Franche-Comté : tendance maison

-

Un retour de l’architecture traditionnelle, toujours plus de confort et d’économies d’énergie, des professionnels qui innovent et facilitent les projets de leurs clients : la Franche-Comté sait se distinguer !

Entre Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort, la Franche-Comté offre des reliefs très contrastés. Ici, se succèdent montagnes, vallées profondes, pâturages, plaines, forêts, vignoble jurassien… une diversité de paysages jusqu’ici préservés grâce à une activité agricole importante. La région n’en demeure pas moins riche d’un tissu industriel dense. Notamment autour des grands pôles urbains que sont Besançon, Dole, Montbéliard ou encore Pontarlier.

La région tire aussi parti de sa frontière avec la Suisse où de nombreux Franc-Comtois travaillent. Bref, la région offre un décor idéal pour qui veut y bâtir sa maison. « Même si la crise sanitaire a perturbé le marché, nous enregistrons toujours une bonne demande », précise Ingrid Cretin-Panier, déléguée régionale Bourgogne/Franche-Comté du pôle habitat de la FFB. Comme beaucoup de Français, Covid oblige, vous rêvez de jouir d’un toit à vous, d’un petit jardin ? Alors lancez-vous ! Nos conseils pour réussir votre projet.

Les constructeurs insistent sur l'adaptation au terrain, pour bâtir solide et durable. www.maisons-contoz.fr

Architecture : tendances contemporaines

En matière de style, quelles sont les tendances en Franche-Comté ? « Chez nous, les maisons sont par tradition hautes, les toits plutôt de couleur rouge avec de fortes pentes, les façades sont percées de petites ouvertures pour faire barrière au froid », répond
Nicolas Fidon, responsable de Maisons CT. Une architecture traditionnelle qui fait le charme des villes et des villages de la région.

Bien que les Francs-Comtois soient fiers de leur patrimoine, ils aspirent à plus de modernité dans leur lieu de vie. « Ils regardent les émissions de télé qui ont fleuri depuis une dizaine d’années et ne jurent plus que par les maisons contemporaines », indique Didier Jouffroy, directeur commercial de Maisons Contoz. Ils privilégient les lignes épurées, en forme de cubes alignés ou superposés, voire de long rectangle, les façades claires, les immenses baies vitrées, les toits terrasses ou de tuiles noires ou brunes… « Nos modèles mixent aussi les matériaux, mêlant le bois, la pierre, le zinc… », indique Frédéric Lefevre, directeur général de Zénith Construction.

Encore faut-il que la mairie accepte cette architecture. Ce qui ne va pas de soi. En Franche-Comté, beaucoup de secteurs sont classés et sous la surveillance de l’architecte des Bâtiments de France (ABF). « Les maisons contemporaines sont plus faciles à construire en zone urbaine où le poids des traditions est moins vif », confie Jean-Pierre Moretti, directeur d’exploitation de France Confort Franche-Comté. « Lorsque les ABF nous imposent une architecture classique, nous apportons une note de modernité à travers les grandes baies vitrées, les plafonds cathédrale », conclut ce même professionnel.

Des volumes inspirés du cube, du bois, de belles ouvertures : tout le charme des franc-comtoises contemporaines. www.neolia.fr

Des maisons sur mesure ou personnalisables

En Franche-Comté, les constructeurs travaillent sur catalogue avec des modèles personnalisables ou sur mesure. Et d’après eux, les modèles de plain-pied ont la cote. À défaut, les constructeurs optent pour la chambre parentale avec salle d’eau et dressing au rez-de-chaussée, le reste des chambres se situant à l’étage. À l’intérieur, les espaces ouverts font toujours recette. La cuisine et la salle à manger ont tendance à ne plus faire qu’une seule pièce où l’on cuisine et prend ses repas. En revanche, le salon s’isole un peu, se voulant la pièce « cocooning ».

Télétravail oblige, le bureau prend souvent place dans la chambre parentale. Le local technique fait sas entre l’habitation et le garage, souvent accolé et ouvert si le climat s’y prête, mais fermé (ou en sous-sol) dès que le relief s’accentue. Autre constat, les maisons prêtes à finir n’ont plus la cote et les maisons prêtes à vivre s’affirment. Le carrelage, la faïence sont posés, choisis dans une gamme très large de matériaux et coloris. « Nous disposons d’un showroom à Pontarlier pour aider nos clients à faire leurs choix », confie Lionel Jacquet, le patron de la société Haut-Doubs Créer Bâtir. La cuisine est souvent équipée et la salle de bains aménagée.

Le charme de la simplicité pour cette traditionnelle familiale aux nombreuses ouvertures. www.hautdoubscreerbatir.f

À la pointe du confort et de la performance

Question confort, et économies d’énergie, depuis la RT 2012, les maisons sont bien isolées, bien ventilées, ont gagné en confort et consomment peu. Mais la future réglementation environnementale (RE 2020) doit rehausser ces exigences à compter de l’été 2021. « Nous devrons obtenir un gain de -30 % sur l’efficacité du bâti (Bbio pour les férus de technique NDLR), ce qui nous obligera à revoir nos modes constructifs », concède Nicolas Fidon.

