Ville vs campagne : le match de la construction

Laurence Mertz
Mis à jour par
le 28 juin 2017
Journaliste chez PAP.fr

Vaut-il mieux faire construire sa maison en ville ou à la campagne ? « On devrait construire les villes à la campagne car l'air y est plus pur ! », répondait Alphonse Allais au XIXe siècle… Aujourd’hui, le problème n’est plus si simple.

© Maisons France Confort, Groupe HEXAOM

Chacune de ces deux possibilités possède ses avantages et ses inconvénients. Selon leur profession, leur budget, leur âge, leur style de vie… le cœur des acquéreurs balance… Les suggestions de Faire construire sa maison pour départager les deux concurrents.

© Grosfilex

La maison de ville est pour vous…

Si une petite maison en hauteur vous séduit… la ville vous conviendra car il faut y bâtir sur des petits terrains de 300/400 m2 maximum, ce qui influe sur les plans et l’architecture. « Les maisons seront plus en hauteur, sur deux étages par exemple, avec un plan qui se distribuera au cas par cas », considère Sara Pedrosa, dessinatrice et commerciale pour les Maisons Rénobat, qui construisent dans le sud du 77, le 78, le 91, le 92 et le 94.

© Data AE Arquitectura i enginyria

Si vous ne voulez plus prendre votre voiture… A cause du trafic, la voiture devient rédhibitoire. Comme beaucoup de citadins, vous préférez vous déplacer en scooter ou en moto ? Optez pour un de ces constructeurs qui s’invitent de plus en plus souvent en centre-ville pour bâtir des maisons de deux ou trois étages, très urbaines, destinées à un public jeune. « Nous démolissons de vieilles bâtisses inexploitables et nous reconstruisons en tenant compte des reprises en limite de rue », explique ainsi Patrick Métaut, P-DG d’Archivim, qui construit dans le 78, le 91 et le 92.

Si vous n’avez pas la main verte… et que vous voulez juste un peu de verdure, un carré de plantes aromatiques et une terrasse pour dîner dehors et recevoir, 200 m2 de terrain vous suffiront. « Ces jeunes urbains préfèrent la maison où ils vivent de plus en plus. En majorité, ils favorisent leurs loisirs, le sport plutôt que l’entretien d’un jardin », estime Patrick Métaut. « Les primo-accédants apprécient rarement de s’éloigner de 15/20 km pour devenir propriétaires d’une grande parcelle de 1 000/1 200 m2. Ils préfèrent de plus petits lots qui n’exigent pas beaucoup d’entretien », confirme Virginie Schmitt, assistante commerciale chez Maisons Arlogis qui construit presque exclusivement dans l’Aube.

© IGC

Si vous avez besoin d’une connexion Internet performante… Optez plutôt pour la vie citadine car dans certains territoires ruraux la couverture en haut et très haut débit est nettement insuffisante. « Une connexion performante est devenue un vrai critère pour choisir un logement, à la vente comme à la location, en raison notamment de la croissance du télétravail », explique Hervé Parent, consultant spécialisé dans le marketing immobilier. Vérifiez que votre logement pourra être relié à la fibre optique. Seul bémol : un territoire de plus en plus connecté augmente les impôts locaux.

La maison à la campagne est pour vous…

Si vous souhaitez faire construire une grande maison contemporaine de plain-pied… Vous êtes à la recherche d’espace, de tranquillité ? Vous aimez les belles villas design de plain-pied ? Vous devrez vous éloigner. « La difficulté ? Trouver des grands lots car la loi Alur a favorisé la division parcellaire. La solution ? Acquérir plusieurs parcelles contiguës », prévient Jean-Michel Bournerias, P-DG de Terre et Demeure qui construit principalement en Première Couronne mais aussi dans toute l’Ile-de-France et même à Paris. Sachez qu’en ville, les Plans locaux d’urbanisme (Plu) freinent de plus en plus les projets. S’y ajoutent les exigences des architectes des Bâtiments de France très présents sur l’ensemble du territoire : les zones classées sont innombrables. « Il est pour autant toujours possible d’imaginer un projet sympathique. Mais faire construire une maison contemporaine à la campagne peut être plus simple », estime Sara Pedrosa. Ce n’est cependant pas toujours le cas, loin de là. Renseignez-vous toujours avant d’acheter votre terrain.

© Maison DTT

Si vous n’êtes pas contraint par des horaires… C’est plutôt à la campagne que se construisent des demeures contemporaines pour un public de cadres et de cadres supérieurs ou de professions libérales qui disposent d’une belle enveloppe constructive et qui n’ont pas d’horaires. « Ils peuvent utiliser leur voiture, souvent de fonction, sans être pris dans les embouteillages. Ils veulent bénéficier d’une plus grande maison construite sur un vaste terrain de quelque 1 000 m2 », rapporte Patrick Métaut. La campagne conviendra également à des seniors dynamiques qui sont libres de leur emploi du temps. « Ils ne souhaitent pas nécessairement des maisons de plain-pied mais des demeures qui sont beaucoup plus en longueur », explique Sara Pedrosa.

© MC France

Si votre enveloppe terrain + maison n’est pas très élevée… Parfois les acquéreurs n’ont pas le choix. Lorsque qu’ils achètent à la campagne c’est parce qu’ils y sont contraints : les terrains sont (beaucoup) moins chers. Mais attention, « si les terrains se révèlent plus abordables à la campagne, ils ne sont pas toujours viabilisés. Or c’est une opération onéreuse si bien qu’au final ces terrains peuvent coûter aussi cher qu’un lot acquis en ville », met en garde Virginie Schmitt. A prendre en compte également le budget qu’il faudra consacrer aux voitures. Si les jeunes urbains trouvent difficile de faire cette concession, surtout lorsqu’ils ont des enfants et qu’ils doivent en conséquence faire de fréquents allers-retours, ils ont des coups de cœur inattendus pour la campagne, le cadre de vie…

Si vous avez l’esprit nature… Bien sûr, même si l’agriculture urbaine se développe de plus en plus, la campagne est idéale si vous rêvez d’un jardin potager et d’une serre qui permettent d’approvisionner toute la famille en fruits et légumes. Un bon moyen de faire des économies si vous avez dû vous éloigner de la ville pour des raisons financières. En revanche, si vous rêvez d’un de ces grands espaces avec des massifs naturels, une ou plusieurs terrasses, de pergolas, d’une piscine, de bassins pour carpes koïs… pas question de jouer la carte des économies, et mieux vaudra être capable de débourser une belle somme. « Les jardins paysagers, éventuellement avec piscine, sont loin d’être à la portée de toutes les bourses », rappelle Patrick Métaut.

© Photo Michel Perreard. Architecte paysagiste Genevière Cabiaux. Réalisation l’esprit piscine.

Si vous ne voulez pas payer trop d’impôts... Autrefois les exonérations de la taxe foncière était fréquente. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Sans oublier qu’elle est couplée à la taxe locale d’équipement. « Cela commence à peser lourdement sur le budget des ménages et s’installer à la campagne commence à être intéressant », calcule Virginie Schmitt. 

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain


La rédaction vous conseille