Zoom sur les fenêtres de toit

Publié par -

Elles illumineront vos combles ! Grâce aux fenêtres de toit, vous vous sentirez bien sous votre toit. De l’implantation aux accessoires, nos conseils pour bien choisir ces ouvertures.

Indispensables ! Que vous fassiez construire une maison avec des combles aménagés ou aménageables, les fenêtres de toit sont en effet irremplaçables. Pourquoi ? Tout simplement car elles rendent cet espace sous le toit habitable en éclairant la pièce et en renouvelant l’air ambiant. De l’implantation à la taille des fenêtres, tout doit être passé au crible pour profiter pleinement de cet espace qui accueillera aussi bien un bureau, une chambre qu’une salle de jeux.

Un volume à éclairer. Le nombre et la localisation des fenêtres de toit seront déterminés selon la quantité de lumière qui doit être diffusée et la configuration de la pièce. Les constructeurs s’appuient sur la réglementation thermique actuelle, la RT 2012 remplacée à l'été 2021 par la RE 2020, pour calculer le nombre d’ouvertures nécessaire. Cette dernière impose en effet aux constructions une surface vitrée représentant au-minimum 1/6 de la surface totale de la maison pour réduire les besoins en chauffage.

Bien placée

La fenêtre adaptée à la pièce. L’implantation des fenêtres de toit dépend également de la configuration de la pièce comme l’explique Catherine Juillard, direction des relations institutionnelles du groupe Velux® : « Si la pièce est en longueur, mieux vaut prévoir deux fenêtres placées de chaque côté plutôt qu’une seule installée en son centre pour une meilleure diffusion de la lumière ». Lorsqu’une pièce étroite est aménagée dans vos combles, une fenêtre haute est conseillée ou deux ouvertures positionnées l’une au-dessus de l’autre. Et dans le cas d’une pièce carrée, elle sera placée au centre. Pour optimiser l’éclairage des combles, certains industriels proposent aux constructeurs une étude d’éclairement. Cette dernière simulera l’éclairage obtenu selon l’implantation, le nombre et les dimensions des fenêtres.

L’atout de la verrière. Si une ou plusieurs fenêtres de toit sont généralement sélectionnées pour éclairer les combles, rien ne vous empêche d’en assembler plusieurs. Une verrière composée de deux ouvertures peut être ainsi prévue, la première située sur le pignon sera prolongée par une autre installée sous le rampant. « Ces produis sont de plus en plus appréciés par les particuliers qui souhaitent donner à leur maison une touche contemporaine », note Catherine Juillard. Une analyse partagée par Miguel Gomès, dirigeant d’Yvelines Tradition, un constructeur haut de gamme : « Les constructeurs doivent faire des propositions à leurs clients car ces derniers sont sensibles à l’esthétique. Nous leur montrons, lors de la visite de nos chantiers, l’apport de lumière de ces fenêtres ».

Les toits-terrasses éclairés

Plein feu sur la cuisine. Omniprésentes dans les combles, les fenêtres de toit font également leur apparition sur les toits-terrasses. Une évolution logique car ces ouvrages fleurissent dans un nombre croissant de maisons neuves. « Même si les fenêtres implantées en façade éclairent bien la pièce, cette dernière peut avoir des zones sombres en s’éloignant du vitrage », remarque Catherine Juillard. « Les fenêtres aménagées dans le toit-terrasse sont intéressantes pour apporter un éclairage supplémentaire. Leur utilisation se développe d’ailleurs pour éclairer notamment le plan de travail des cuisines. »

Du cachet pour la maison. Autre possibilité : une juxtaposition de fenêtres de toit implantées sur une voire deux pentes. Idéal pour éclairer naturellement aussi bien un escalier qu’un grand salon, certaines offrant une surface vitrée pouvant atteindre 10 m². « La taille des terrains diminuant, les maisons devenant également plus petites, les acquéreurs ont envie de prestations rendant leur maison unique. Ces créations peuvent redonner ses lettres de noblesse à la fenêtre de toit qui n’est toujours pas bien vue des particuliers », observe Miguel Gomes. Certaines fenêtres destinées au toit-terrasse se déclinent également avec un vitrage courbe pour faciliter l’évacuation de la pluie et augmenter la diffusion du flux lumineux. Autre produit : les coupoles appelées aussi dômes qui remplissent les mêmes fonctions.

