Qualité de l'air : 8 solutions pour dépolluer sa maison

Comment s'assurer d'une ambiance saine sous votre nouveau toit ? Découvrez huit innovations étonnantes qui améliorent la qualité de l'air intérieur de votre maison neuve.

Et si votre maison devenait dépolluante ? Après les normes de basse consommation (RT 2012 et 2020* ) et bas carbone (RE 2018*), la nouvelle révolution pourrait être dans l’amélioration de la qualité de l’air de la maison. Les enjeux dans le domaine sont devenus cruciaux. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme sur la question récemment. Ainsi, selon l’institution, en 2012, près de 7 millions de personnes seraient mortes prématurément à cause de la pollution de l’air.

Et à l’intérieur de nos maisons, le problème est le même. C'est même pire puisque l'on passe de plus en plus de temps dans des espaces confinés. Composés organiques volatils (COV), pesticides, phtalates, formaldéhydes… tous ces polluants ont un effet sur notre santé. La qualité de la ventilation sera sur ce point primordiale. Pour vous garantir des maisons plus saines, de nombreux constructeurs utilisent déjà des produits plus neutres (parquets sans colle, peintures sans COV, carrelages antistatiques...). Mais ces dernières années, une nouvelle génération de matériaux et d’équipements dit dépolluants ont vu le jour. On a sélectionné huit nouveautés qui pourraient vous aider à bien respirer dans votre future demeure.

Des meubles purificateurs d’air made in France

Le design peut aussi être un élément de la qualité de l’air intérieur de votre maison. Ardediar, marque française, propose une gamme de meubles dépolluants dont les formes ont été conçues pour favoriser la fonction purification de l’air. Concrètement, ces meubles esthétiques et parfaitement fonctionnels diffusent un air pur. A la différence d’un purificateur d’air classique, ces meubles ne traitent pas l’intégralité du volume d’une pièce ou d’un logement. Grâce à des écoulements d’air maîtrisés, ils vont diffuser un air sain dans la sphère qui entoure le corps, donc près des voies respiratoires. C’est un peu comme si vous vous retrouviez encerclé dans une bulle d’air.

A terme d’autres fonctionnalités pourront être rajoutées à ces objets comme la connectivité ou le traitement climatique de l’air. Evidemment, les meubles ne contiennent aucune colle ou autres substances qui pourraient dégager des polluants. Pour l’instant, la gamme propose une lampe de chevet, un meuble décoratif mais aussi une assise mobile.

Des câbles contre les champs électriques

Même s’il n’existe encore aucune obligation, le Parlement européen et l’OMS préconisent de limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques. Pour répondre à cette recommandation qui figure dans les derniers référentiels de construction durable, il existe désormais des gaines blindées qui empêchent les champs magnétiques de se diffuser au sein de la maison.

Les gaines électriques de Sweetohms ont été conçues pour lutter contre cette pollution électromagnétique. Comment ça fonctionne ? Elles sont tout simplement constituées de plusieurs couches, l’une est réalisée avec un matériau conducteur, tandis que l’autre est au contraire un matériau électriquement isolant. Ces conduits seront particulièrement utiles dans les chambres puisque c’est le plus souvent durant la nuit que les ondes sont les plus dérangeantes.

Le Lifi remplacera bientôt le wi-fi
Si vous faites partie de personnes reconnues comme étant électrosensibles, sachez que le wi-fi pourrait un jour être remplacé par une nouvelle technologie tout aussi performante mais diffusant moins d’onde. Le Lifi (Light fidelity) est aussi une technologie sans fil qui permet d'accéder à Internet en se trouvant juste dans le champ d'éclairage d'un luminaire de type led. Mais surtout cela veut dire que contrairement au wi-fi, aucune onde ne traverse les murs et les corps. Le réseau lifi devrait donc être plus difficile à hacker depuis l’extérieur mais aussi ne plus gêner les électrosensibles. Concrètement, pour utiliser vos ordinateurs et autres portables, il faudrait simplement être à proximité d’une lampe spécifique. Le procédé est au point puisque certaines entreprises ont décidé de l’utiliser.

Du plâtre qui neutralise les substances nocives

Comment éliminer de manière efficace et simple les polluants de la maison ? En utilisant des matériaux capables de purifier l’air intérieur. Les plaques de plâtre font partie des équipements structurels de votre demeure. Greenline de Fermacell est enduite sur les deux faces d’une substance active à base de Kératine qui agit comme un véritable purificateur d’air. C’est-à-dire que vos murs absorbent les émissions nocives même s’ils sont recouverts d’un revêtement. Il vaudra quand même mieux privilégier une peinture ou un papier peint favorisant la diffusion.

Le petit détail qui fait la différence ? La colle concentre souvent la plus grande quantité des particules toxiques. C’est pourquoi Fermacell propose également une colle à joint écocompatible pour la mise en place des plaques Greenline. Le procédé qui permet de neutraliser la quasi-totalité des formaldéhydes est certifié par l’Institut indépendant, Eco-Institut de Cologne.

Un enduit intelligent

La Loi Grenelle 2 de l’Environnement rend obligatoire à partir du 1er janvier 2018 la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains bâtiments publics (notamment les écoles, les maternelles, lieux d'accueil d’enfants de moins de six ans…). Certains professionnels du bâtiment ont anticipé les normes en proposant des produits capables de protéger les individus des polluants les plus dangereux.