Pour y parvenir, les maisons devront être encore plus compactes, les surfaces vitrées agrandies et orientées au sud pour favoriser les apports solaires. Isolation thermique par l’extérieur, triple vitrage deviendront sans doute la norme. Chauffage, rafraîchissement de la maison et éclairage devront également être plus performants. Côté chauffage, pour l’heure, c’est la pompe à chaleur qui l’emporte, équipant 60 à 80 % des nouvelles maisons en Franche-Comté. Et pour cause, le choix se restreint. L’heure de gloire de la cheminée est passée, le fioul est désormais banni et le gaz ne sera plus possible à partir de
l’été prochain.

Conception bioclimatique, toiture végétalisée et haute performance pour cette demeure contemporaine. plaisancia.fr, www.moyse.fr

Côté confort d’été, plus question de climatisation. « Nous équipons nos maisons de plafonds rafraîchissants, très utiles l’été et qui font office de chauffage l’hiver », note Didier Geoffroy, directeur commercial de Maisons Contoz. « Nous allons monter la marche de la RE 2020 sans difficulté car nos maisons affichent déjà des performances qui vont au-delà de la RT 2012 », s’enorgueillit Frédéric Lefevre. Même écho chez Maisons Moyse. « Nous étions déjà précurseurs lors de la mise en œuvre de la RT 2012 et aujourd’hui, nous sommes de 15 à 20 % plus performants que cette norme. » Seule inquiétude, la RE 2020 devrait renchérir le prix de vente des maisons de 3 à 5 %.

À noter encore que les nouvelles maisons, permettent de piloter votre chauffage, votre éclairage, vos volets roulants ou encore votre alarme, à distance via un simple smartphone. « Nous avons commencé à systématiser le pilotage des volets, du chauffage,
de la lumière, de l’alarme… via notre application Hexaome », précise Jean-Pierre Moretti. Les constructeurs travaillent avec les professionnels de l’habitat connecté pour proposer des solutions adaptées à chacun, de la maison entière domotisée à celle qui est prête à accueillir ces équipements plus tard.

Les constructeurs proposent de nombreuses solutions architecturales, comme le montrent ces trois maisons réalisées par la même société. www.maisons-contoz.fr

Combien ça coûte ?

Dans l’ensemble, hors terrain, les prix oscillent entre 100 000 et 140 000 €. Chez Maisons France Confort, vous partez d’un modèle sur catalogue (jusqu’à 330 modèles de 60 à 180 m2) à personnaliser avec un prix d’entrée à 97 000/98 000 €. Terrain et terrassement compris, l’enveloppe peut être contenue à 200 000 €. Chez Maisons Moyse, l’offre se décline en plusieurs marques : Moyse, Plaisancia, Rocbrune, Start et Tradi-Demeures. Les deux premières sont faites sur mesure. Mais « notre catalogue comporte aussi une cinquantaine de modèles à personnaliser en fonction des goûts, des besoins et du budget », explique Fanny Moyse qui s’adresse aussi aux primo-accédants avec sa marque Start. Avec un prix d’entrée de gamme à 80 000 €, elle permet de boucler son budget pour 150 000 € terrain et terrassement compris.

Conçu par Haut-Doubs Créer Bâtir, la Maison « Kaméléon », personnalisable à l’envi (1 500 possibilités) se veut aussi un concept destiné aux primo-accédants à meilleur pouvoir d’achat. Tablez, en effet, sur 1 700 €/m2 (hors terrain et terrassement). Chez Maisons CT, pas de catalogue. Le bureau d’études part d’une page blanche. « Une petite maison de 80 m2 démarre à 130 000 €, si on y ajoute 40 000 € de terrain et 10 000 € de finitions, le coût total monte à 200 000 € », note Nicolas Fidon.

Passive, cette maison assure le confort de ses habitants sans chauffage en hiver et sans climatisation en été ! www.moyse.fr

Maison du Jura n’oublie pas non plus les familles modestes. À l’origine créée pour ses maisons traditionnelles afin de les rendre plus abordables, sa gamme Access+ se décline désormais en ossature bois. « Ce concept remporte un vif succès, nous avons trois fois plus de demandes en ossature bois qu’en traditionnel », confie Nicolas Tomao, le gérant de l’entreprise, Comptez de 1 200 à 1 350 €/m2 pour les modèles traditionnels et de 1 450 et 1 700 € pour les maisons en ossature bois selon les finitions et les contraintes du terrain. Chez Maisons Contoz, un modèle sur mesure se négocie autour de 140 000 €.
« Ce coût inclut systématiquement le terrassement dont le coût est loin d’être négligeable », précise Didier Geoffroy. Enfin, chez Zenith Constructions, les maisons étant faites sur mesure, les prix varient selon le degré d’exigence du client.

Quel que soit votre choix, sachez que le constructeur peut vous aider, grâce à ses partenaires banquiers ou courtiers, à trouver un financement adapté à votre projet. Son rôle peut même aller beaucoup plus loin. Il vous épaulera à toutes les étapes de votre projet, de la recherche du terrain, aux plans et au permis de construire. Vous pourrez visiter le chantier et vérifier l’avancement de vos travaux. Il pourra même vous être proposé les talents d’un décorateur. Enfin, n’oubliez pas que le constructeur est tenu de vous faire signer un contrat de construction (CCMI). Ce contrat très protecteur vous offre des nombreuses garanties (garantie de livraison à prix et délais convenus, garantie de parfait achèvement, garantie décennale…).

Christine Lambert

L'allure et l'art de vivre des maisons neuves en Franche-Comté... www.maisons-france-confort.fr

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain