Corse : bâtir en beauté

-

Du terrain aux services des constructeurs en passant par l’architecture, les prestations, le confort et le prix, cette enquête vous dit tout ce qu’il faut savoir pour construire en Corse. Suivez le guide !

Une chose est sûre : s’installer en Corse est un privilège que peu de Français ont la chance de vivre. Qui plus est, en maison individuelle. Ici, du Cap Corse à Bastia, de Calvi à Ajaccio, de Porto Vecchio à Bonifacio, les décors de rêve sont partout. Sur ce petit bout de terre au goût de paradis, cela tient à un relief exceptionnel entre mer et montagne, mais aussi à une personnalité unique et à un art de vivre particulièrement agréable.

Certes, il y a les aficionados de la Corse du Sud, ceux de la Corse du Nord, mais tous s’accordent sur la beauté des paysages. « Dans l’ensemble, les amateurs de maisons ont une préférence pour la Corse du Sud », estime Emmanuel Falempin, responsable commercial chez Corsea Promotion/Maisons Corsea. « Nous constatons que la demande s’est renforcée ces derniers mois avec une recrudescence des contacts pour la résidence principale ou secondaire en maison avec jardin, une conséquence de la pandémie. »

La dernière étude de recensement de l’Insee constate en effet une hausse de la population liée à l’arrivée de nouveaux résidents surtout originaires de la région Paca et de l’Île-de-France. Pour autant, les Corses sont eux aussi très actifs. Pour eux comme pour la majorité des Français, la maison reste la forme d’habitat idéale. Ils apprécient le neuf pour sa qualité de vie, ses performances et ses possibilités de personnalisation.

Cette contemporaine bénéficie d’une superbe vue. Elle a dû s’adapter à un terrain en pente, une problématique souvent rencontrée en Corse. www.maisonsprestigetradition.com

Les bons pros et les autres

Pour commencer il vous faudra choisir votre constructeur. Dans ce domaine, soyez très prudent. Les pseudo-professionnels qui n’offrent aucune garantie sont légion. Mieux vaut traiter avec un constructeur qui vous propose le Contrat de construction d’une maison individuelle (CCMI). Il est obligatoire (loi de 1990) dès que le constructeur réalise les plans ou que vous les lui fournissez et que vous lui confiez le plus gros des travaux).

Gros atout du CCMI : non seulement, le prix qui sera indiqué dans le contrat sera ferme et définitif mais en plus, vous bénéficierez d’une garantie de livraison à prix et délais convenus. Autre atout : souvent, les pros qui travaillent avec le CCMI incluent l’assurance dommages-ouvrage (elle facilite la mise en œuvre de la garantie décennale) dans leur contrat. De quoi proposer des tarifs très attractifs pour cette assurance toujours obligatoire, comme le dit l’article L 241-1 du Code des assurances.

Les bons professionnels s’intéressent aussi au terrain. En Corse, il est souvent pentu et la connaissance du sous-sol est un préalable indispensable au bon déroulement du projet. Une visite poussée de la parcelle est réalisée pour s’assurer de nombreux points, de l’accès au chantier à la présence de végétation à la proximité d’autres constructions lorsque l’on bâtit en secteur urbanisé. Une étude de sol permet également de faire les bons choix en matière de fondations et de bien chiffrer le prix de la maison.

Mariant pierre et bois, cette maison affiche un caractère très naturel. www.kallistyle.fr

Maisons à tous prix

Une chose est sûre : les vrais constructeurs ont à cœur de vous assister. « Nous facilitons les projets de nos clients », indique-t-on chez Antonetti Constructions. « Nous les aidons à trouver leur terrain et leur financement, nous prenons en charge les formalités comme le permis de construire. Et nous insistons sur le dialogue pour concevoir leur maison avec eux, dans une logique de sur-mesure. »

Ce constructeur propose une offre étoffée, faite de maisons traditionnelles, classiques, modernes, voire ultracontemporaines, susceptibles de répondre à tous les désirs. « Les locaux aiment les maisons traditionnelles et optent pour 100 à 120 m2 avec espace de vie de 40 à 45 m2 et trois chambres, les autres privilégient des modèles plus contemporains, mêlant toitures de tuiles et toitures terrasses », confie encore cette professionnelle.

Chez Maisons Corsea, le modèle d’entrée de gamme, baptisé Casincaise se veut traditionnel et comporte 76 m2. Comptez 120 000 €. Mais le panier moyen tourne plutôt autour de 92 m2, ce qui représente un budget de 180 000 à 200 000 €. Si vous préférez un modèle moderne, sans débourser une fortune, optez par exemple pour le modèle  Harmonia, tout en légèreté et en lignes épurées. « Nous pouvons aussi prendre notre crayon pour concevoir une maison sur mesure », précise Emmanuel Salempin, responsable commercial chez Corsea Promotion/Maisons Corsea.

