Acheter son terrain en Franche-Comté

En dehors des zones rurales, les terrains sont relativement chers en Franche-Comté. D’autant qu’à un secteur montagneux, s’ajoute une zone frontalière où la demande est forte et l’offre insuffisante.

Vous aimez le bleu et le blanc, le vert et l’eau ? En Franche-Comté, vous êtes servi ! Entre vallées et montagnes, entre plaines et forêts, entre rivières, lacs et étangs, la nature est partout. Comment ne pas rêver d’y faire construire ? D’avoir un toit à soi avec un petit bout de jardin où les enfants pourront s’ébattre en toute tranquillité ?

Franche-Comté : le prix des terrains en secteur rural

Bien sûr, en zone rurale, les terrains ne manquent pas et les parcelles disponibles à la vente se négocient le plus souvent entre 30 et 35 € le mètre carré. Un prix que l’on rencontre notamment dans les plaines du Jura, en Haute-Saône ou encore dans le Territoire de Belfort. « Dans certains secteurs, les prix peuvent même descendre à 20 € le mètre carré », indique Jean Gabriel Delouf, directeur de Maison d’en France Franche-Comté. Plutôt accessible pour les ménages à petits budgets.

Dans certains secteurs, il est possible de trouver des parcelles compatibles avec de petits budgets, entre 30 et 35 € le mètre carré.

Belfort, Besançon, secteurs fontaliers

Mais si vous cherchez à vivre en zone péri-urbaine, c’est-à-dire à une trentaine de kilomètres d’une grande ville, il vous faudra un budget plus étoffé. « Il faut compter 50.000 à 60.000 € pour une petite parcelle », note Gérard Moÿse, président du groupe du même nom qui commercialise plusieurs marques de maisons (Rocbrune, Moÿse et Plaisancia).

En ville ou en toute proche périphérie, tablez plutôt sur 100.000 €. C’est par exemple le cas à Besançon ou à Montbéliard, ainsi qu’à Belfort. Dans le Haut-Doubs et dans le Haut-Jura, les prix grimpent sensiblement. « Sur des secteurs comme Morteau, Pontarlier ou encore Les Rousses, le prix est impacté par le relief montagneux », note Lionel Jacquet, président du groupe Haut-Doubs Créer Bâtir, « il faut s’attendre à débourser 150 à 200 € le mètre carré. »

Plus on se rapproche de la Suisse, plus les prix s’envolent. « Là, il n’est pas rare de rencontrer des valeurs entre 200 et 250 € le mètre carré car l’offre est inférieure à la demande », explique Sébastien Libératore, directeur commercial des Maisons Optimal. Il est vrai que les Français qui travaillent en Suisse ont des revenus plus élevés qu’ailleurs.

Attention à la qualité du terrain

Quoi qu’il en soit, soyez vigilant sur la qualité du terrain. En Franche-Comté, proximité des montagnes oblige, vous pouvez tomber sur un sol rocheux qui rendra la construction plus complexe et donc plus coûteuse. Sachez aussi que la plupart des départements de la région sont en zone sismique (niveau 3, voire 4). Ce qui impacte les coûts de construction.

Publié par
© construiresamaison.com -