RT 2012 : à quoi sert le test d'étanchéité des maisons ?

Pour être conforme à la RT 2012, la maison doit subir et réussir un test d'étanchéité obligatoire. Il sert à identifier et mesurer les éventuelles fuites du bâti. Comment ça marche ?

Le terme de passoire thermique que l'on entend régulièrement prend tout son sens avec le test de perméabilité à l'air. L'objectif de cet examen obligatoire est de livrer des maisons presque étanches, donc économes en énergie l'hiver.

Depuis la Réglementation thermique 2012, l'étanchéité à l'air, ou perméabilité à l'air, est considérée comme l'une des principales sources de déperditions thermiques. Outre cet aspect énergétique, l'étanchéité à l'air joue également un rôle dans la pérennité d'une maison ainsi que pour son confort. Avec la RT 2012, le législateur a fixé une perméabilité à l'air maximale dans le neuf de 0,6 m³/m².h.

Toutes les maisons neuves doivent ainsi subir un test d'infiltrométrie et surtout le réussir pour être conformes à la loi et obtenir leur certification. Ce test réalisé in situ se fait lorsque la maison est hors d’eau/hors d’air, avant sa réception. Sa réalisation et sa réussite sont une condition sine qua non pour valider l'attestation RT 2012 de fin de travaux.

Les menuiseries extérieures font partie des principaux responsables de fuites d'air.

A quoi sert ce test ?

Ce test d'étanchéité à l'air obligatoire est réalisé par un opérateur possédant un  agrément du ministère de la Transition écologique et solidaire. Il a pour objectif de traquer et de mesurer les infiltrations parasites responsables des surcoûts de consommation énergétique. Moins la maison est étanche, plus les consommations énergétiques seront élevées. Le test permettra de valider l'étanchéité du bâti et le cas échéant d'identifier les éventuelles fuites, de mesurer les débits et surtout de corriger le problème.

Si la maison est globalement performante elle peut néanmoins présenter quelques défauts de construction responsables de fuites d'air. Le plus souvent les menuiseries extérieures, les différents réseaux électriques encastrés dans les parois (téléphone, fibres optiques, interrupteurs…) ainsi que les jonctions avec le plancher haut sont les principaux responsables.

Combien ça coûte ?
Si la maison est construite dans le cadre du Contrat de construction de maison individuelle (CCMI), le test d'étanchéité fait partie des prestations du constructeur. Le prix de la maison est ferme et définitif. En dehors de ce contrat forfaitaire, le prix variera selon la taille de la maison (surface habitable/surface de plancher), sa  complexité architecturale. Il faut compter en général entre 400 et 600 €.

Comment l'étanchéité de la maison est-elle contrôlée ?

Deux tests sont réalisés. Le premier une fois la maison hors d'eau/hors d'air et isolée pour identifier les éventuelles fuites d'air avec à la clef une reprise des points non conformes par l'entreprise responsable du lot de travaux. Le second test sera fait une fois le second œuvre terminé pour détecter toute détérioration de l'enveloppe de la maison.  

Le test d'infiltrométrie est réalisé grâce à une blower door.

Le test ne peut être fait que par temps calme, sans vent. Si les conditions météorologiques sont favorables, la maison est préparée. Toutes les entrées d'air comme la VMC sont colmatées. Une porte soufflante appelée aussi blower door remplace momentanément la porte d'entrée pour mettre en dépression et/ou surpression l'intérieur de la maison grâce à un gros ventilateur situé sur la porte. Une batterie d'instruments mesure alors les débits d'air. Il s'agit d’intensifier les fuites d’air dans un sens ou dans l'autre pour les localiser et quantifier les pertes avec précision. La recherche et la visualisation des fuites peuvent être faites avec des fumigènes.

Les fumigènes permettent un repérage des fuites thermiques en vue de corriger les éventuels défauts.

Si la perméabilité à l’air est inférieure ou égale à 0,60 m3/h.m2, la maison est conforme à la réglementation !

Si le test se révèle négatif, une recherche de fuites est alors effectuée. Les menuiseries extérieures, les liaisons façades-planchers, les trous pour les équipements électriques et trappes sont autant de points vérifiés à l'aide d'une caméra thermique, de fumigènes ou autres. Un fois repérées, elles sont bouchées, puis un nouveau test est pratiqué afin d'obtenir l'attestation de conformité RT 2012.

RT 2012 : des attestations à conserver !
Une fois la maison livrée, vous devez impérativement conserver pendant cinq ans toutes les attestations de conformité à la RT 2012, le Récapitulatif standardisé de l'étude thermique (RSET) et le rapport du test d’étanchéité. Dans les trois ans qui suivent la construction, une personne habilitée peut effectuer une visite de la maison et vérifier sa conformité aux exigences de la RT 2012. Ces documents devront également être fournis en cas de revente.
Les sanctions prévues en cas de non-respect de la RT 2012 à l’encontre du maître d’ouvrage et de toutes les personnes responsables du chantier sont très lourdes : 45.000 € d’amende, jusqu’à six mois de peine d’emprisonnement, une obligation de mise en conformité, voire une démolition des ouvrages. Mais dans les faits, les contrôles sur site ne sont pas systématiques.

Cliquez sur un département pour voir
des offres de terrains + maisons
Publié par
© construiresamaison.com -
Cliquez ici pour réaliser votre avant projet de maison sur mesure