Le caractère affirmé de la tradition pour une demeure qui a su trouver sa place sur un petit terrain. www.demeurescorses.com

Même possibilité chez Maisons Prestige & Tradition qui dispose, parallèlement, de modèles personnalisables. Tablez sur 150 000 € pour 80 m2. Demeures Corses, constructeur labellisé Maisons de Qualité, récompensé pour la construction d’une première maison à énergie positive en Corse il y a quelques années, offre également un catalogue mais travaille aussi sur mesure. Pour les primo-accédants, il mène actuellement à Linguizzetta, une opération de maisons baptisée Cœur de Bravone. Là, les maisons (F4) s’affichent à 184 000 € (terrain compris) et sont livrées prêtes à vivre, (cuisine équipée, peintures intérieures, raccordement aux réseaux et clôture réalisés).

Quant à Kallistyle (groupe Kallisté Bois), il construit des maisons modernes à ossature bois. « L’ossature bois est fabriquée dans notre usine corse et ce mode constructif « écolo » plaît, représentant désormais 5 % des constructions dans l’île », indique Julie Pergola, directrice générale de Kallisté Bois Industrie qui détient la marque Kallistyle. Côté prix, comptez 1 600 à 1 800 €/m2. À noter toutefois que ce constructeur ne travaille pas avec le contrat CCMI et qu’il vous appartiendra, le cas échéant, d’exiger toutes garanties nécessaires à la bonne exécution du contrat.

En Corse, les maisons bénéficient souvent d’un environnement très préservé. www.maisonsprestigetradition.com

Plans et aménagements : nouvelles tendances

Parmi les attentes des candidats à l’achat, il y a, bien sûr, la cuisine ouverte avec cellier attenant, la suite parentale avec salle d’eau et dressing… « Certes, les acquéreurs aiment les espaces ouverts mais on voit un petit retour à la cuisine cloisonnée par une verrière », remarque Sébastien Antoniotti, chargé de communication des Demeures Corses. Côté finitions, « les clients apprécient le carrelage 60 x 60 rectifié, ainsi que les élégants sanitaires », précise-t-on chez Maisons Prestige & Traditon.

À l’extérieur, la terrasse couverte ou dotée d’une pergola, prolongeant la cuisine et la pièce de vie est un élément essentiel. De même que la piscine. Quant au garage, « avant les gens nous en demandaient un deuxième, aujourd’hui avec la crise sanitaire, ils veulent un bureau à la place », remarque Sébastien Antoniotti. Quant aux autres pièces, on retrouve les choix classiques d’aujourd’hui, avec une suite parents, des espaces jours séparés des espaces nuit, des rangements… Et de belles ouvertures bénéficiant d’avancées de toiture ou de brise-soleil pour bien vivre l’été.

Cette maison à étage s'adapte à une petite parcelle et protège bien sa terrasse du soleil estival. www.maisonsprestigetradition.fr

Place au confort

Côté chauffage, la pompe à chaleur air/air est privilégiée. « Elle chauffe les pièces de vie et elle se complète par des panneaux rayonnants dans les chambres et des sèche-serviettes dans les salles de bains », note-t-on chez Antonetti Constructions. « Nous pouvons mettre en place d’autres solutions, au gré des demandes du client. » Il est par exemple possible de préférer un poêle à granulés en complément de la pompe à chaleur. L’eau chaude est produite par chauffe-eau thermodynamique. « Mais on peut aussi proposer des panneaux solaires thermiques », lance Sébastien Antoniotti.

Autre élément de confort associé à la pompe à chaleur : des gaines passées dans les faux plafonds peuvent être prévues qui auront pour fonction de rafraîchir la maison, ce qui évitera les unités de climatisation apparentes. Une solution qui s’est beaucoup
démocratisée ces dernières années. Même chose, pour la maison connectée. Nombre de constructeurs permettent à l’aide d’une télécommande de piloter le chauffage ou l’ouverture/fermeture des volets roulants. Sur demande, tout est possible, avec par exemple une sécurité renforcée, le pilotage des fenêtres de toit pour chasser l’air chaud lors des nuits d’été et le remplacer par de l’air frais venu de l’extérieur.

Modèles de maisons

 

Christine Lambert

Cliquez sur un département pour voir
des offres de maisons neuves avec terrain