois compactés (sciure, copeaux) pour produire de la chaleur. L’air nécessaire à la combustion doit être impérativement prélevé à l’extérieur pour ne pas dégrader l’étanchéité de la maison qui fait l’objet d’un test à la livraison de la construction.

Les poêles à granulés assurant le chauffage de la maison doivent être étanches à l'air. L'air nécessaire à la combustion doit être prélevé à l'extérieur de la construction.

Deux techniques sont possibles pour acheminer l’air dans l’appareil. Soit votre poêle est équipé d’un conduit concentrique. Composé d’une double-paroi, ce dernier capte l’air extérieur et évacue les fumées sans que les deux flux se mélangent. Autre solution : créer une prise d’air dans un vide-sanitaire ou une cave qui doivent être ventilés pour le bon fonctionnement du poêle.

2 - Quelles sont les performances des poêles ?

Les poêles commercialisés affichent des rendements compris en moyenne entre 87 et 90%. Ce qui signifie que plus de 80% de l’énergie contenue dans ce combustible sont restitués en énergie. Cette chaleur est ensuite diffusée dans la pièce par un ventilateur, la propagation des calories s’effectuant par convection. « De plus en plus de modèles proposent à l’utilisateur la possibilité d’arrêter le ventilateur pour éviter le bruit », constate Bruno Reghenella, responsable du bureau d’études chez Supra. « Le poêle fonctionne alors selon le principe de la convection naturelle. »

Grâce à ce régulateur, le rendement du poêle est amélioré de 10%.

3 - Comment chauffer une maison ?

Les poêles sont parfaitement adaptés pour chauffer une maison inférieure ou égale à 110 m². Ces appareils devront être placés dans la pièce de vie comme le salon, la cuisine, le séjour pour optimiser la diffusion de la chaleur. Mais pour éviter un écart de température trop important entre cet espace et les pièces de nuit, il est conseillé d’installer des radiants dans les chambres. Un sèche-serviettes électrique étant quant à lui implanté dans les pièces d’eau comme la salle de bains.

Ce poêle à granulés peut assurer le chauffage de votre maison. L'air chaud se diffusant par convection dans les pièces. Mais les chambres devront être dotées de panneaux rayonnants.

De la chaleur à l’étage
Rien n’empêche de chauffer une maison dotée d’un étage avec un poêle à granulés. A condition de placer ce dernier à la bonne distance de l’escalier. Trop près, l’essentiel de la chaleur montera au niveau supérieur, le rez-de-chaussée recevant peu de calories émises par la combustion. Trop loin, la chaleur s’accumulera au rez-de-chaussée, l’étage bénéficiant peu du chauffage.

Si vous souhaitez bénéficier d’une température homogène dans votre habitation, mieux vaut opter pour un système de gaines qui acheminera la chaleur dans les pièces. Pour optimiser les performances de votre installation, vous pouvez lui associer une ventilation mécanique double-flux. Cette dernière récupère les calories de l’air intérieur vicié pour réchauffer l’air entrant. Ce dernier circulera dans un conduit qui évacuera la fumée dégagée par la combustion. Cet air réchauffé sera ensuite diffusé dans la maison sollicitant ainsi moins le poêle, soit une économie de 25% sur la facture de chauffage selon l’industriel à l’origine de cette innovation.

4 - Comment utiliser un poêle à granulés ?

Différents modes de fonctionnement sont disponibles. Soit vous choisissez le mode manuel. Vous définissez alors la puissance de la ventilation et la température souhaitées, le poêle déterminant la quantité d’air nécessaire à la combustion. Soit vous optez pour le mode programmation. « Dans notre gamme optima control, le particulier peut définir six plages horaires par jour », détaille Bruno Reghenella. Vous pouvez ainsi choisir les plages de fonctionnement du poêle, la température, le débit d’air.

Un poêle à bûches doit être placé au centre de la pièce de vie pour optimiser la diffusion de la chaleur.

A noter que tous les poêles sont équipés d’une fonction leur permettant de stopper la combustion dès que la température de consigne définie par l’utilisateur est atteinte. L’appareil redémarre alors quand la température baisse trop. Les maisons étant de mieux en mieux isolées, la température baissera lentement, réduisant ainsi le nombre de redémarrages du poêle avec à la clé une réduction de la consommation de granulés. Certains modèles peuvent être pilotés à distance par un smartphone.

Autre innovation : certains poêles à granulés sont dotés du fil pilote. Une option leur permettant d’être intégrés dans la gestion d’un chauffage central qui peut associer d’autres appareils comme des panneaux rayonnants.  

5 - Comment la sécurité du poêle est-elle assurée ?

La surchauffe et l’asphyxie sont les principaux risques liés à l’utilisation d’un poêle à granulés qui serait victime de dysfonctionnements. Pour assurer votre sécurité, ces générateurs de chaleur sont dotés de plusieurs sondes qui déclenchent leur arrêt en cas d’anomalies. C’est le cas notamment si une température trop élevée est détectée dans le conduit de fumée ou dans la trémie qui stocke les granulés.

6 - Comment personnaliser son poêle à granulés ?

