Les alarmes

Publié par -

Les cambrioleurs aiment la discrétion. Rien de tel qu'une alarme efficace pour les faire fuir !

Un système d'alarme complétera efficacement un dispositif de sécurité. Il existe de larges gammes de produits qui s'installent sans qu'il soit besoin d'être un bricoleur averti.

Un premier niveau de sécurité

Un niveau de protection satisfaisant peut être assuré par les packs que l'on trouvera en grandes surfaces de bricolage. Ils contiennent une centrale sirène, un détecteur d'ouverture, un détecteur de mouvement qui perçoit le rayonnement infrarouge émis par le corps. Il est inutile d'en mettre dans chaque pièce. Il suffira d'en installer un dans le séjour et un dans le couloir desservant les chambres.

Lorsqu'une intrusion est détectée, l'information est transmise instantanément à la centrale qui déclenche une sirène. Un transmetteur téléphonique prévient l'habitant. Un micro implanté dans le transmetteur permet d'écouter ce qui se passe dans la maison.

Protéger les accès du domicile

Autre solution : des détecteurs de présence seront installés à l'extérieur, près de la façade de la maison et de la terrasse. Ces appareils déclencheront une sirène extérieure qui devrait dissuader les cambrioleurs. L'atout de ces installations ? Elles peuvent évoluer selon les besoins. De nouveaux détecteurs seront ajoutés sans qu'il y ait besoin d'apporter de modification à la centrale. 

Quel que soit le système choisi, il doit bénéficier de la marque NF A2P. Les alarmes certifiées sont classées selon leurs qualités fonctionnelles et leur résistance aux tentatives d'intrusion et de neutralisation en type 1, 2 ou 3 boucliers. Les NF A2P 1 bouclier seront destinés aux habitations difficilement accessibles ou ne recelant pas d'objets de valeur particuliers. Les alarmes NF A2P 2 boucliers seront installées dans des habitations facilement accessibles ou contenant des objets de valeur. Les modèles certifiés NF A2P 3 boucliers seront dévolus aux logements contenants des objets de forte valeur. Cette certification doit s'appliquer à la centrale, aux transmetteurs téléphoniques, aux détecteurs périmétriques, volumétriques, ainsi qu'aux alarmes sonores, lumineuses, aux contrôleurs enregistreurs et aux produits périphériques.

La vidéosurveillance

Il s'agit de caméras qui détectent les mouvements, enregistrent des images et du son, envoient des messages d'alerte. Généralement 40 % des caméras sont installées à l'intérieur du logement, 60 % à l'extérieur. Cette technologie permet de visionner les images enregistrées en ligne. Avec un code d'accès, les images seront accessibles depuis n'importe quel ordinateur.

Via Internet

Dernière technologie en date : les fournisseurs d'accès Internet proposent des packs sécurité de surveillance. Il suffit de brancher une centrale à la box. Puis des modules sont raccordés. Cette centrale, commandée via un service en ligne, permet d'être alerté en cas de détection de mouvement mais également de non-détection (afin de surveiller l'heure du retour des enfants par exemple). On peut accéder à la vidéosurveillance en direct ou en différé. En cas de présence imprévue, on recevra un SMS, un e-mail ou un appel téléphonique.