Comment personnaliser une maison contemporaine ?

Publié par -

De plus en plus d’acquéreurs se laissent séduire par l’architecture design. Mais personne ne veut d’un banal cube. Conseils de professionnels pour une maison de caractère.

Les maisons contemporaines sont en vogue dans tout l’Hexagone. Au premier coup d’œil, leur architecture paraît simple, voire austère, et n’être qu’un assemblage de cubes toujours plus ou moins identiques. Cependant, lorsque l’on prend la peine d’y regarder de plus près, on s’aperçoit que chaque villa possède une vraie personnalité. Comment les constructeurs et les architectes parviennent-ils à donner du style à ce type de demeure ?

Alexandre Sion, responsable marketing et communication de Maisons Pierre, estime que « la maison à l’architecture contemporaine ne sera pas nécessairement un cube monolithique. Elle pourra être déstructurée pour avoir plus de personnalité… » Jouer avec les volumes permet de rendre la maison à la fois plus harmonieuse et plus lumineuse.

Pour Valérie Foschia, directrice des Maisons Foschia, « il faut avant tout penser à la revente et ne pas opter pour un projet trop original. Mais sagesse n’est pas nécessairement synonyme de manque de personnalité ». Par exemple, les façades pourront tout simplement adopter un gris foncé tendance et du plus bel effet. Les parements de pierre, les différentes essences de bois naturel ou teinté, les enduits rustiques, les bardages de couleur, seuls ou mixés, seront utilisés pour donner du caractère à la demeure.

« Nous utilisons le bois pour des détails : les brise-soleil, les balcons, les mezzanines », détaille Stéphane Landemaine, gérant de LogéMaine, constructeur de maisons à Angers (49). « Nous l’amenons par petites touches. » Un red cedar par exemple se patinera en gris cendré. Les bois sont généralement autoclaves et ne nécessitent pas d’entretien. « Nous utilisons aussi des habillages en polycarbonate qui donnent de la légèreté. Ou des menuiseries en nu extérieur pour un nouveau look. Nous sommes sur la mixité des matériaux et des revêtements », complète Stéphane Landemaine.

Fanny Vanhove, directrice commerciale d’Habitat Poulingre, conseille également de jouer la carte des bardages. « Ils permettent de casser l’effet masse du bois naturel sur une maison contemporaine pensée tout en longueur. Avec des résines à reliefs proposées dans de nombreux coloris, tels le jaune et le rose, par exemple. » C’est une option à réserver sur des surfaces limitées car ces résines, très originales, sont assez coûteuses.

Samuel Journot, directeur de Plaisancia du Groupe Moyse, mise sur les couleurs. « Elles permettent d’animer les façades et remplacent les volumes et les décrochés. Grâce à elles, on parvient à donner un vrai caractère à la maison. » Les crépis seront souvent en deux tons : majoritairement ce sont le gris clair et le gris foncé qui sont choisis presque partout en France mais les différents tons pierre sont toujours tendance. « Le blanc vraiment blanc est généralement à proscrire mais des roses, des orangés sont proposés aux acquéreurs », confirme Evariste Da Silva, commercial pour les Maisons Clédor.

« Pourquoi ne pas utiliser deux tons, ou même trois ? A condition bien sûr qu’ils soient en harmonie. Par exemple un gris presque bleu, un noir très soutenu associé à un beau rouge », suggère Anicet Desvages, directeur commercial Maisons Delacour. Voire des couleurs encore plus osées comme le violet, l’orange ou le bleu dans certaines régions qui adaptent les couleurs traditionnelles aux modèles actuels.

Car l’architecture contemporaine ne s’interdit pas de miser sur les références régionales. La Villa tranquille, demeure construite sur une colline de l’Hérault, en offre un bel exemple. Profondément méditerranéenne, la maison s’inspire des villas du Sud : son enduit blanc est immaculé, les motifs de ses grilles sont inspirés par les moucharabiehs, une porte secrète donnant sur un patio…  « Le parti architectural est celui d’une maison introvertie, protégée du regard et uniquement tournée vers l’environnement au nord […] », indique l’agence Artelabo.

« Il est aussi possible de travailler sur les ouvertures : nous jouons sur leurs grandeurs, leurs sens, leur disposition », ajoute Samuel Journot. «La tendance est aux grandes ouvertures et aux grandes baies vitrées à galandages en aluminium », estime Sophie Conti, assistante de direction chez Caprioli & Fils, un constructeur qui bâtit sur Ajaccio et aux alentours. Lorsque les baies panoramiques ne sont pas autorisées par les PLU ou les Architectes des Bâtiments de France, deux fenêtres verticales seront placées l’une à côté de l’autre. Il ne faut pas oublier que le projet de construction est également fortement influencé par la forme du terrain et par la réglementation thermique 2012. « Par exemple il ne sera pas possible de placer une grande baie vitrée au nord même lorsque la vue mer se trouve dans cette direction, il faut donc imaginer une autre solution », précise Anicet Desvages.

 « Jongler avec tous ces paramètres est un art délicat », conclut Samuel Journot. Et qui peut vite se révéler onéreux. Sachant que les maisons contemporaines sont déjà 10 à 15 % plus chères que les maisons traditionnelles, les acquéreurs doivent prévoir un solide budget s’ils veulent de surcroît une personnalisation poussée. L’option la moins coûteuse ? Jouer sur les coloris en façade.

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain