Isolation : des innovations originales

Publié par -

L'innovation n'a pas de limites ! La peinture participe désormais à l'isolation tandis que vos vieux vêtements sont récupérés et transformés en isolant performant. Gros plan sur quelques solutions particulièrement constructives.

La peinture isolante

Il fallait y penser mais surtout la fabriquer. La peinture isolante existe. Sa composition n'a plus grand-chose à voir avec les peintures traditionnelles puisqu'elle intègre de la céramique, des résines… L'objectif est d'augmenter ses capacités d'isolation et sa réflectance. Tous les tests menés en laboratoire semblent confirmer ses caractéristiques. La peinture isolante agit sur la conductivité des matériaux et améliore considérablement le pouvoir isolant de l’habitat. Ainsi la première peinture certifiée et validée par de nombreux tests peut réfléchir jusqu’à 90 % des infrarouges du rayonnement solaire responsable de l’échauffement des façades et des structures. Elle permettrait une variation de température de 4 °C et jusqu’à 30 % d'économies sur la facture énergétique.

Un autre fabricant assure pouvoir absorber et restituer les excès de température à l’intérieur d’un bâtiment en été comme en hiver. Cette peinture intègre des Microcapsules à changement de phase ou MCP qui ont pour caractéristique d’emmagasiner et de restituer une forte quantité de chaleur latente au moment de leur changement de phase (passage de l’état solide à l’état liquide ou inversement). Ce changement de phase s’effectue au-dessus d’une température spécifique à chaque matériau. Le confort intérieur est fortement amélioré grâce à la suppression des excès de chaleur. Ce procédé utilise uniquement de l’énergie naturelle et disponible gratuitement et se répète sans entretien pendant toute la durée de vie du bâtiment. Un pas supplémentaire est donc franchi vers l’indépendance énergétique des bâtiments.

Isoler à partir de tissus usagés

Des vieux vêtements qui protègent la maison du froid ? C’est Métisse®, un isolant écolo efficace et solidaire. Fabriqué à partir de tissus usagés collectés par Le Relais (fondation Emmaüs), il fait montre de très bonnes capacités d’isolation thermique et acoustique. Grâce à un temps de déphasage de six à huit heures, il est deux à trois fois plus efficace contre la chaleur estivale que les solutions classiques. Traité contre les moisissures et les insectes, il ne se tasse pas et laisse les murs respirer. Il bénéficie d’un avis technique du CSTB et du classement Acermi (il est donc homologué). Certains constructeurs, comme Maisons Bois Cruard, l’utilisent couramment. Enfin, Métisse® est recyclable et son empreinte écologique est faible, comme le montre sa Fiche de déclaration environnementale et sanitaire. Il est plus cher que les solutions classiques mais les prix ont baissé de 15% début 2015. wwww.isolantmetisse.com

L'isolant Métisse est composé de tissus recyclés et affiche de très bonnes performances techniques.