La gamme Acénis de Bessier propose ainsi des enduits intelligents qui permettent de capter et de neutraliser les formaldéhydes. Et afin de s’adapter à tous les projets de construction, la marque décline cet enduit dépolluant dans différentes solutions. Afin d’être encore plus efficaces, on peut combiner ces enduits avec une peinture dépolluante.

A quels polluants sommes-nous exposés dans nos maisons ?

  • Le formaldéhyde : Il s’agit d’un composé organique volatil qui s’échappe de certains mobiliers, peintures, colles, produits ménagers mais aussi certains textiles ou même de la cuisson des aliments. Le formaldéhyde est classé depuis 2004 dans la catégorie des substances cancérogènes avérées pour l’homme.
  • Le toluène : Couramment ajouté à l’essence, il entre dans nos maisons via les pots d’échappement des voitures. On le trouve aussi sous forme de solvant dans les peintures, les adhésifs, la fumée de tabac et même certaines crèmes.
  • Le benzène : Il est présent dans les peintures, les colles, les détergents, le tabac, les produits nettoyants et dégraissants et même les laques.

Un bardage protecteur

Avoir un air sain dans la maison passe également par une meilleure protection de l’air extérieur. Mais outre un système de ventilation efficace, clef de voûte de la qualité de l’air que vous respirez, comment disposer d’une maison bien protégée ? Tout simplement grâce au choix de votre revêtement de façade. Le bardage i.active Effix Architecture de Ciment Calcia possède déjà de solides arguments esthétiques et de résistance aux intempéries, mais en plus, grâce à la technologie TX Active®, il deviendra dépolluant.

Comment cela fonctionne ? Grâce au principe de photocatalyse. Il s’agit d’un phénomène naturel qui utilise la lumière, qu’elle soit naturelle ou artificielle, afin de déclencher un processus d’oxydation fort et de rendre inopérantes certaines substances. La technologie contenue dans le bardage i.active accélère l’oxydation et la décomposition des polluants qui va avec. Cela évite notamment l’accumulation des polluants directement sur le revêtement.

Une lampe végétale

La lumière est un élément précieux pour le sentiment de bien-être et de confort de votre maison. Alors imaginez si vous pouviez combiner les bienfaits du rayonnement lumineux avec ceux de la dépollution ? C’est le concept de Lumipouss’, un luminaire design avec réserve d’eau intégrée et un terreau qui permet à une plante de se développer.

L’ampoule est également calibrée pour permettre au végétal de s’épanouir. Cette lampe peut accueillir de nombreux types de plantes, mais on vous conseille d’opter pour une variété dépolluante comme le spathiphyllum, le ficus pumilla ou encore l’aspargus. L’entretien est super simple : il suffit de remplir la réserve d’eau de 50 cl tous les quinze jours. 

Un purificateur d’air connecté

Pour se débarrasser des polluants, l’acquisition d’un purificateur d’air est une option efficace. Ces petits appareils, souvent nomades, sont à disposer dans la pièce où vous vous trouvez afin d’assainir l’air que vous respirez. Les nouveaux filtres permettent de capturer la quasi-totalité des particules et même les gaz nocifs pour votre santé. Certains absorbent même les odeurs indésirables.

Les appareils connectés sont particulièrement efficaces car ils sont contrôlables via une application smartphone. Vous pourrez ainsi vérifier la qualité de l’air de votre maison à tout moment et déclencher la fonction purification à distance. D’autres proposent également différentes options, c’est le cas de Dyson Pure dont la technologie Air Multiplier™ mélange l’air dans toute la pièce et garantit un flux purifié continu. Le modèle Dyson Pure Hot + Cool Link est lui équipé d’un thermostat qui permet de maintenir la pièce à la température souhaitée.  

Une ventilation filtrante

Vous voulez un air sans polluants dans votre maison ? La priorité numéro 1 consiste à choisir une ventilation efficace. La VMC (ventilation mécanique contrôlée) joue un rôle essentiel pour éliminer les polluants. On vous conseille d’opter pour une VMC double flux. Contrairement à la simple flux, ce modèle ne fait pas qu’extraire l’air vicié des pièces humides, il insuffle également un air neuf préchauffé en provenance de l’extérieur. Mais avant d’être diffusé dans les pièces à vivre (salon et chambres), il est expurgé de ses polluants.

Son secret ? Des filtres qui retiennent allergènes, pollens et autres particules fines. Certains équipements récents vont encore plus loin comme InspirAIR® Home d’Aldès. Il s’agit d’une solution de purification d’air centralisée et connectée qui filtre l’air entrant et le renouvelle en permanence éliminant les polluants, les allergènes mais aussi les virus. Et comme elle est connectée, vous pourrez agir instantanément sur la qualité de l’air de votre maison.

Et pourquoi pas la VMI® ?
Outre la VMC double flux, la ventilation mécanique par insufflation® est une solution intéressante pour vous garantir un air pur. La différence ? Elle prélève l’air neuf extérieur en un seul point, le filtre et l’insuffle dans la maison en un ou plusieurs points. L’air s’échappera ensuite de manière naturelle grâce aux bouches d’aération. En plus, la VMI module en permanence les débits d’air neuf en se fiant à des critères de température et d’humidité qu’elle mesure régulièrement. 

*La réglementation thermique 2012 impose à toutes les constructions neuves de ne pas dépasser une consommation d’énergie primaire moyenne de 50 kWh/m²/an. La RT 2020 exigera que les maisons produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

*² La réglementation environnementale 2018 bas carbone vise à promouvoir les réalisations dont le bilan carbone est le plus faible possible (chantier propre, choix de matériaux recyclables, transports…).

Publié par
© construiresamaison.com -