Un air de qualité

Ouverture automatique. Essentielles pour éclairer vos combles ou votre toit-terrasse, les fenêtres de toit contribuent aussi à la qualité de l’air. Depuis deux ans, elles sont désormais connectées comme de plus en plus de produits de l’habitat que ce soient les radiateurs ou les chaudières. Grâce à son application Netatmo, les fenêtres de toit de Velux® s’ouvrent ainsi automatiquement dès lors que la teneur en CO2 et en humidité de l’air est trop élevée. De même, l’ouverture s’effectue dès que la température intérieure sera supérieure à celle de l’extérieur facilitant ainsi le rafraîchissement de la pièce.

Un aspirateur d’air chaud. Un positionnement judicieux des fenêtres de toit contribue aussi à la baisse de la température du logement. Il suffit en effet d’en implanter une à l’étage et l’autre en bas de l’escalier pour créer un effet « cheminée ». Leur ouverture simultanée générant un courant d’air qui aspire la chaleur. Ce dispositif est notamment installé par les constructeurs du Sud de la France. Mais compte tenu de la hausse des températures estivales constatée aussi bien à l’Ouest qu’au Nord, ce dernier pourrait se développer dans de nombreuses régions dans les prochaines années. Si ces innovations améliorent la qualité de l’air ambiant, elles ne remplacent pas pour autant la ventilation mécanique contrôlée. Seule la VMC assure en permanence le renouvellement de l’air ambiant en évacuant l’air intérieur vicié.                  

Des fenêtres de toit bien intégrées

Lors de la conception de vos combles, votre constructeur vérifiera que les règles d’urbanisme de la commune autorisent la création de fenêtres de toit. Ces dernières sont acceptées dans de nombreuses régions y compris dans les secteurs dépendant des architectes des Bâtiments de France (ABF). Chargés de veiller à la bonne intégration des constructions dans le patrimoine urbain local, ces professionnels passent au crible les permis de construire des maisons, situées près d’une église ou d’un château par exemple.

Fenêtres discrètes. Pour séduire les ABF, les industriels ont conçu des profilés de fenêtres plus fins facilitant leur intégration dans la toiture. Les bavettes assurant leur étanchéité se déclinent par ailleurs en plusieurs coloris pour se marier avec les tuiles terre cuite. Si plusieurs teintes de profilés sont disponibles, il est possible de bénéficier d’un choix plus large. « Des architectes nous demandent parfois des couleurs spécifiques », raconte Catherine Juillard, direction des relations institutionnelles du groupe Velux®. « Nous pouvons proposer sur demande toutes les couleurs du nuancier RAL. » Il est ainsi possible d’obtenir une harmonie entre la couleur de la menuiserie des fenêtres du rez-de-chaussée et celle des fenêtres de toit !

La fenêtre de toit au crible
Faire entrer la lumière dans les combles, c’est bien. Mais évitez que cette pièce ne se transforme en sauna, c’est mieux !
Vitrage. Lors de la construction de votre maison, vérifiez que la fenêtre de toit soit dotée d’un vitrage à contrôle solaire. L’hiver, ce dernier empêche la chaleur de quitter la pièce et réfléchit les rayons du soleil l’été, évitant une hausse de la température intérieure. Pour vous protéger efficacement des rayons du soleil, faites installer un volet roulant qui, grâce à la lame d’air, située entre le vitrage et cette protection, assurera une isolation optimale. Et si vous envisagez d’aménager une chambre sous votre toit, privilégiez
les fenêtres équipées d’un vitrage ABP (antibruit de pluie) qui réduit les nuisances sonores de plusieurs décibels. Ces doubles vitrages bénéficient d’une vitre extérieure en verre feuilleté, composée de plusieurs feuilles de verre assemblées grâce à un film acoustique.
Ouverture. Plusieurs systèmes d’ouvertures sont proposés. L’ouverture par rotation s’effectue en actionnant une barre située en partie haute de la fenêtre. Cette fenêtre qui basculera à l’intérieur de vos combles sera facilement nettoyable des deux côtés. Avantage : vous pourrez aménager dessous une étagère. Ce mode d’ouverture s’installe sur des pentes de toit comprises entre 15 et 90°. Autre solution : l’ouverture par projection à privilégier pour profiter d’une belle vue. La fenêtre s’ouvrira vers l’extérieur à 45° avec à la clé plus de lumière et une meilleure ventilation de la pièce. Ce type d’ouverture est destiné aux faibles pentes comprises entre 15 et 55°.
Fonctionnement. Si votre fenêtre de toit est accessible, une ouverture manuelle pourra être choisie. En revanche, dans le cas d’une fenêtre située par exemple à une hauteur élevée, la motorisation s’impose. L’ouverture et la fermeture se déclencheront via une télécommande ou votre smartphone.