Faire construire sa maison en Champagne-Ardenne : quel budget ?

Laurence Mertz
Mis à jour par
le 18 mars 2016
Journaliste chez PAP.fr

Les Champenois et les Ardennais aiment les plans classiques : les cuisines ouvertes avec îlot central près d’un grand salon/salle à manger sans couloirs, les chambres parentales avec salle de bains et dressing, les espaces nuit bien à part pour les enfants.

Pour les budgets plus importants

S’ils en ont les moyens, ils optent de plus en plus pour les pièces dédiées : bureau, home-cinéma, plusieurs salles de bains. Mais, et c’est une tendance nouvelle, les acquéreurs préfèrent emménager dans un logement fini plutôt qu'avoir des mètres carrés en plus ; ils ne veulent plus se charger des travaux de finition. Et ils accordent de plus en plus d’importance à la décoration, à la qualité des peintures, aux couleurs…

Leurs faveurs vont à des matériaux plus chers, plus beaux, à la ferronnerie par exemple. « Ils aiment la décoration, les faïences murales dans les salles de bains, les escaliers intérieurs en béton et carrelage, les escaliers en bois. Les pièces à vivre adoptent le carrelage comme revêtement de sol », précise Dominique Frère, gérant des Constructions du Der, entreprise qui construit dans la Marne et la Haute-Marne, dans un rayon de 60 km autour de Vitry-le-François. La domotique et l’aspiration centralisée ont également le vent en poupe. 

Des lignes et des couleurs : deux éléments qui apportent un style indéniable à cette demeure Maisons d'en France. www.maisonsdenfrancelorrainesud.com © Maisons d'en France Champagne et Lorraine sud

Tout ce qui suit l’acte de construire devient important : les acquéreurs ne veulent pas seulement quatre murs et un toit. « 50% de nos clients voulaient acquérir un bien dans l’ancien mais ont renoncé à cause des travaux de rénovation et des moyens de chauffage », annonce Fabrice Brottier, directeur général de Maisons d'En France. C’est un phénomène nouveau. Autre demande récente : les extérieurs doivent être finis. Et quand leur budget le leur permet, « ils optent pour des aménagements extérieurs : terrasse, vérandas, accès goudronnés… », selon Alexandre Choquet, responsable du secteur de Troyes de Maisons d'En France. 

Des lignes étonnantes qui réinterprètent une architecture par ailleurs très classique. Une innovation due au constructeur Plurial Home Expert. www.plurialhomeexpert.fr © Consult-Me, Jérôme CANTONNET-Plurial Home Expert

Des maisons évolutives. Les acquéreurs champenois et ardennais pensent à l’avenir en adoptant des combles aménageables, mais aussi précise Murielle Winterer, directrice générale de Plurial Home Expert, qui construit dans toute la région Champagne-Ardenne à l’exception de la Haute-Marne, « des volumes évolutifs dont les cloisons pourront être déplacées, des possibilités d’agrandissements extérieurs en attente d’extension ». Les combles aménageables ne sont en effet pas la solution idéale puisque, même lorsqu’ils ne sont pas occupés, ils sont comptabilisés dans le calcul de la taxe d’aménagement. 

Une villa moderne conçue autour d'un joli jeu de volumes par Maisons d'en France. www.maisonsdenfrancelorrainesud.com © Maisons d'en France Champagne et Lorraine sud

Le prix des maisons en Champagne-Ardenne

Fabrice Brottier, directeur général de Maisons d’en France. « Nos premiers prix vont de 70 000 à 90 000 € pour 80 m2 habitables, ce sont des maisons sur mesure au prix catalogue. »

Murielle Winterer, directrice générale de Plurial Home Expert. « Nos prix démarrent à 80 000 € sur la base du catalogue mais cela peut aller jusqu’à 300 000, 500 000 €… Les plus petites surfaces démarrent à 70 m2 et les plus grandes à 300 m2. A noter : les budgets sont plus élevés dans la Marne. »

Myriam Dupont, à la direction générale de Bâti Champagne. « Les maisons pour primo-accédants sont accessibles à partir de 80 000 € et les belles demeures à partir de 250 000/300 000 €, voire plus. La surface moyenne des maisons est de 100/120 m2, mais les surfaces peuvent être de moins de 80 m2 ou aller jusqu’à 300 m2. Nous proposons un catalogue mais nous construisons beaucoup sur mesure. »

Virginie Schmitt, assistante commerciale chez Maison Arlogis Troyes. « Nos acquéreurs sont des primo ou des secundo-accédants qui achètent des maisons de milieu de gamme, aux alentours de 110 000/120 000 € pour environ 100 m2. »

Dominique Frère, gérant des Constructions du Der. « Nos constructions sont faites sur mesure à partir d’une base d’un catalogue qui présente 250 maisons. Les prix démarrent à 100 000, 120 000 €. Les maisons font au minimum 100 m2 habitables. »

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain


La rédaction vous conseille