Maison : les différents types de climatiseurs

Les climatiseurs fixes ou mobiles vous permettent de lutter contre les chaleurs estivales. Mais ils sont gourmands en énergie, ce que la réglementation thermique 2012 pénalise.

Une climatisation fonctionne comme un réfrigérateur (système thermodynamique). Elle récupère les calories de l'air extérieur, les comprime, créant ainsi de la chaleur. Puis un détendeur abaisse la pression, ce qui produit du froid. Ce dernier est transmis à un fluide via des tuyaux et un ventilateur propulse l'air rafraîchi dans la maison. Le dispositif est asservi à des moteurs électriques qui évidemment consomment une certaine quantité d'énergie.

Climatiseur fixe ou mobile ?

Les climatisations fixes nécessitent des travaux importants : vous devrez installer l'unité extérieure (elle intègre le condenseur qui produit le froid), l'unité intérieure de diffusion (l'évaporateur) ainsi que les gaines qui distribuent l'air rafraîchi dans la maison et qui se terminent par des grilles de soufflage. Si vous ne voulez pas de distribution par gaines, vous pouvez choisir entre deux autres systèmes : le monosplit (il est composé d'une seule unité intérieure reliée à l'unité extérieure) et le multisplit (l'unité extérieure alimente plusieurs unités intérieures et donc plusieurs pièces de la maison).

Les installations mobiles sont moins coûteuses à l'achat et peuvent être déplacées. D'une seule pièce, les monoblocs disposent d'un tuyau que l'on glisse par exemple dans l'entrebâillement d'une fenêtre pour évacuer la chaleur intérieure. Autre possibilité : les splits, qui comme leurs homologues fixes se composent de deux éléments. La bouche du climatiseur s'installe dans la pièce et un compresseur se place à l'extérieur. Dans tous les cas, faites faire un bilan thermique, qui prendra en compte la surface des pièces, leur volume, leur exposition pour choisir votre puissance. A titre indicatif, on compte une centaine de watts par mètre carré.

RT 2012 : climatisation ou rafraîchissement ?

Si vous souhaitez équiper votre maison neuve d'une climatisation, vous commencerez par vérifier si cette installation est compatible avec les exigences de la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Cette dernière fixe en effet des plafonds de consommation d'énergie à ne pas dépasser (les fameux 50 kWh/m²/an). Or une climatisation dépense de l'énergie, ce qui peut conduire à un dépassement de ces plafonds.

Pour que votre nouvelle demeure respecte les exigences de la RT 2012, vous devrez donc opter pour un bâti (ensemble gros-œuvre/isolation) extrêmement efficace puisqu'il vous faudra compenser la consommation de la climatisation en baissant celle liée à d'autres éléments comme le chauffage, l'éclairage, etc.

Vous baserez votre décision sur l'étude thermique de la maison qu'un bureau d'études spécialisé va réaliser. Elle vous dira quels sont les modes de chauffage et de production d'eau chaude les plus efficaces et les plus économes, quel type de chauffage employer, et surtout, vous saurez si l'installation d'une climatisation est possible dans le cadre de la réglementation thermique.

Le plus souvent, vous ne pourrez pas climatiser. Mais pour une maison confortable en été, vous disposez de nombreuses solutions. Avec la conception bioclimatique (brise-soleil, orientation des pièces, inertie thermique du bâtiment, etc.), vous maintiendrez de la fraîcheur sous votre nouveau toit. Une bonne ventilation participera également à votre confort. Enfin, si vous optez pour une pompe à chaleur réversible (elle produit du froid), vous pourrez rafraîchir mais pas climatiser. La nuance est importante !

Publié par
© construiresamaison.com -