Le bois s’impose dans le jardin

Publié par -

Imputrescible, élégant, écologique et chaleureux… le bois reste le matériau privilégié à l’extérieur. Terrasses, bardages, abris et autres pergolas n’échappent pas à la tendance et se déclinent dans une large palette de teintes et finitions.

Habiter une maison en bois, c’est opter pour un certain art de vivre : une sorte de retour aux sources avec des matériaux naturels. L’objectif des différents aménagements est de rester cohérent avec cette tendance tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le bois décliné sous toutes ses formes est aujourd’hui la star des terrasses.

Pour quelle essence de bois opter ?

Le bois revient en force dans les aménagements extérieurs, mais pas n’importe lequel ! Si le bois exotique (ipé, ipé, teck, jatoba, wengé, padouk ou encore l’itauba) a longtemps été privilégié pour ses qualités (il est imputrescible et sans entretien), il est aujourd’hui concurrencé par des essences plus locales, traitées à haute température.

Les thermobois se déclinent dans des essences connues de tous : pin, frêne, peuplier… Le bois traité thermiquement est un bois chauffé à haute température pour le rendre imputrescible. Il change de teinte, gagne en stabilité dimensionnelle et offre une plus grande résistance aux champignons et aux insectes xylophages, et ce, sans aucun traitement chimique ! Un bon moyen pour valoriser des essences locales et favoriser indirectement une gestion durable des forêts tropicales.

Pensez aussi aux abords de la piscine ! Le bois est le matériau idéal. www.poujoulat.fr © Poujoulat

Quelle couleur de bois privilégier ?

Pour être en parfaite cohérence avec la maison, l’agencement des lames devra se marier avec l’architecture et en être son prolongement naturel. Les terrasses extérieures sont majoritairement carrées ou rectangulaires, mais rien ne vous empêche d’opter pour des formes beaucoup plus originales. Côté coloris, les possibilités sont variées et l’offre des fabricants est très large. Sachez qu’un bois naturel changera de couleur pour adopter une teinte joliment grisée avec le temps. Règle d’or : ne jamais nettoyer la terrasse au laveur haute pression ! Cette teinte grise est une patine naturelle de protection. Si vous souhaitez lui conserver sa couleur d’origine, vous devrez vous astreindre à un entretien régulier et appliquer un saturateur incolore par exemple. Autre solution, teinter les lames à la lasure ou les peindre. La palette de coloris est alors très large.

Le bardage extérieur et la terrasse conservent leur aspect naturel. Ils se pa^tinet dans le temps et prendront une teinte grise. www.trecobois.fr © Pascal LEOPOLD-TRECOBOIS

Dalles, caillebotis, lames : que choisir ?

Entre les dalles, les caillebotis ou les lames, là encore le choix est plutôt large. Les dalles seront choisies pour leur côté pratique. Elles s’assemblent rapidement, les modules s’emboîtant les uns avec les autres en un temps record. Elles offrent en plus la possibilité de créer des effets visuels en alternant leur sens de pose (une dalle verticale, une dalle horizontale). La pose de lames façon pont de bateau est plus fastidieuse. Vous devrez poser des lambourdes sur cales en plastique, elles-mêmes installées sur une dalle en béton ou sur des plots. Ensuite, vous fixez les lattes de bois sur les lambourdes, par une pose vissée ou clipsée. La pose à l’anglaise ou coupe perdue est conseillée. Les lames de longueur différente s’installent en rangées parallèles et les joints seront décalés de manière irrégulière. Vous pouvez envisager également de matérialiser avec charme vos chemins de traverses par des caillebotis. Le plus souvent, une largeur d’un mètre suffit amplement pour se déplacer. 

Abris et pergolas en bois

Les abris de jardin et les pergolas font partie intégrante des jardins. L’abri de jardin en bois est apprécié pour son côté pratique. On y entrepose la tondeuse à gazon, les outils de jardin, le barbecue ou les vélos... Si le cabanon traditionnel reste d’actualité, il est possible d’opter pour de véritables maisonnettes dites de loisirs qui peuvent s’apparenter à une pièce annexe de la maison. Mais attention aux autorisations ! Seules les très petites constructions échappent à une demande d’autorisation d’urbanisme. C’est le cas si vous envisagez de construire un abri de jardin de 5 m2 ou moins et d’une hauteur inférieure ou égale à 12 m. Au-delà et jusqu’à 20 m2, une autorisation est nécessaire, voire un permis de construire pour les réalisations de plus de 20 m2.

Autre élément de jardin incontournable : la pergola. Elle joue la carte de l’authenticité et du charme pour profiter de sa terrasse tout en se protégeant des morsures du soleil. Pour une intégration réussie, les professionnels conseillent d’opter pour une structure qui épouse les lignes de la maison. Les modèles en bois proposés aujourd’hui répondent non seulement à cette recherche esthétique, mais vont plus loin en termes de protection et de confort. Elles peuvent ainsi intégrer des options telles qu’un éclairage à Led, des stores ou encore des panneaux solaires… Dans leur version bioclimatique, elles permettent une juste maîtrise des apports solaires et assurent une température régulée de l’habitat et des économies d’énergie. 

Une pergola améliore le confort d'été en créant une zone d'ombre sur la façade. © Martin Barraud/Getty Images

Des bois labellisés

Pour une terrasse en bois, comme pour un plancher ou du mobilier de jardin, il vaut mieux privilégier les produits labellisés FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme for the Endorsment of Forest Certification Schemes). Ces labels concernent les essences provenant des forêts tropicales. C’est la garantie de poser des bois issus d’une gestion forestière « durable » et qui ne participent pas à la déforestation. Au niveau mondial, ces deux principaux labels soumettent l’exploitation forestière à des exigences de gestion durable. Mais le mieux est de favoriser les circuits courts avec des essences locales !