Ces appareils de chauffage bois ont tendance à se ressembler. La plupart sont en effet de forme rectangulaire. La taille de la chambre de combustion et le réservoir de granulés intégré le plus souvent au module bridant en effet la créativité des industriels. Ces produits peuvent se décliner cependant en plusieurs coloris. Sur certains modèles, il est aussi possible de changer le décor des parois latérales. Vous avez ainsi le choix entre des imitations tissu ou bois qui sont bien entendu ininflammables.

Design très contemporain pour ce poêle à granulés qui ressemble à un écran plat de télévision.

Si vous souhaitez obtenir une ambiance plus moderne, vous pouvez opter pour un foyer fermé qui sera encastré dans la cloison. Certains industriels ont conçu également des poêles où le réservoir de granulés est déporté de l’appareil. « Cette configuration permet de proposer des formes de poêles plus innovantes », précise Jérémy Bouchon, responsable marketing d’Invicta. « Le panneau mural qui contient le réservoir assure également une protection contre la chaleur réduisant ainsi la distance de sécurité qui doit être respectée entre le poêle et le mur. » Si ce produit est actuellement non conforme à la RT 2012, il devrait être autorisé d’ici la fin de l’année.

Vous pouvez personnaliser ce poêle à granulés en choisissant le coloris de la céramique.

7 - Comment sélectionner son poêle à granulés ?

La puissance du poêle sera définie par l’étude thermique qui sera réalisée lors du dépôt du permis de construire. L’appareil devra bénéficier du label Flamme verte qui garantit ses performances : rendement, émission de monoxyde de carbone, émission de particules fines. Ce label se décline en cinq, six et sept étoiles pour les produits les plus performants.

Ce poêle d'une puissance de 6 kW est suffisant pour chauffer une maison de 110 m² car les constructions neuves sont de mieux en mieux isolées diminuant ainsi les besoins de chauffage.

8 - Quels granulés choisir ?

Utilisez des granulés certifiés. Trois certifications existent sur le marché : DIN plus, EN plus et NF biocombustibles solides. C’est la garantie de bénéficier d’un combustible de qualité dont les caractéristiques techniques sont contrôlées par un organisme extérieur. Le diamètre, la longueur, la teneur en humidité, le pouvoir calorique, le taux de cendres doivent en effet respecter un cahier des charges très précis. Ce combustible vous permettra de pérenniser le rendement de votre appareil et de réduire le risque de pannes. Pour bénéficier des meilleurs prix (4 à 4,5 € le sac), faites-vous livrer une tonne de granulés l’été avant la période de chauffage. C’est la meilleure période où votre fournisseur vous proposera des promotions et un plus grand choix de dates pour effectuer la livraison à votre domicile.    

9 - Où stocker ses granulés ?

Ce combustible doit être stocké dans un endroit sec. Si vous vous faites livrer des granulés en sacs de 15 kg, ces derniers pourront être entreposés directement dans votre garage. Vous pouvez aussi vous faire livrer par camion un container en plastique qui couvrira environ la moitié de vos besoins annuels. Une seconde livraison sera nécessaire pour terminer la saison de chauffage.

Ce container vous permet de stocker les pellets dans des conditions idéales à l'abri de l'humidité.

A l’abri de l’humidité, ces granulés pourront être déversés dans votre seau selon la quantité souhaitée. Pour alimenter votre poêle, il est conseillé de laisser un seau de granulés dans la pièce accueillant votre appareil de chauffage afin que la température du combustible ne soit pas trop froide. Un granulé trop froid pouvant entraîner le blocage de la vis qui alimente l’appareil.

Ce rangement design vous évite de conserver dans votre salon un sac de granulés.

10 - Comment entretenir un poêle à granulés ?

Cet appareil nécessite un entretien régulier. Une fois par semaine, vous devez nettoyer le creuset qui accueille les granulés en vérifiant que les trous ne sont pas obstrués par des résidus. Un creuset propre vous garantit une combustion de qualité. Vous devrez aussi vider le cendrier une fois par semaine. Il est aussi recommandé d’aspirer les cendres qui peuvent encrasser la chambre de combustion.

Cet aspirateur vous permettra d'aspirer les cendres de vos appareils à bois comme les poêles à granulés et autre cheminées.

Outre ces tâches, un entretien annuel doit être effectué par un professionnel. « Le technicien démontera la chambre de combustion, ouvrira l’extracteur de fumées, aspirera l’intérieur de la trémie, changera les joins d’étanchéité si nécessaire et vérifiera l’électronique », détaille Bruno Reghenella. Deux ramonages du conduit de fumée devront être également effectués, le premier pendant la période de chauffage et le second l’été. Si c’est possible, privilégiez une entreprise pouvant assurer l’entretien du poêle et le ramonage. Le technicien connaîtra ainsi parfaitement votre installation. 

Un poêle sous garantie
Votre poêle à granulés est couvert par la garantie de bon fonctionnement valable pendant une durée de deux ans, effective dès la livraison de votre maison. Votre appareil de chauffage sera réparé en cas de dysfonctionnement.

Autres modèles de poêles à granulés

Publié par
© construiresamaison.com -